27 juin 2016 1 27 /06 /juin /2016 06:00
Lucien VAN IMPE

Lucien VAN IMPE

Le Tour de France 1976 qui s'est déroulé du 24 juin au 18 juillet, voit la victoire surprise du petit grimpeur belge Lucien VAN IMPE, dirigé il est vrai par le maître tacticien Cyrille GUIMARD, devant le Néerlandais Joop ZOETEMELK qui finit 2ième et Raymond POULIDOR qui est 3ième et meilleur Français pour son dernier Tour de France (il aura participé au total à 14 tours!). En l'absence d'Eddy MERCKX, forfait, la victoire semblait promise au dernier vainqueur, Bernard THEVENET, mais celui-ci, malade, a dû abandonner à quelques jours de l'arrivée. De son côté le belge Freddy MAERTENS gagne 8 étapes et remporte le maillot vert tandis que le meilleur grimpeur est Giancarlo BELLINI.  

A la télévision, TF1 et ANTENNE 2 se partagent les retransmissions des étapes en alternance. La réalisation est assurée pour les 2 chaînes par Gilbert LARRIAGA. Sur TF1, les commentaires sont assurés par Daniel PAUTRAT, Bernard GIROUX et Léon ZITRONE, sur ANTENNE 2 par Robert CHAPATTE et Jean-Michel LEULLIOT. L'étape du jour est suivie de l'émission FACE AU TOUR, avec la participation de Félix LEVITAN, directeur du Tour et des coureurs. L'arrivée sur les Champs-Elysées est diffusée en direct sur TF1 le dimanche 18 juillet à 14h50. 

Outre les retransmissions en direct des étapes, TF1 propose à 19h45 un résumé filmé de l'étape du jour. 

En dehors des journaux télévisés, FR3 fait l'impasse sur le Tour.

Published by PO - dans SPORT
commenter cet article
20 juin 2016 1 20 /06 /juin /2016 06:00
LE CHEVAL EVANOUI

Téléfilm de 90 minutes

Diffusion : le samedi 19 juin 1976 à 21h35

D'après la pièce de Françoise SAGAN

Réalisation d'Alain DHENAUT

Diffusion :

Jacques FRANCOIS (Henry James Chesterfield)

Caroline CELLIER (Coralie Vernet)

Hélène DUC (Felicity Chesterfield)

Tonie MARSHALL (Priscilla Chesterfield)

Bernard LE COQ (Bertram Chesterfield)

Yves RENIER (Hubert Darsay)

Mike MARSHALL (Humphrey Darton)

Léo PELTIER (Soames)

Thème : en Angleterre, un évènement inattendu perturbe la vie d'une famille d'aristocrates qui menait jusqu'alors une existence monotone. Un chasseur de dot veut en effet épouser la fille de la famille tout en faisant passer sa maîtresse pour sa soeur. 

Commentaires : cette adaptation de la pièce de Françoise SAGAN qui fut représentée en 1966 au théâtre du Gymnase, est intéressante grâce à la qualité de ses interprètes, notamment Jacques FRANCOIS pour qui le rôle semble avoir été écrit. Caroline CELLIER apporte beaucoup de fraîcheur à son personnage, mais Yves RENIER semble un peu absent. Peut-être pense-t-il à ce COMMISSAIRE MOULIN dont il vient de finir de tourner les premiers épisodes qui, diffusés dans quelques semaines, vont lui assurer la gloire (télévisuelle). 

13 juin 2016 1 13 /06 /juin /2016 06:28
SAVINE

Téléfilm de 95 minutes

Diffusion : mercredi 16 juin 1976 à 20h30 sur TF1

Texte de Jean CHATENET

Réalisation de Gérard VERGEZ

Distribution :

Robert RIMBAUD (Savine)

Thierry BOURBON (Savine jeune)

Patrick RAYNAL (Vernet)

Philippe LAUDENBACH (Boissy d'Anglas)

Henri MARTEAU (Gleizal)

Jacques LALANDE (Charpit)

André CHAUMEAU (le curé)

Marc CHPILL (le jeune vicaire)

Henri CREMIEUX (Champannet)

Philippe CHEMIN (Antoine)

Annick ALANE (la servante)

Van DOUDE (le marquis de Savine)

Vincent HURY (le directeur de lhospice)

Louise CONTINE (la mère de Savine)

et

François-Régis MARCHANSSON

Michel TONDEUR

Patrick COLLIN

Laurent ROCHARD

Philippe DELEVIGNE

Jean GALTAT

Daniel lEDUC

Viviane NEUILLE

et

la participation du groupe folklorique EMPI et RIAUME

Thème : évêque révolutionnaire de l'Ardèche, un des 4 évêques à prêter serment à la Constitution civile du clergé au cours de la Révolution, Monseigneur de Savine fit peindre son église en tricolore et devint une sorte d'évêque sans culotte, autorisant par exemple la viande les jours de carême et le travail le dimanche. Mais, devant les persécutions que subissent les prêtres réfractaires sous la Terreur, il va se rapprocher peu à peu des partisans de la monarchie constitutionnelle. Son attitude le conduit en prison où, grâce au soutien de sa famille, il échappe de peu à la peine de mort mais est interné à Charenton. 

Commentaires : à contre courant des idées reçues, ce téléfilm austère est avant tout une leçon d'histoire. Robert RIMAUD s'est beaucoup investi dans ce personnage, pétri de contradictions et parfois proche de la folie. 

Published by PO - dans TELEFILMS
commenter cet article
6 juin 2016 1 06 /06 /juin /2016 06:17
MILLE ANS DE CIVILISATION MAYA

Série de 3 émissions de 60 minutes 

Diffusion : une fois par mois, le mardi à 20h30 sur TF1, à partir du mardi 15 juin 1976

Emission de Jacques SOUSTELLE et Georgette ELGEY

Commentaires de Jacques SOUSTELLE

Réalisation de Marcel BOUDOU

Première émission  : le grande époque classique (diffusion le 15/06)

Deuxième émission : La floraison Puuc du Yucatan (diffusion le 06/07)

Troisième émission : La Renaissance Maya-Toltèque (diffusion le 20/07)

Commentaires : ces trois émissions proposées par Jacques SOUSTELLE se veulent une introduction à la civilisation maya, la plus importante de l'Amérique colombienne et qui a dominé l'Amérique centrale pendant près de mille ans.

Une large place est donnée aux énigmes qui entourent les Mayas : leur fameux calendrier d'une extraordinaire précision, l'importance des sacrifices humains, et cette extraordinaire poésie noire que dégage cette civilisation. Comment ne pas frissonner devant cette crypte du temple des Inscriptions de Palenque où les neuf seigneurs de la nuit veillent la dépouille d'un homme mystérieux au masque de jade et d'obsidienne? Comment ne pas frémir devant la représentation de ces Dieux de Tulum, la tête en bas, pour mieux signifier le coucher du soleil sur la civilisation humaine? Comment ne pas être terrifié par le Chac Mool, l'esprit de leau, toujours allongé sur le dos, sur le ventre duquel les Mayas venaient déposer les coeurs des victimes sacrifiées? 

Jacques SOUSTELLE a connu une carrière politique assez sulfureuse qui le vit passer de défenseur du Gaullisme à son plus acharné détracteur (à cause des évènements d'Algérie). Mais c'est aussi un des spécialistes mondialement connu des civilisations de l'Amérique latine, auteur notamment de LA VIE QUOTIDIENNE CHEZ LES AZTEQUES et de L'ART DU MEXIQUE ANCIEN. 

Georges ELGEY est une journaliste, écrivain et historienne. Elle est spécialiste du régime de Vichy et de la Quatrième république. 

30 mai 2016 1 30 /05 /mai /2016 06:54
LE CHIRURGIEN DE SAINT-CHAD

 Feuilleton de 4 épisodes de 60 minutes

Diffusion : le vendredi à 20h30 sur ANTENNE 2, à partir du vendredi 4 juin 1976

Adaptation et dialogues de Rodolphe-Marie ARLAUD

D'après les romans de Teresa CHARLES

Réalisation de Paul SIEGRIST

Musique de Jean-Luc DRION

Chanson du générique, " On n'aura pas toujours le temps ", interprétée par Jean-Claude PASCAL sur des paroles de Bernard DIMEY

Distribution :

Aude LORING (Jacqueline Régnier)

Jean-Claude PASCAL (Patrick Villaresi)

Françoise CHRISTOPHE (Ursula Martin)

Jean CLAUDIO (Valentin Villaresi)

Jacques DUMESNIL (Will Villaresi)

Charles APOTHELOZ (Vergnaz)

Séverine BUJARD (Rose-Marie)

Alain CHEVALLIER (Christophe)

Maulde COUTAU (Kate Lassen)

Jeanne FERREUX (la crémière)

Eliane GRANET (Fine)

Gregory BATARDON (Gregory)

William JACQUES (Manuden)

Harriett KRAATZ (Barbara)

Jacqueline MARTIN (l'anesthésiste)

Liliane MATTANA la cliente)

Janine MICHEL (l'infirmière de Will)

Claude PARA (le client)

Thérèse LIOTARD (Evelyne)

Gilbert CHARRON (le diplomate)

Marcel VIDAL (le docteur Régnier)

et la collaboration de la clinique de GENOLIER

Thème : Jacqueline Régnier, jeune infirmière à la clinique Sant-Chad, est désignée par Ursula, l'infirmière en chef pour devenir l'assistante du chirurgien Patrick Villarési revenu d'un long séjour aux Amériques. Entre eux, les premiers contacts sont difficiles avant que la jeune femme soit peu à peu séduite par le chirurgien. Mais l'infimière en chef qui est en quelque sorte la demi-soeur du chirurgien tout en étant éprise de lui, veille. Elle va tout faire pour écarter sa rivale...

Commentaires : inspiré des romans de la série SAINT-CHAD de Theresa CHARLES (en éalité le couple britannique Orène Maude SWATRIDGE et Charles John SWATRIDGE), ce mélodrame médical, qui rappelle parfois le célèbre feuilleton JANIQUE AIMEE, le vélosolex en moins, a marqué durablement les téléspectateurs grâce à la qualité de l'interprétation. Après LE TEMPS DE VIVRE, LE TEMPS D'AIMER, Jean-Claude PASCAL joue admirablement les beaux Ténébreux, Françoise CHRISTOPHE est parfaite en la méchante (infirmière) de service, cruelle et tyrannique et Aude LORING incarne à merveille la jeune fille timide mai qui ne s'en laisse pas compter. Dans le genre, c'est plutôt une réussite d'autant que certaines scènes, notamment les scènes d'opération, installent un climat d'étrangeté, en ces moments critiques où se jouent la vie du patient tandis que, devant les corps ouverts, s'affrontent les trois protaganistes principaux, le chirurgien, l'infirmière en chef et la jeune infirmière, partagés entre leur devoir et leurs passions. Sous la lame de scalpel, Eros et Thanatos, toujours.

Quelques années plus tard le même réalisateur sera aux commandes d'un autre feuilleton médical DOCTEUR ERIKA WERNER avec Leslie CARON.

Pour l'anecdote, l'hôpital Saint-Chad est en réalité la clinique de GENOLIER, établissement privé bien connu en Suisse. 

Le feuilleton est notamment disponible chez KOBA FILMS dans la collection MEMOIRE DE LA TELEVSION. Les épisodes sont aussi disponibles sur le site de l'INA (www.ina.fr)

27 mai 2016 5 27 /05 /mai /2016 19:30
SANDOKAN
 

Feuilleton de 6 épisodes de 55 minutes

Coproduction ORTF (France), BAVARIA (Allemagne) et RAI (Italie)

Première diffusion : le jeudi à 20h30 sur TF1 à partir du jeudi 27 mai 1976

Réalisation de Sergio SOLLIMA

D’après le roman d'Emilio SALGARI "LES TIGRES DE MONPARCEM"

Dialogues français de Pierre CHOLODENKO

Musique de Guido et Maurizio de ANGELIS

Distribution :

Kabir BEDI (Sandokan)

Adolfo CELI (Sir James Brooke)

Philippe LEROY (Yanez de Gomera, ami de Sandokan )

Carole ANDRE (Marianna)

Andréa GIORDANA (colonel Fitzgerald)

Hans KANINBERG (Lord Guillonk)

Renzo GIOVAMPIETRO (docteur Kirby)

Milla SANNORER (Lucy)

Iwao YOSHIOKA (Daro)

Thème : au milieu du XIX, Sandokan, dit le Tigre de Malaisie, mène la résistance du peuple malais contre l’influence anglaise de la Compagnie des Indes, incarnée par le sinistre colonel Fitzgerald. On le croit mort, mais Sandokan va renaître de ses cendres...

Commentaires : inspiré du célèbre roman très populaire en Italie d’Emilio SALGARI (1862-1911), dit le Jules Verne italien, ce feuilleton est un peu disparate, coproduction internationale oblige. Mais les décors sont magnifiques (le feuilleton a été tourné sur les lieux de l’action à Ceylan et en Malaisie) et l’acteur indien, Kabir BEDI, fils d'une religieuse bouddhiste et d'un gourou retiré à Milan, qui incarne SANDOKAN est doué d’un charisme certain, ce qui constitue un des atouts de ce roman-photo exotique. Par ailleurs, Sergio SOLLIMO, critique cinématographique, très connu à l’époque en Italie, déjà réalisateur de trois westerns populistes et tiers-mondistes dans les années 60, a trouvé dans ce feuilleton l’occasion de développer une critique tiers-mondiste du colonialisme.

Il est à noter que l’histoire de SANDOKAN a été adaptée par la suite en dessin animé ainsi qu'en bande dessinée, publiée dans AKIM en 1977-78 n° 437 à 457, dans BRIK n° 191 à 1996 et dans RINTINTIN n° 125 et 126. Il y eut également des suites sous forme de téléfilms ou de mini-séries, toujours avec Kabir BEDI. Egalement, devant le succès du feuilleton, MATTEL a diffusé une poupée SANDOKAN dans la série des BIG JIM et MIRO a édité un jeu de société en 1976. 

Avant la série de 1976, deux films sur SANDOKAN ont été réalisés par Umberto LENZI en 1963 et 1964 avec Steve REEVES dans le role titre. 

Enfin cette histoire a fait également l’objet d’une adaptation en bande dessinée par le dessinateur Hugo PRATT demeurée inédite pendant près de 40 ans jusqu’à ce qu’elle soit retrouvée en 2007 dans sa cave. 

Tel le phénix, SANDOKAN n'en finit pas de resusciter, échappant à son créateur...

 
23 mai 2016 1 23 /05 /mai /2016 06:00
LE COUSIN PONS

Téléfilm de 80 minutes

Diffusion : jeudi 19 mai 1976 à 20h40 sur ANTENNE 2

Adaptation et dialogues de Jean-Louis BORY

D'après le roman d'Honoré de BALZAC

Réalisation de Guy JORRE

Distribution :

Henri VIRLOJEUX (le cousin Pons)

Dominique DAVRAY (Mme Cibot, la concierge)

François VIBERT (Schmucke)

Etienne BIERRY (Remonencq)

François DARBON (Fraisier)

Charles CHARRAS (Camust)

Sylvie DENIAU (la présidente)

Nadia STRANCAR (Cécile)

Guy KERNER (Fritz Brunner)

François TIMMERMAN (Schwab)

Jean-Pierre LITUAC (le docteur Poulain)

Lucie AVENAY (Mme Fontaine)

Sarah CHANEZ (Mme Sauvage)

Maurice NASIL (Magus)

Jean WINIGER (Berthier)

Marcelle BARREAU (la cuisinière)

Pierre GUALDI (Trognon)

Sébastien FLOCHE (Topinard)

et

Jacques CIRON

Jean EDMON

Michel DUPLAIX

Jacques GALLAND

François VALORBE

Jacqeline ROUILLARD

Jean DAGUERRE

Jo¨el MARTINEAU

André VAYSSE

Thème : pour une affaire d'héritage, un célibaaire solitaire à l'agonie est livré à la rapacité et à la crauté de son entourage qui veut s'emparer de sa collection qui vaut une fortune. 

Commentaires : dans son adptatation, Jean-Louis BORY a bien restitué la noirceur du dernier roman de BALZAC, trouvant en Henri VIRLOJEUX l'interprète idéal, bien secondé par François DIBERT, Dominique DAVRAY et François DARBON. Avec LE COUSIN PONS et LA COUSINE BETTE, soit les " parents pauvres ", BALZAC avait laissé une sorte de testament où il entendait dénoncer l'acharnement des forts sur les faibles. La réalisation un peu académique de Guy JORRE a le mérite de s'effacer derrière l'histoire et de bien restituer cette " comédie terrible " (le mot est de de BALZAC lui-même). LE COUSIN PONS, ou le triomphe absolu du mal. 

LE COUSIN PONS avait déjà fait l'objet d'un film muet en noir et blanc réalisé en 1924 par Jacques ROBERT avec notamment Maurice de FERAUDY, sociétaire de la Comédie française, André NOX, Gaston MODOT et Paulette PAX. 

Published by PO - dans TELEFILMS
commenter cet article
16 mai 2016 1 16 /05 /mai /2016 06:40
FESTIVAL DE CANNES 1976

Le festival de Cannes 1976 s'est déroulé du 13 au 28 mai.  

Le jury présidé par l'écrivain et dramaturge américain Tennessee WILLIAMS, a couronné TAXI DRIVER de Martin SCORSESE. Les films CRIA CUERVOS de Carlos SAURA et LA MARQUISE D'O d'Eric ROHMER remportent ex aequo le Grand prix spécial du jury. Dominique SANDA pour L'HERITAGE de Mauro BOLOGNINI et Mari TOROCSIK pour OU ETES-VOUS MADAME DERY? de Gyula MAAR se partagent le prix d'interprétation féminine et José Luis GOMEZ pour PASCUAL DUARTE de Ricardo FRANCO reçoit le prix d'interprétation masculine. Enfin Ettore SCOLA pour AFFREUX, SALES ET MECHANTS remporte le prix de la mise en scène.

Malgré tout, ce sont les deux acteurs de TAXI DRIVER, Robert DE NIRO et Jodie FOSTER, grands oubliés du palmarès, qui retiennent l'attention des festivaliers. A été aussi remarquée Isabelle ADJANI pour son rôle dans LE LOCATAIRE de POLANSKI. On peut également citer la prestation d'Alain DELON dans MONSIEUR KLEIN, peut-être son meilleur rôle. 

Parmi les autres films remarqués dans cette sélection très riche : BUGSY MALONE dAlan PARKER, AU FIL DU TEMPS de Wim WENDERS, LE LOCATAIRE de Roman POLANSKI et MONSIEUR KLEIN de Joseph LOSEY.

Quant à L'EMPIRE DES SENS de Nagisa OSHIMA, présenté à la Quinzaine des réalisaters, il suscite aussitôt la polémique. En dehors de la scène de l'oeuf qui fit tant gloser, ce film étonnant, mélange de film d'auteur (la scène de la fellation) et de film pornographique (les références à Roland Barthes), montre que l'amour, le véritable amour, ne peut que finir dans la mort de l'homme et la folie de la femme qui l'aime...

Enfin un hommage est rendu à Luchino VISCONTI, récemment disparu. 

Il est à noter que le film de montage de Gene KELLY HOLLYWOOD HOLLYWWOD présenté hors compétition en ouverture du festival a permis de voir sur les marches du palais des légendes d'Hollywood comme Gene KELLY, Fred ASTAIRE, Cyd CHARISSE, Gary GRANT et même Johnny WEISSMULLER. 

A la télévision, le festival a pris une certaine importance, même si ANTENNE 2 reste timide dans sa programmation.

Sur TF1 :

- à partir du jeudi 13 mai, l'émission MIDI-PREMIERE, à 12h30, du lundi au samedi, animée par Danièle GILBERT, se déroule tous les jours en direct de Cannes, talk show quotidien où viennent défiler les acteurs et réalisateurs du festival, ce qui fait de MIDI-PREMIERE de Danièle GILBERT l'ancêtre kitsch et branché du GRAND JOURNAL de CANAL PLUS;

- le dimanche 15 mai, l'émission LES RENDEZ-VOUS DU DIMANCHE animée par Michel DRUCKER diffuse des extraits des principaux films présentés à Cannes. L'émission du dimanche 23 mai fait également une très large part au festival;

- le dimanche 23 mai, à 22h10, lémission POUR LE CINEMA de Frédéric ROSSIF et Robert CHAZAL est consacrée au festival ainsi qu'à Charles VANEL. 

Sur ANTENNE 2 :

- le samedi 15 mai, à 18h00, l'émission CLAP de Pierre BOUTEILLER est retransmise en direct de Cannes avec une interview de Maurice BESSY, délégué général du festival; 

Sur FR3 :

- le samedi 15 mai, à 19h40, l'émission de Georges PERNOUD et Claude LEFEVRE UN FESTIVAL, UN EVENEMENT est consacrée au Festival;

- le même jour, à 20H, une émission SPECIAL CANNES de Marice LE ROUX, Jean-Louis BORY et Anne ANDREU; 

- le dimanche 23 mai, à 20h30, l'émission LES VISTEURS DU DIMANCHE SOIR animée par Pierre KALFON fait LA FETE A CANNES, avec la participation notamment de Frédéric MITTERRAND du comité de sélection des films. 

12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 20:00
LES POTEAUX CARRES DE GLASGOW

Diffusion : mercredi 12 mai 1976 à 21h sur TF1 en direct de Glasgow et en différé sur ANTENNE 2 à partir de 22h45

Commentaires de Pierre CANGIONI et Jean RAYNAL

Commentaires : aprés avoir éliminés en demi-finale les rudes bataves du PSV ENDHOVEN, emmenés par les redoutables frères Van DER KERKHOF, les Verts de SAINT-ETIENNE retrouvent en finale les Allemands du BAYERN DE MUNICH, qui ont écarté eux, en demi-finales, le REAL MADRID.

TF1 qui retransmet la finale en direct consacre une grande partie de ses flashs télévisés à ce match du siècle. Ainsi Yves MOUROUSI fait à l'évènement une large place dans son journal de 13H.


Hélas, comme on le sait, ce sont les Allemands qui l'emportent grâce à un but de ROTH (57e), tandis que les Stéphanois, par deux fois, tirent sur les poteaux carrés de Glasgow : BATHENAY (34e) et SANTINI (39e). Si les poteaux avaient été ronds, ils auraient eu un effet " rentrant "et SAINT-ETIENNE aurait été champion d'Europe, mais, avec le recul, on se dit que cette équipe du BAYERN, qui était l'ossature de l'équipe championne du monde 1974, avec à sa tête le Kaiser Franz BECKENBAUER lui-même mais aussi le gardien MAIER et les attaquants MULLER et RUMENIGGE, était trop forte pour les Stéphanois. Avec cette finale de Glasgow, elle remportait d'aillers son 3ème titre européen d'affilée.

Les VERTS devant être reçus dès le lendemain à l'Elysée par le Président de la République, Valéry GISCARD D'ESTAING, le coup de génie du président Roger ROCHER, bien aidé par Jacques VENDROUX, est de faire descendre les Champs-Elysées par son équipe et l'entraineur Robert HERBIN de sorte que, devant près de cent mille supporters déchainés (selon la Préfecture de police), l'amère défaite se change en triomphe romain, les VERTS rejoignant ainsi dans la légende des perdants magnifiques le valeureux Raymond POULIDOR, éternel deuxième du Tour de France. Plus tard viendront les rejoindre, dans ce glorieux palmarès des vaincus, les BLEUS de la demi-finale de Séville, toujours contre les Allemands...

Bien des années plus tard, les VERTS, pas rancuniers, rachèteront les fameux poteaux carrés de Glasgow pour les mettre dans leur musée. 
 

Published by PO - dans SPORT
commenter cet article
2 mai 2016 1 02 /05 /mai /2016 06:51
UN BAIL POUR L'ETERNITE

Téléfilm de 90 minutes

Diffusion : jeudi 6 mai 1976 à 20h30 sur ANTENNE 2

Scénario, original, adaptation et dialogues de Christine ARNOTHY et Yves-André HUBERT

D'après une nouvelle de Christine ARNOTHY

Réalisation d'Yves-André HUBERT

Musique originale d'Even DE TISSOT

Distribution :

Francine BERGE (Françoise)

Sandro DORI (un passager)

Gino LAVAGETTO (le délégué de l'agence)

Elena MONTAGNANI (la vieille femme)

Erenesto COLLI (un bandit)

Vittorio MEZZOGIORNO (un bandit)

Giacomo PIPERNO (Vittorio)

Michel BEAUNE (Bernard)

Massmo CORRIZZA (Lorenzo)

Thème : lassée de sa vie, une Parisienne choisit de s'installer en Sardaigne, dans une maison gagnée en participant à un concours. Elle a rompu avec son amant qui est un homme marié. Elle se retrouve dans un petit village isolé où elle va rapidement être confrontée à une situation délicate : un homme va être kidnappé et gardé prisonnier dans sa maison que les ravisseurs croyaient inhabitée...

Commentaires : ce téléfilm est une sorte d'enquête à la fois policière et psychologique qui tourne autour du personnage principal féminin incarné par Francine BERGE. La réalisation est un peu plate et l'ensemble est surtout sauvé par les paysages splendides de Sardaigne.

Published by PO - dans TELEFILMS
commenter cet article

VOS MADELEINES DE PROUST

     

TELE 74 – LE LIVRE

Retrouvez les feuilletons et émissions de la télévision française de l’année 1974.

Découvrez ou redécouvrez : LE SECRET DES FLAMANDS, MESSIEURS LES JURES, LE SOLEIL SE LEVE A L'EST, LE VAGABOND, KUNG FU, NANS LE BERGER, L'ILE AUX ENFANTS, ARDECHOIS COEUR FIDELE, LA CLOCHE TIBETAINE, CHERI BIBI et bien d'autres émissions et séries.

Les émissions et feuilletons retenus sont classés par mois, de janvier à décembre.

En exclusivité, des BREVES pour chaque mois.

Couverture souple – 202 pages - Prix : 12 euros

Disponible sur LULU.COM. (taper " Ouardes" dans rechercher). Lien https://www.lulu.com/shop/search.ep?keyWords=tele+74&type=

L'ouvrage peut être également commandé sur le site AMAZON.(taper "ouardes" dans recherche). http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=ÅMÅŽÕÑ&url=search-alias%3Daps&field-keywords=ouardes+tele+74&rh=i%3Aaps%2Ck%3Aouardes+tele+74

Toujours disponible sur AMAZON et LULU.COM l'ouvrage consacré à l'année 1973

Celui consacré à l'année 1972 :

Celui consacré à l'année 1971 :

TELE71.jpg

 

et celui consacré à l'année 1970 :

 320

 

 

Rechercher

AVERTISSEMENT

Le blog TELE 70 est consacré à la télévision française des années 70. Il ne propose à la vente aucun DVD de séries ou d'émissions. Il est totalement indépendant et n'est lié à aucun site à caractère commercial.