24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 06:44
BONSOIR, CHEF!

Feuilleton de 26 épisodes de 15 minutes

Diffusion : du lundi au vendredi, à 19h00 sur TF1, à partir du mercredi 27 avril 1977

Feuilleton de Pierre BILLARD

Réalisation de Pierre GOUTAS

Distribution :

Jean-Louis KAYSER (le maréchal des logis-chef Gérard Dubreuil)

Les gendarmes :

Jean-Paul DENIZON (Fournier)

Raymond JOURDAN (Gaudrat)

François LECCIA (Pinson)

Louis LYONNET(Ménard)

Yves PIGNOT (Seguin)

et

Julie RAINS (Micheline Dubreuil)

Yvonne CLECH (Mme Corbassière)

Jacques MONOD (M. Barret)

Germaine DELBAT (Mme Morel)

Teddy BILIS (Vandoeuvre)

Maurice JACQUEMONT (le maire)

Jean-Gabriel NORDMAN (Lucien Douchy)

Clément MICHU (Charles Chevroux)

Janine SOUCHON (l'employée de mairie)

Nicole DESAILLY (une femme)

Thème : la brigade de Bléret-la-Rivière, petite ville de 4 000 habitants en Indre et Loire, a un nouveau maréchal des logis chef Dubreuil. Il va vite se montrer intransigeant avec les règlements, ce qui va provoquer le mécontentement des habitants. Mais, peu à peu, il va trouver sa place.

Commentaires : après 5 mois d'enquête sur la gendarmerie, Pierre BILLARD, professeur de philosophie et musicien, propose cette chronique pleine d'humour sur la vie des gendarmes. Les intrigues sont un peu poussives, mais l'ensemble reste sympathique. 

 

Repost 0
17 avril 2017 1 17 /04 /avril /2017 06:03
LES JEUDIS D'ADRIENNE

Téléfilm de 90 minutes

Diffusion : mercredi 13 avril 1977 à 20h30 sur TF1

Scénario, adaptation et dialogues de Paul SAVATIER

Réalisation de Guy JORRE

Distribution :

Danièle DARRIEUX (Antoinette)

Andrée TAINSY (Emilienne)

Pierre AGIL (le garçon de café)

Odette BARROIS (l'inconnue)

Marc BONSEIGNOUR (l'employé)

Dominique DAVRAY (Mme Coignet)

Louise DEBRAKEL (la bibliothécaire)

Alexis DUMAY (le passant)

Michel DUPLAIS (le postier)

Pierre GUADIL (le charcutier)

Gilbert GUILLAUD (le vendeur)

Marius LAUREY (M. Coignet)

Colette LEFEBVRE (la mère)

Thamila MESBAH (la boulangère)

Camille PITON (le voyageur)

Paul RIEGER (le gardien)

Louise RIOTON (la mercière)

Thème : à la faveur de rencontres tous les jeudis dans un cimetière, une étrange amitié va naître entre deux veuves, de milieux sociaux très différents. Elles se retrouvent dans un café ou un salon de thé, et chacune évoque sa vie, en enjolivant ses souvenirs.

Commentaires : ce téléfilm sensible qui évoque les thèmes de l'âge et de la solitude, permet de retrouver Danielle DARRIEUX, trop rare à la télévision, qui retrouve ici une autre grande comédienne André TAINSY (LE JOURNAL D'UNE FEMME DE CHAMBRE, Z, PEAU D'ANE, FAUSTINE ET LE BEL ETE, L'HORLOGER DE SAINT-PAUL, QUE LA FETE COMMENCE, L'IMPORTANT, C'EST D'AIMER...).

Paul SAVATIER, le réalisateur, est aussi acteur et romancier (L'OEIL DU CENTRE, CE NEVEU SILENCIEUX...). Il préparer l'adaptation pour la télévision du roman de Jean d'ORMESSON, AU PLAISIR DE DIEU. 

Repost 0
Published by PO - dans TELEFILMS
commenter cet article
10 avril 2017 1 10 /04 /avril /2017 06:15

 

 

2 séries de 6 épisodes de 55 minutes

Première diffusion : tous les vendredis, à 20h30, à partir du 8 avril 1977 sur ANTENNE 2

Coproduction Antenne 2, RTBF, SSR

Réalisation de Denys de la PATELLIERE

Scénario et dialogues d'Henri VIARD

Musique de Georges GARVARENTZ

Cascades de Claude CARLIEZ, Rémy JULIENNE

Distribution :

Michel DUCHAUSSOY (le juge Walder de Neuville)

Pierre SANTINI (Le commissaire Villequier)

Michèle ANDRE (Mme de Neuville)

Simone RIEUTOR (Mme Villequier)

Laurent DE BONNA (fils de Neuville)

Juliette ROBICHEZ (fille de Villequier)

Cyrille BRISSE (fils de Villequier)

Liliane LITCHI (la bonne des Neuville)

Sonia SAVIANGE (secrétaire de Neuville)

Marion BELLE (secrétaire de Villequier)

Bernard MALATERRE (Jérôme, l’assistant de Neuville)

Ibrahim SECK (valet de Neuville)

Jean LANIER (le beau-père de Neuville)

Jacques MONOD (garde des Sceaux, 2ième série)

Titres des épisodes :

Première saison (d’avril à mai 1977, à partir du vendredi 8 avril 1977 sur ANTENNE 2):

1-     Un taxi pour l’ombre (08/04), avec Jacques RICHARD, Daniel SARKY, Nadine ALARI, Marianne COMTELL, Claude-Bernard PEROT, Bernard LALK, Albert PILETTE, Sylvain LEVIGNAC, Dominique SANTARELLI, Maurice TEYNAC ;

Thème : après 5 ans d'exil, Louis Audiat s'apprête à rentrer en France. Compromis jadis dans une affaire d'escroquerie à la TVA, il a attendu la prescription pour toucher sa part du gâteau et se marier. Mais, grâce à un artifice de procédure, le juge de Neuville retoque la prescription et convoque Audiat le jour même de son retour...

2-     Le crocodile empaillé (15/04), avec Denis SAVIGNAT, André CHARPAK, Danielle AJORET, Henri LAMBERT, Annie SAVARIN, Jean MAUVAIS et André DUMAS ;

thème : un ingénieur italien, inventeur d'un nouveau procédé, meurt dans des circonstances mystérieuses. Un jeune chômeur, de son côté, est abattu par le garde du corps d'un important chef d'entreprise. Les deux affaires sont-elles liées?

3-     Les hochets (22/04), avec Cyril ROBICHEZ, Maurice BIRAUD, Marion LORAN, André CASSAN, Patrick LAVAL, Gérard DOURNEL, Claudine BARJOL, Marcel IMHOFF ;

thème : pendant la cérémonie d'investiture d'un ordre de chevalerie, un homme d'affaires véreux est arrêté pour faillite frauduleuse. Mais il parvient à échapper aux policiers et s'enfuit avec sa maîtresse. Au cours de leur cavale, ils sont cependant abattus par deux faux gendarmes. Qui a ordonné ce double crime?

4-     Le mégalomane (29/04), avec Vania VILLERS, Jean CHAMPION, Jean LE MOUEL, Laurent MALLET, Jacques CHARBY, Georges POUJOULY, René DUPRE, André DAICK, Rosine PROUST ;

thème : un cadavre est découvert dans le coffre d'une voiture. Au même moment des milliards francs anciens sont détournés des fonds publics au profit d'un mystérieux individu nommé ZODIAQUE et d'un écrivain nostalgique de l'OAS. Y a t-il un lien entre ces affaires? Un complot se trame-t-il contre les institutions? 

5-     Les Drogueurs (0605), avec Armand MESTRAL, Roger MONTSORRET, Marcel DALIO, Jean BARNEY, Jean-Pierre RIVIERE, Jean DAVY, Blanche RAYNE, Marcel IMHOFF, Sandra BARRY ;

Thème : un jeune homme est retrouvé mort dans les toilettes d'un cabaret à la mode tandis que son frère, suite à une dénonciation, est arrêté à la frontière suisse, porteur d'une forte somme d'argent et d'un dossier compromettant dérobé dans le coffre de son patron, un magnat du show-business. 

6-     Flambant neuf (1305), avec Claude BERTRAND, Marcel CUVELIER, Rudi COUPEZ, Gilles BEHAT, Marie-Claude BENOIT, Catherine CLARENCE, Pierre ORCEL, Jean LESCOT, JEANINE SOUCHON, André WEBER, Robert BERRI, Fernand FABRE ;

Thème : un incendie éclate dans un dancing d'un petit village des Alpes tandis que le frère du propriétaire est tué d'une balle dans la tête. Un rackett est soupçonné, mais le propriétaire du dancing se mure dans le silence.

Deuxième saison (février à mars 1979):

7-     Carré de vilains, avec Patrice VALOTA, Philippe BOUCHARD, Maurice LEBE, Anne STEL, BERNARD MONTAGNIER, Guy DELORME, Gilles LEGER, Gérard DOURNEL, Evelyne DRESS ;

8-     Une preuve de trop, avec Henri VIARD, Malka RIBOWSKA, Jean MARTINELLI, Gérard DOURNEL, Max DORIA, Mario SANTINI, Serge VINCENT, Pierre BELOT, Alain MERCIER ;

9-     Les ravis, avec Jean DESCHAMPS, Robert PARTY, Jean-Paul FRANKEUR, Albert MANAC ;

10- Mort en stock, avec Jean-Pierre SENTIER, Luc PONETTE, Pierre NOUGARO, Jean-Pierre ENGELBACH ; Bernard MALATERRE, Maurice ANDRIEU, Lyse BOCHET, Jean FAVAREL, Michel BONNEAU ;

11- Un alibi en béton, avec Jean-Louis TRISTAN, François DYREK, Pierre NEGRE, Alain GABISSON, Jean LEBEAU ;

12- Parce que, avec Françoise CHRISTOPHE, Franck VILLARD, Denys de la PATELLIERE, Stéphane GILDAS, Serge VINCENT, Robert FAVART, François VIAUR.

Thème général : un juge et un flic que tout oppose, l’un est un aristocrate raffiné et amateur de bonne chère et l’autre un homme de terrain issu d’un milieu modeste, travaillent pourtant ensemble pour résoudre des affaires.

Commentaires : l’intérêt de ce feuilleton réside à la fois dans le choix des deux acteurs principaux, Michel DUCHAUSSOY et Pierre SANTINI, parfaits dans leurs rôles de juge et de commissaire, et dans le souci de faire écho à ce qui était alors l’actualité : magouilles immobilières, mystérieux agissements d’une secte, manipulations de la CIA, escroqueries dans le milieu du show-business et du football, trafics de drogue, trafics d’armes, rachats frauduleux d’entreprises… Par ailleurs, les épisodes permettaient de revoir de grands seconds rôles du cinéma français comme Jean-Paul FRANKEUR, Jean MAUVAIS ou Marcel DALIO. On regrettera seulement que le format choisi de 55 minutes laisse parfois une impression d’inachevé et que les intrigues ne soient pas toujours très approfondies.

Plusieurs épisodes sont désormais disponibles sur le site de l'INA (www.ina.fr).

 

Repost 0
3 avril 2017 1 03 /04 /avril /2017 06:58
HISTOIRE DE LA GRANDEUR ET DE LA DECADENCE DE CESAR BIROTTEAU

Feuilleton de 4 épisodes de 90 minutes

Initialement prévu en 6 épisodes d'une heure, le feuilleton a finalement été découpé en 4 parties d'1 heure 30

Diffusion : le samedi à 20h30 sur ANTENNE 2, à partir du samedi 2 avril 1977

Adaptation et dialogues de Jacques REMY

D'après le roman d'Honoré de BALZAC

Réalisation de René LUCOT

Distribution : 

Martin TREVIERES (César Birotteau)

Dorothée JEMMA (Césarine Birotteau)

Anouk FERJAC (Constance Birotteau)

Sylvain MOREAU (Anselme Popinot)

René BERTHIER (Pillerault)

Philippe MERCIER (Ferdinand du Tillet)

Jean-Marie BERNICAT (Alexandre Crottat)

Lucien CHARBONNIER (Molineux)

Marcel DOSSOGNE (Chales Chaparon)

Jacques DYNAM (Me Roguin)

Geneviève KERVINE (Mme Roguin)

Jean ROUGERIE (Lebas)

Pierre VALDE (Ragon)

Gérard CAILLAUD (Félix Gaudissart)

et

Fanny COTTENCON

Jean LANIER

Jean RUPERT

Roger BONTEMPS

Thème : au XIXème siècle à Paris, César Birotteau est le parfumeur attitré de l'aristocratie. D'origine modeste, il doit sa réussite à son travail acharné. Mais il rêve de plus encore de richesse et de considération. Il accumule les dépenses pour agrandir son appartement et son magasin. Conseillé par son notaire qui voit en lui une dupe potentielle, il se lance aussi dans les affaires et la spéculation immobilière. Toutefois, aidé par un de ses anciens employés, Anselme Popinot, qui est amoureux de sa fille, il parvient à rétablir sa situation mais il meurt le jour de son triomphe. 

Commentaires : cette adaptation fidèle du roman de BALZAC, qui renoue avec la tradition des grands feuilletons de l'ORTF, permet à  Martin TREVIERES, second rôle bien connu des téléspectateurs,  d'obtenir enfin un grand rôle, on peut dire le rôle de sa vie. Il parvient à lui donner beaucoup d'épaisseur, arrivant à en faire oublier le ridicule pour le rendre émouvant. Anouk FERJAC, dans le rôle de son épouse, fait preuve de beaucoup de finesse et de sensibilité. De son côté René LUCOT livre un travail d'artisan, fidèle et soigné, s'attachant à reconstituer avec minutie le climat de l'époque, auquel ne manque peut-être qu'un tout petit peu de folie et de fantaisie. Mais ce feuilleton reste une réussite. 

Il est à noter que les extérieurs du feuilleton ont été tournés à Bourges. 

Repost 0
27 mars 2017 1 27 /03 /mars /2017 06:39
LE PAIN PERDU

Téléfilm de 90 minutes

Diffusion : mercredi 30 mars 1977 à 20h30 sur TF1

D'après le roman de Pierre PELOT

Réalisation de Pierre CARDINAL

Musique de Jacques LOUSSIER

Cascades réglées par Claude CARLIEZ

Distribution :

Alain CLAESSENS (Luc Carmaux)

Jacob WEISBLUTH (Patte-folle)

Edmond BEAUCHAMP (Le père Millot)

Germaine DELBAT (La mère Millot)

Michel BERREUR (Jean-Marie Millot)

Gérard MOISAN (Daniel Millot)

Roland NEUNREUTHER (Stéphane Millot)

Alain SAUGOUT (Luc Millot)

Bernard BIREAUD (Malik)

Edith BOILLOT (Huguette Mélin)

Christophe BOURQUARD (David Mélin)

Delphine BEHRA (Delphine Mélin)

Bernard TARDIFF (Bernard Parpy)

Catherine CARPENTIER (Marie-France Parpy)

Claude BEAUTHEAC (Largière)

Julien VERDIER (le Père Buleau)

Dominique BONY (un gendarme)

Roland TRAVERS (un gendarme)

Joseph GARCIA (Manolo)

Daniel PASCALINI (le jeune ouvrier)

et la participation des habitants de Saint-Maurice-sur-Moselle (Vosges)

Thème : après avoir purgé 10 ans de prison pour avoir tué un homme, Pierre Millot, lors d'une rixe, Lou Carmaux revient dans le village où il a passé son enfance et son adolescence. Il retrouve sa maison laissée à l'abandon depuis la mort de sa mère. Il s'y installe. Mais tous les parents de l'homme qu'il a tué, une famille de paysans, n'ont pas oublié et sont bien décidés à se venger. 

Commentaires : cette histoire de vendetta campagnarde, inspirée du roman de Pierre PELOT, se déroule dans une sorte d'atmosphère de western. L'histoire traîne un peu long en longueur et a un peu de mal à accrocher le téléspectateur. 

 

Repost 0
Published by PO - dans TELEFILMS
commenter cet article
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 07:12
IRLANDE FRANCE 77 : LA BALLADE IRLANDAISE

Diffusion : samedi 19 mars 1977 à 15h50, simultanément sur TF1 avec des commentaires de Georges de CAUNES et Ken KENNEDY et sur ANTENNE 2 avec des commentaires de Roger COUDERC et Pierre ALBALADEJO

Commentaires : pour cette dernière levée du grand chelem, les Français qui s'attendaient à un match difficile, vont être pris à la gorge par une équipe irlandaise déchaînée, désireuse de sauver un tournoi jusqu'alors assez moyen. La 1ère mi-temps est tout à l'avantage du 15 irlandais, qui mène à la pause 6-3. Mais plus que le score finalement assez étriqué, c'est la manière qui frappe les esprits. Les Irlandais dominent dans presque toutes les phases de jeu et notamment les phases de conquête. Leur engagement est tel que les blessures françaises se succèdent : SANGALLI a la tête ouverte et PAPAREMBORDE une arcade éclatée. Mais, comme FOUROUX contre l'Ecosse ils refusent de quitter le terrain. On rappellera que PACO avait refusé quant à lui de se faire opérer de l'appendicte pour ne pas louper ce dernier match du tournoi. 

Le réveil français survient en 2ème mi-temps. Et il commence par un loupé. A la 49ème minute, ROMEU manque un coup de pied à suivre. Il est tellement raté qu'il est repris non par les Irlandais mais par AVEROUS. Celui-ci résiste à un placage pour servir SANGALLI qui prend tout le rideau défensif irlandais à contrepied AGUIRRE reprend le cuir, oblique vers le centre, passe à PACO qui, après un relais rageur, sert BASTIAT qui, au terme de que ce que la légende appellera une "longue course de girafe", marque l'essai. Le ressort irlandais est brisé. Les placages se font moins virulents, il y a moins de coups de poings dans les recoupements et, pour ainsi dire, plus aucun joueur français n'est frappé à terre. C'est dire que les Irlandais n'ont plus le moral...

Après qu'une dernière pénalité d'AGUIRRE ait porté le score à 15-6, le Quinze de France remporte ainsi le 2ème grand chelem de son histoire. Peut-être un des plus extraordinaires. D'abord parce que les Français n'ont encaissé aucun essai pendant tout le tournoi. Ensuite et surtout parce que sont les 15 mêmes joueurs qui ont joué tous les matchs. Un exploit unique dans l'histoire du rugby et qui ne se renouvellera jamais. Ces quinze joueurs ne joueront plus jamais ensemble pour la France pour le Tournoi, mais ils se retrouveront régulièrement dans le cadre des Barbarians français pour perpétuer la légende. 

Repost 0
Published by PO - dans SPORT
commenter cet article
19 mars 2017 7 19 /03 /mars /2017 08:20
LES LETTRES VOLEES

Feuilleton de 25 épisodes de 15 minutes

Diffusion : du lundi au vendredi, à 19h00, sur TF1, à partir du lundi 21 mars 1977

Scénario, adaptation et dialogues de Christine CARREL et Jean PATRICK

Réalisation de Pierre GOUTAS

Musique de Serge PRISSET

Distribution :

Christian BARBIER (Etienne Voirot)

Jean VIGNY (Joseph Berly)

Jean-Pierre BAGOT (Gaston Lurin)

Guy BARBIER (Gilbert Filly)

Bernard CHARLAN (Marcel Boden)

Catherine CHAUVIERE (Jacqueline Voirot)

Max HEINZELMANN (Henri)

Christine KUGLER (Lucette)

Françoise LEFEVRE (Denise Lurin)

Dominique MINOT (Hélène Olincourt)

Jean SAGOLS (Paul Souvignac)

Irène VIDY (Louise Voirot)

Isabelle VILLARS (Jeanne Filly)

Fred PERSONNE (Jean Rimari)

André GELY (l'inspecteur des PTT)

Thème : à Bonfort-les-Combes, deux enfants du pays, Gilbert Filly et Jacqueline Voirot, vont se marier. Ils doivent s'installer dans la maison des Fougères dès qu'Etienne Voirot l'aura remise en état. Dans le grenier, il découvre des centaines de lettres. Après avoir consulté son épouse, il décide de porter les lettres au maire. Mais il conserve une lettre de dénonciation d'un passeur sous l'Occupation, pour tenter de découvrir l'auteur de la lettre. De son côté le maire remet les lettres aux services de la Poste qui les distribuent, provoquant des réactions diverses. Vont ainsi se dénouer une affaire d'adultère, une histoire d'amour, une trahison, une injustice...

Commentaires : ce feuilleton est inspiré d'une histoire vraie survenue pendant la dernière guerre dans le Jura : un facteur détournait le courrier des habitants de plusieurs hameaux pour en prélever les mandats. Quand une enquête fut ouverte, il prit peur et se pendit en 1942. Trente ans plus tard, suite à des travaux, quelqu'un découvrit, cachées dans une soupente,  les lettres volées et les remit à la Poste qui décida, au nom du principe que toute lettre est propriétaire de son destinataire, de les distribuer de sorte que, trente ans après, certains eurent la surprise de recevoir des lettres affranchies avec des timbres à l'effigie du maréchal Pétain. D'autres reçurent des lettres d'amour et des retraités des offres d'emploi. des enfants reçurent des factures destinées à leur père ou des félicitations pour leur propre naissance. Le feuilleton suit cette trame assez fidèlement, les auteurs ayant rencontré sur place les personnages réels mais les lieux ont été modifiés. L'interprétation est de qualité, dominée par Christian BARBIER qui joue, pour la première fois, avec son fils Guy BARBIER qui, dans le feuilleton, interprète son gendre. 

Repost 0
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 06:45
FRANCE ECOSSE 77 : LES MARAUDEURS ATTAQUENT

Diffusion : samedi 5 mars 1977 à 14h55 simultanément sur TF1 avec des commentaires de Georges de CAUNES et Kerr PANDORAH et sur ANTENNE 2 avec des commentaires de Roger COUDERC et Pierre ALBALADEJO

Réalisation d'HEnri CARRIER et Gérard VAN DER GUCHT

Commentaires : après leur match un peu timide contre les Anglais, les arrières français avaient promis de prendre leur revanche contre les Ecossais. Mais, avant de lancer la cavalerie, le match de l'année précédente en Ecosse avait laissé des traces et il y avait quelques comptes à régler. C'est ainsi que dès la 1ère minute, se souvenant de son passé de boxeur, CHOLLEY décochait un direct du droit contre le numéro 8 écossais MAC DONALD, il est vrai hors jeu. A la 15éme minute, il envoyait au tapis le trois quart RENWICK qui avait le malheur de passer par là et à la 39ème minute, d"une manchette terrible, il assommait littéralement l'ouvreur WILSON. L'arbitre, jusqu'alors impassible, cette fois, l'avertissait. De leur côté, les Ecossais n'était pas en reste et FOUROUX était victime dune véritable agression. Alors que Richard ASTRE, son rival de toujours, s'apprêtait à le remplacer, FOUROUX décidait de rester sur le terrain, se contentant de bourrer son nez de coton. Ce n'état pas une fracture ouverte du nez qu'il allait empêcher le petit Caporal de mener ses troupes à l'assaut!

Ces quelques chamailleries réglées, les Français se décidaient donc à attaquer. Il y avait eu certes cet essai de PACO dès la 17ème minute répondant à une pénalité de l'arrière IRVINE (12ème minute) sur mêlée enfoncée, une spécialité française), mais c'est en seconde mi-temps que la cavalerie allait donner toute sa mesure. A la 45ème minute, BASTIAT et ROMEU volleyaient deux passes pour démarquer BERTRANNE et HARIZE qui marquait un bel essai. A la 71ème minute, ROMEU perçait à l'intérieur et servait AGUIRRE qui fixait pour envoyer BERTRANNE à l'essai. Enfin, à la 78ème minute, BASTIAT étouffait l'ouvreur écossais WILSON et le poussait vers son en but. PAPAREMBORDE, PALMIE et RIVES venaient en soutien. Les Français récupéraient le ballon et, à la sortie du regroupement, PAPAREMBORDE était projeté dans l'en but écossais. 

Au final, la France l'emporte sur l'Ecosse 23 à 3, et déjà les regards se tournent vers l'Irlande pour la dernière levée du Grand match, le 2ème de l'histoire du rugby français après celui de 1968. Les Français s'attendent à un match très difficile en Irlande, mais ils sont loin d'imaginer le sort qui va leur être réservé par ces diables d'Irlandais transcendés par le fighting spirit...

Repost 0
Published by - dans SPORT
commenter cet article
6 mars 2017 1 06 /03 /mars /2017 07:55
FACHODA, LA MISSION MARCHAND

 

Feuilleton de 6 épisodes de 60 minutes

Première diffusion : de mars à avril 1977, le vendredi à 20h30 sur ANTENNE 2

Il est à noter que le sixième et dernier épisode a été diffiusé le mardi 5 avril 1977 dans le cadre de l'émission d'Armand JAMMOT LES DOSSIERS DE L'ECRAN. il était suivi d'un débat sur la colonisation de l'Afrique. 

Réalisation de Roger KAHANE

Scénario de Georges Patrick SALVY-GUIDE

Dialogues de François-Marie BANIER

Musique de Didier VASSEUR

Distribution :

Robert ETCHEVERRY (Marchand)

Serge MARTINA (Baratier)

Max VIALLE (Germain)

Patrick FLOERSCHELM (Mangin)

Michel DUCHEZEAU (Simon)

Daniel BRETON (Largeau)

Alain DAVID (Ménard)

Guy MAIRESSE (Victor)

CLEMENT-THIERRY (Docteur Emily)

Massamba M'BOUP (Tar)

Boubacar GUIRRO (le sergent Ousmane)

Belly SY (Kim)

Jean DAVY (le Président du conseil)

Raoul GUILLET (le ministre des colonies)

David HAINES (Churchill)

Alan SCOTT (Lord Kitchener)

André DUMAS (un ministre)

Armand MESTRAL (Chautemps)

Raymond DANJOU (Hanotaux)

Jean-Pierre BERNARD (Brazza)

Georges BERTHOMIEU (le commandant)

Addulaye DIOP senior (le roi Roger)

ESMERALDA (la danseuse)

Marcel CHARVEY (l'amiral)

Francis TERZIAN (le quartier-maître)

Jean LANIER (le général Archinard)

Et

Jacques CIRON

Thème : à la fin du XIXième siècle, le commandant Marchand et ses compagnons traversent l’Afrique du Congo au Nil et, après bien des péripéties, occupent victorieusement Fachoda, au Soudan, sur le Nil blanc, devançant sur le fil une expédition anglaise. Mais la perfide Albion veille et, à la suite de manoeuvres diplomatiques, Marchand et ses hommes devront céder le fortin aux troupes anglaises.

Commentaires : cette épopée un peu cocardière est portée par la fougue de Robert ETCHEVERRY, sanglé dans son uniforme blanc et son sens aigu du devoir. Il s'oppose au lieutenant Mangin, débraillé et indiscipliné, interprété par Patrick FLOERSCHEIM. La photographie est superbe (le feuilleton a été tourné au Sénégal et dans le désert de Mauritanie) et le rythme des épisodes est assez soutenu. Il est à noter que l’Office de Radio et de télévision du Sénégal (ORTS) a été étroitement associé à l’entreprise, fournissant du matériel et des techniciens, et le gouvernement sénégalais, sur instruction du Premier ministre, a bien voulu prêter 500 tirailleurs avec armes et bagages pour la figuration, ce qui pour une fois donne des scènes de bataille assez crédibles. C'est au total un bon feuilleton populaire, qui prend parfois des allures de western. Le dernier épisode, centré sur les rivalités politiques entre la France et la Grande-Bretagne, est tout-à-fait passionnant. 

L'un des morceaux de bravoure du feuilleton voit le vapeur Faidherbe porté à travers le désert  à bout de bras par les tirailleurs sénégalais en chéchia rouge tandis que Marchand et ses hommes festoient joyeusement à bord. Une image saisissante qui vaut sans doute toutes les leçons d'histoire.

 

     

Repost 0
Published by PO - dans FACHODA
commenter cet article
27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 06:22
RENDEZ-VOUS EN NOIR

 

Feuilleton de 6 épisodes de 50 minutes

Première diffusion : le jeudi à 20h30 sur TF1, à partir du jeudi 24 février 1977

Réalisation de Claude GRINBERG

Adaptation et dialogues d'André VAR, d’après le roman de William IRISH

Musique de Stéphane VILAR

Distribution :

Didier HAUDEPIN (Jean Morin)

Jean-Pierre AUMONT (Garisset)

Daniel AUTEUIL (l’inspecteur Camaret)

Nicole DESSAILLY (la patronne de café)

Jean MARTIN (le commissaire)

Gabriel CATTAND (Pierre Véron)

Catherine CHAUVIERE (Gilberte)

André FALCON (Lucien Trincant)

Pierre DANNY (l’inspecteur Pascal)

Christine PASCAL (la fiancée)

Anouk FERJAK (Martine Jourdan)

Pascale AUDRET (Florence Trincant)

Jeane MANSON (Rusty)

Christine LAURENT (Charlotte)

Laurent MALET (Alex)

Muriel CATALA (Madeline)

Steve GADLER (Buck Paige)

Georges RIQUIER (Henri Darnand)

Madeleine BOUCHEZ (la vieille dame)

et

Paulette DUBOST

Jackie SARDOU

Thème : Jean Morin poursuit d’une vengeance implacable les cinq passagers d’un avion de tourisme responsables de la mort de sa fiancée. Chaque 31 mai, il commet un meurtre, ce qui attire bientôt l'attention de l'inspecteur Camaret. Quatre personnes sont ainsi victimes du vengeur. Il ne reste qu'une dernière personne, une jeune aveugle, que l'inspecteur va tenter de protéger. 

Commentaires : Claude GRINBERG à qui on doit aussi LES COMPAGNONS D’ELEUSIS signe ici un très honnête feuilleton policier qui voit les débuts remarqués à la télévision d’un certain Daniel AUTEUIL en inspecteur de police genre COLUMBO.  L'intrigue rappelle celle du film de F. TRUFFAUT " La mariée était en noir ", tiré d'un autre roman de William IRISH. 

A notre connaissance la série n’est pas disponible en VHS ou DVD.

Repost 0

VOS MADELEINES DE PROUST

     

TELE 75 – LE LIVRE

Retrouvez les feuilletons et émissions de la télévision française de l’année 1975.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Découvrez ou redécouvrez : APOSTROPHES, JO GAILLARD, SAMEDI EST A VOUS, LE PETIT RAPPORTEUR, L'HOMME SANS VISAGE, THALASSA, SALVATOR ET LES MOHICANS DE PARIS, LES COMPAGNONS D'ELEUSIS, SPLENDEURS ET MISERES DES COURTISANES,STADE2, MICHEL STROGOFF, et d'autres émissions et séries.

Les émissions et feuilletons retenus sont classés par mois, de janvier à décembre.

En exclusivité, des BREVES pour chaque mois.

Couverture souple – 192 pages - Prix : 12 euros

Disponible sur LULU.COM. (taper " Ouardes" dans rechercher). Lien https://www.lulu.com/shop/search.ep?keyWords=tele+75&sorter=relevance-desc

L'ouvrage peut être également commandé sur le site AMAZON.(taper "ouardes" dans recherche). https://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=ÅMÅŽÕÑ&url=search-alias%3Daps&field-keywords=ouardes+tele+75&rh=i%3Aaps%2Ck%3Aouardes+tele+75

Toujours disponible sur AMAZON et LULU.COM l'ouvrage consacré à l'année 1974.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toujours disponible sur AMAZON et LULU.COM l'ouvrage consacré à l'année 1973

Celui consacré à l'année 1972 :

Celui consacré à l'année 1971 :

TELE71.jpg

 

et celui consacré à l'année 1970 :

 320

 

 

Rechercher

AVERTISSEMENT

Le blog TELE 70 est consacré à la télévision française des années 70. Il ne propose à la vente aucun DVD de séries ou d'émissions. Il est totalement indépendant et n'est lié à aucun site à caractère commercial.