2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 06:38

fenetre.jpgTéléfilm de 45 minutes

Première diffusion : dimanche 2 août 1970 à 21h00 sur la 2ième chaîne de l'ORTF

Réalisation : Jacques PIERRE

Adaptation et dialogues : Jacques PIERRE

D'après la nouvelle L'ARAIGNEE de Hanz Heinz EWERS

Musique : Joseph KOSMA

Distribution :

Michael LONSDALE (Bracquemont)

Jacqueline DANNO (Clarimonde)

Hélène DIEUDONNE (Mme Dubonnet)

Alexandre RIGNAULT (Le commissaire)

et

Mireille PERREY

Thème : une chambre d'hôtel à Paris où ont eu lieu plusieurs suicides, tous par pendaisons, devient maudite. Un étudiant nécessiteux accepte pourtant de l'habiter. Réussira-t-il à vaincre la malédiction?

Commentaires : cette adaptation d'une nouvelle fantastique et inquiétante qui rappelle les nouvelles d'Edgar Allan POE, a été diffusée pendant l'été et est passée un peu inaperçue. Elle bénéficiait pourtant d'une interprétation très solide et tranchait, par sa noirceur, sur la production télévisuelle de l'époque. Il est vrai que la réalisation manquait un peu de souffle.

A notre connaissance cette dramatique n'est pas disponible en VHS ou DVD.

Repost 0
Published by PO - dans TELEFILMS
commenter cet article
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 07:00

prune.jpg

Première diffusion : du lundi au vendredi à 19h25, sur la 1ière chaîne de l'ORTF, à partir du lundi 27 juillet 1970

D'après une idée originale de Jean GERARD et Robert GUEZ

Scénario et adaptation : Louis GROSPIERRE, Didier GOULARD et François FABER

Réalisation : Louis GROSPIERRE

Distribution :

Michèle GRELLIER (Prune)

Michel CASSAGNE (Paul)

Mathieu CHARDET (le contremaître)

Alexandre FEDO (M. Lemonnier)

Robert LOMBARD (Schoreck)

Marc MICHEL (Gérard)

Dany SAVAL (Muriel)

Yvonne STARA (Mme Lemonnier)

Régine BLAESS (Suzanne)

Marcel VIDAL (Blavier)

Marguerite CASSAN (Sophie)

Jean-Paul CESIFE (Vigier)

Jean VALMONT (Georges)

Jean-Luc BIDEAU (l'avocat)

Georges WOD (Laclos)

Marguerite CAVASASKI (Mme Norman)

Paul ICHAC (M. Norman)

Thème : Prune est une jeune femme qui s'occupe de promotion immobilière mais c'est ses amours assez compliquées que nous suivons dans ce feuilleton. Elle aime en effet Michel qui lui a caché qu'il était marié...

Commentaires : ce feuilleton de Louis GROSPIERRE tient beaucoup du roman-photo, avec des personnages qui manquent singulièrement d'épaisseur.Toutefois le charme de Michèle GRELLIER parvient un peu à sauver l'ensemble.

Repost 0
19 juillet 2010 1 19 /07 /juillet /2010 07:13

preuve--2-.jpgJeu télévisé en direct

Sur une idée de Jacques ANTOINE et Jacques SOLNESS

Diffusion : le samedi à 20h30 sur la 1ière chaîne de l'ORTF du 25 juillet au 26 septembre 1970

Réalisation : Claude ROBRINI

Animé par Michel DRUCKER

Commentaires : patronné par la régie RENAULT, ce jeu d'été qui succédait au jeu CAVALIER SEUL,opposait les jeunes gens, garçons et filles, de 16 villes de France différentes. Il s'agissait de démontrer tout ce que l'on pouvait faire avec une R 4 et de mettre en exergue les qualités sportives de la jeunesse. La plupart des épreuves se déroulaient en direct, mais certaines pouvaient s'effectuer durant la semaine précédant l'émission. A l'issue de chaque émission, l'équipe ayant retenu le plus grand nombre de points était retenue pour la grande finale à Paris.Chaque membre de l'équipe victorieuse, à l'issue de la finale, devait recevoir une R 4.

Parmi les épreuves :

- Présentation de l'équipe et de la voiture;

- L'épreuve de consommation : plus long parcours avec 5 litres d'essence;

- Le plus gros volume transporté;

- Des épreuves libres;

- L'habitation humaine : faire rentrer dans la voiture le plus grand nombre de personnes;

- Dépannage d'une voiture trafiquée par une candidate;

- le lieu le plus insolite : il s'agissait de placer la voiture dans le lieu le plus insolite;

- la course de lenteur sur un plateau basculant.

Comme on le constate, en cet été 70, on ne s'ennuyait pas...


Repost 0
Published by PO - dans JEUX
commenter cet article
12 juillet 2010 1 12 /07 /juillet /2010 07:10

unaged-or.jpgDramatique de 100 minutes
Première diffusion : lundi 6 juillet 1970 à 21h30 sur la 1ière chaîne de l'ORTF

Réalisation : Fernand MARZELLE

Adaptation et dalogues : Roger BORDIER et Fernand MARZELLE, d'après le roman de Roger BORDIER

Distribution :

Pierre LEPROUX (Goeorges Couvret)

Dominique VINCENT (Françoise COUVRET)

VAN DOUDE (Sertanges)

Gérard DARRIEU (Brûle-Terre)

Jean-Louis REYNOLD (Serge)

Charles CHARRAS (le volailler)

Paul PAVEL (le juge, le procureur, l'avocat)

Marie-Pierre de GERANDO (le préfet)

et

Georges MOUSTAKI

Avec la participation des habitants de Bief-des-Maisons, de Campagnole et de Crans.

Thème : dans un village peu à peu déserté par ses habitants, un homme reste seul. Il s'agit de l'instituteur. Il refuse de partir, prétendant qu'il doit " garder" le village. Les efforts surhumains qu'il devra dépoloyer vont l'amener aux frontières de la folie et finalement au suicide.

Commentaires : on aura reconnu dans cette histoire d'un homme seul qui tente de sauver son village abandonné une sorte de parabole sur la désertification des campagnes mais aussi sur la solitude qui ne peut engendrer que le désespoir et la mort. L'homme, comme on le sait, n'est pas fait pour vivre seul. La réalisation n'est toutefois pas à la hauteur d'un tel sujet, et l'interprétation avec des vrais villageois est un peu trop amateur, à l'exception de Pierre LEPROUX et de Gérard DARRIEU qui parviennent à rendre crédibles leurs personnages.

Le téléfilm, à notre connaissance, n'est pas disponible en VHS ou DVD, ni sur le site de l'INA.

Repost 0
Published by PO - dans TELEFILMS
commenter cet article
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 06:55

Tour70.jpgLe tour de France 1970 a vu la victoire magnifique du coureur Belge Eddy MERCKX qui s'est imposé haut la main en remportant pas moins de 8 étapes, même si des jeunes coureurs comme Joop ZOETEMELK, VAN IMPE, OCANA ou encore le français Bernard THEVENET (vainqueur de la 18ième étape à La Mongie) lui ont mis quelques bâtons dans les roues. A noter la 7ième place de Raymond POULIDOR, toujours aussi populaire sur les routes du Tour de France et la création du maillon blanc qui récompensait le meilleur jeune.

A la télévision, pour ce Tour qui était annoncé comme le dernier en noir et blanc, toutes les étapes furent retransmises sur la 1ière chaîne de l'ORTF, en direct à partir de 15h30 ou 16 h selon les jours, avec des commentaires de Jean-Michel LEULLIOT, Richard DIOT et Daniel PAUTRAT. La réalisation était signée Gilbert LARRIAGA. La télévision française assurait par ailleurs la retransmission pour l'EUROVISION.

Plusieurs retransmissions furent fortement perturbées par une grève des techniciens HF qui voulaient obtenir une prime de risque de 30 F par heure (on avait jugé en haut lieu que c'était bien trop cher payé pour ces caméramen à moto qui, après tout, ne faisaient que risquer leur vie sur les routes du Tour...) ainsi que par les mauvaises conditions météo (orages, brouillard..) qui ont notamment empêché l'hélicoptère relais de prendre l'air pour la grande étape du Tourmalet.

      

Repost 0
Published by PO - dans SPORT
commenter cet article
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 06:59

cervantes.jpgDramatique de 95 minutes
Première diffusion : mardi 30 juin 1970 sur la 2ième chaîne de l'ORTF

Adaptation : Pierre GASCAR

Réalisation : Jean de NESLES

Musique : Alphonse STALLARET

Distribution :

Gérard DESARTRE (Cervantès)

François TIMMERMAN (Le capitaine)

François PREVAND (Valcarcel)

Gérard DARRIEU (Navarette)

Jacques MONOD (Hassan Pacha)

Albert MEDINA (ARnaute Mami)

Gérard DENIZOT (El Cojo)

Maurice GAUTIER (Pedro)

Jean-Pierre MOUTIER (Linarès)

Bertrand MIGEAT (Antonio)

Jean VALIERE (Rodrigo)

Pierre LARONZE (un dignitaire turc)

Jacques ANDRIOT (un dignitaire turc)

Tony SANDRO (le premier gardien)

Thème : en septembre 1575, à Alger, ville alors sous la domination des Turcs, Cervantès retenu prisonnier tente de s'évader en déclenchant une révolte. Mais les représailles sont terribles.

Commentaires : librement inspirée de la vie de Cervantès qui resta cinq ans prisonnier des Turcs, cette histoire est avant tout une réflexion sur le pouvoir de l'imagination où l'on voit un Cervantès finalement très proche de son personnage de Don Quichotte.

Cette oeuvre qui n'était pas assez d'un abord facile fut assez fraîchement accueillie. Le critique de TELE 7 JOURS soulignait que : " beaucoup moins qu'une dramatique, c'était plutôt une espèce d'oratorio à plusieurs voix qui aurait plus trouvé sa place à la radio qu'à la télévision".

A notre connaissance, la dramatique n'est pas disponible en VHS ou DVD.

Repost 0
Published by PO - dans TELEFILMS
commenter cet article
27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 07:56

Téléfilm de 95 minutes

Première diffusion :samedi 27 juin 1970 à 21h30 sur la 1ière chaîne de l’ORTF

Réalisation : Pierre BUREAU

D’après le roman de Gaston LEROUX

Musique : Alain VIAN

Présentation de Marcel BRION de l’Académie française

Distribution :

Jacques GRELLO (Lalouette)

Renaud MARY (Patard)

Lucien NAT (Loustalot)

Jean MERMET (Dédé)

Sacha PITOEFF (Eliphas de la Nox)

Noël ROQUEVERT (Rauymond de la Beyssière)

Olivier HUSSENOT (Martin Lalouche)

Florence BLOT (Babette)

Denise BENOIT (Mme Lalouette)

Ariel DAUNIEZEAU (Mme de Bithynie)

Jean DELEAZ (le directeur)

Teddy BILIS (le chancelier)

DOUKING (le vieil académicien)

Max DESRAU (Mortimer)

René ALONE (D’Aulnay)

Et

Philippe CASTELLI

Robert DARMON

Jean LHEUREUX

Le nain ROBERTO

Roger TRAPP

Joelle GORON

Thème : en 1907, à Paris, trois académiciens meurent de manière mystérieuse au moment de s’asseoir dans un fauteuil que l’on dit bientôt hanté. Comme les candidats ne se bousculent pas, c’est finalement un certain Lalouette qui est élu bien qu’il ne sache ni lire, ni écrire (il a dicté les ouvrages qu’il a fait éditer). La malédiction va-t-elle se poursuivre ?

Commentaires : à travers ce roman écrit un an avant LE FANTOME DE L’OPERA, Gaston LEROUX voulait se venger des membres de l’Académie française qui, pour la plupart, ne manifestaient guère de considération pour son œuvre. Présentée par un membre éminent de l’Académie française, cette adaptation ne manquait pas de piquant, marquée par la présence de Sacha PITOEFF, inquiétant dans le rôle d’une sorte de magicien noir.

A notre connaissance, ce téléfilm n’est pas disponible en VHS ou DVD.

Repost 0
Published by PO - dans TELEFILMS
commenter cet article
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 06:18

peléLa coupe du monde 1970 qui s'est déroulée au Mexique du 31 mai au 21 juin 1970 a vu la victoire du Brésil qui, en finale, a écrasé une bien pâle équipe d'Italie, incapable de résister aux offensives des magiciens brésiliens. il est vrai que l'Italie avait été très fatiguée suite à sa victoire au forceps en demi-finale face à l'Allemagne. Le Brésil s'est imposé 4 buts à 1. (Buts de Pelé, Gerson, Jairzinho, Carlos Alberto contre un but de Boninsegna)

Il est à noter que pour la première fois en Coupe du monde on a permis l'utilisation de remplaçants dans le jeu : deux changements étaient autorisés par rencontre. C'est également la première fois qu'ont été utilisés les cartons jaunes et rouges.Mais aucun carton rouge n'a été distribué durant la compétition. Enfin, c'est la première coupe du monde à être télévisée en couleurs.

Bien que la France ne se soit pas qualifiée, la compétition a été cependant très suivie dans l'hexagone. La vente de récepteurs a augmenté de 400 pour cent . La plupart des matchs ont été retransmis en direct et parfois en différé sur la 1ière et la 2ième chaînes de l'ORTF, avec des commentaires notamment de Pierre LOCTIN, Michel DRUCKER et Michel DHREY. Pendant toute la compétition, à l'initiative de Raymond MARCILLAC, fut organisé une sorte de concours de pronostics " cherchez le champion", destiné à deviner le champion de la compétition et comportant plusieurs questions sur le déroulement de la finale.

 

Repost 0
Published by PO - dans SPORT
commenter cet article
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 07:17

marianne.jpgPièce de 85 minutes
Première diffusion : dimanche 14 juin 1970 à 21h10 sur la 2ième chaîne de l'ORTF
Adaptation et réalisation : Georges VITALY, d'après Alfred de MUSSET

Distribution :

Jacqueline COUE (Marianne)

Denise PERON (Ciuta)

Emmanuel DECHARTRE (Coelio)

Jacques MONOD (Claudio)

Francis HUSTER (Octave)

Pierre REPP (Tibia)

Madeleine FOUJANE (Hermia)

Sylvaine CHARLET (une domestique)

Philippe CASTELLI (Mavolio)

Michel FERRAND (l'aubergiste)

Bernard TRDIF (le valet d'Hermia)

Michel MORANO (le valet de Claudio)

Pierre DUNCAN (le premier spadassin)

JJ CHARRIERES (le deuxième spadassin)

Thème : le jeue Coelio tente de conquérir l'amour de la belle Marianne, épouse du vieux juge Claudio. Hélas la belle est vertueuse. Coelio se sert alors de son cousin Octave pour plaider sa cause auprès de Marianne et c'est finalement de ce dernier que Marianne tombe amoureuse. Reste qu'Octave lui ne l'aime pas. Cette comédie finira dans le drame. Marianne donne rendez-vous à Octave. C'est Coelio qui s'y rend et il est assassiné par les hommes de Claudio. Devant le corps de son cousin, Octave repousse l'amour de Marianne...

Commentaires : ce qui frappe d'abord c'est une distribution étonnante mêlant des acteurs chevronnés comme Jacques MONOD, un vrai jeune premier Francis HUSTER et des comédiens plus habitués au genre comique comme Pierre REPP ou Philippe CASTELLI. Contre toute attente l'alchimie fonctionne. La beauté du texte de MUSSET y est sans doute pour beaucoup. Musset s'est projeté dans les deux personnages masculins : il est à la fois Coelio qui recherche l'amour fou, l'amour absolu et est prêt à donner sa vie et Octave le libertin cynique, perdu dans la boisson. La mise en scène de Georges VTALY insiste très bien sur cette dualité. Toutefois la pièce, bien qu'adpatée pour la télévision, reste très théâtrale. Le décor est à peu près unique, devant la maison de Marianne et l'église. L'originalité porte en réalité sur l'environnement musical et l'introduction assez curieuse de séquences dansées rappelant que l'action se déroule durant le Carnaval. Au total une tentative intéressante et originale d'adapter MUSSET pour un public moderne.


Repost 0
Published by PO - dans THEATRE
commenter cet article
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 07:30

hondo.jpgFeuilleton de 17 épisodes de 50 minutes
Première diffusion française : tous les vendredi à 20h30 sur la 1ière chaîne de l'ORTF à partir du 5 juin 1970

Distribution :

Ralph TAEGER (Hondo Lane)

Kathie BROWNE (Angie Dow)

Noah BERRY (Buffalo Baker)

Gary CLARKE (capitaine Richards)

William BRYANT (colonel Crook)

Buddy FOSTER (Johnny Dow)

Robert TAYLOR (Gallagher)

Richard HALE (Jamarro)

Michael RENNIE (Tribolet)

et

le chien SAM

Thème: en Arizona, en 1890, on suit les exploits d'un ancien capitaine de l'armée sudiste, qui a notamment vécu avec les Apaches. Il est rappelé par l'armée américaine pour rétablir la paix entre les Indiens et les Blancs...

Commentaires : d'abord diffusée en 1967 aux Etats-Unis sur ABC, cette série était ibrement inspirée du film HONDO (1953) avec John WAYNE qui jouait le rôle d'Hondo Lane, un éclaireur de la cavalerie qui avait vécu parmi les Apaches et était toujours accompagné de son chien... La série a attendu près de 3 ans pour être diffusée par la télévision française. Ce fut pratiquement le seul rôle important de Ralph TAEGER qui disparut ensuite des écrans; L'ambiance western du feuilleton est plutôt réussie avec des grands espaces, des chevauchées et de nombreuses bagarres contre les Indiens. Le feuilleton ne sut toutefois pas toucher son public et ne connut qu'une seule saison aux Etats-Unis. C'est paradoxalement en France qu'il eut le plus de succès. Il est à noter qu'outre sa diffusion initiale en 1970, il fut ensuite parfois proposé au vote du public dans l'émission LA UNE EST A VOUS dans la catégorie Western.

Il est à noter que SAM, le chien de Hondo, était en réalité interprété par 2 chiens quasi identiques : l'un, JUNIOR, était chargé des gags comme voler un chapeau ou ouvrir une porte, l'autre BROW était plutôt l'athlète, à qui on confiait les sauts, les courses et les attaques.

 

Repost 0

VOS MADELEINES DE PROUST

     

TELE 75 – LE LIVRE

Retrouvez les feuilletons et émissions de la télévision française de l’année 1975.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Découvrez ou redécouvrez : APOSTROPHES, JO GAILLARD, SAMEDI EST A VOUS, LE PETIT RAPPORTEUR, L'HOMME SANS VISAGE, THALASSA, SALVATOR ET LES MOHICANS DE PARIS, LES COMPAGNONS D'ELEUSIS, SPLENDEURS ET MISERES DES COURTISANES,STADE2, MICHEL STROGOFF, et d'autres émissions et séries.

Les émissions et feuilletons retenus sont classés par mois, de janvier à décembre.

En exclusivité, des BREVES pour chaque mois.

Couverture souple – 192 pages - Prix : 12 euros

Disponible sur LULU.COM. (taper " Ouardes" dans rechercher). Lien https://www.lulu.com/shop/search.ep?keyWords=tele+75&sorter=relevance-desc

L'ouvrage peut être également commandé sur le site AMAZON.(taper "ouardes" dans recherche). https://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=ÅMÅŽÕÑ&url=search-alias%3Daps&field-keywords=ouardes+tele+75&rh=i%3Aaps%2Ck%3Aouardes+tele+75

Toujours disponible sur AMAZON et LULU.COM l'ouvrage consacré à l'année 1974.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toujours disponible sur AMAZON et LULU.COM l'ouvrage consacré à l'année 1973

Celui consacré à l'année 1972 :

Celui consacré à l'année 1971 :

TELE71.jpg

 

et celui consacré à l'année 1970 :

 320

 

 

Rechercher

AVERTISSEMENT

Le blog TELE 70 est consacré à la télévision française des années 70. Il ne propose à la vente aucun DVD de séries ou d'émissions. Il est totalement indépendant et n'est lié à aucun site à caractère commercial.