23 mai 2016 1 23 /05 /mai /2016 06:00
LE COUSIN PONS

Téléfilm de 80 minutes

Diffusion : jeudi 19 mai 1976 à 20h40 sur ANTENNE 2

Adaptation et dialogues de Jean-Louis BORY

D'après le roman d'Honoré de BALZAC

Réalisation de Guy JORRE

Distribution :

Henri VIRLOJEUX (le cousin Pons)

Dominique DAVRAY (Mme Cibot, la concierge)

François VIBERT (Schmucke)

Etienne BIERRY (Remonencq)

François DARBON (Fraisier)

Charles CHARRAS (Camust)

Sylvie DENIAU (la présidente)

Nadia STRANCAR (Cécile)

Guy KERNER (Fritz Brunner)

François TIMMERMAN (Schwab)

Jean-Pierre LITUAC (le docteur Poulain)

Lucie AVENAY (Mme Fontaine)

Sarah CHANEZ (Mme Sauvage)

Maurice NASIL (Magus)

Jean WINIGER (Berthier)

Marcelle BARREAU (la cuisinière)

Pierre GUALDI (Trognon)

Sébastien FLOCHE (Topinard)

et

Jacques CIRON

Jean EDMON

Michel DUPLAIX

Jacques GALLAND

François VALORBE

Jacqeline ROUILLARD

Jean DAGUERRE

Jo¨el MARTINEAU

André VAYSSE

Thème : pour une affaire d'héritage, un célibaaire solitaire à l'agonie est livré à la rapacité et à la crauté de son entourage qui veut s'emparer de sa collection qui vaut une fortune. 

Commentaires : dans son adptatation, Jean-Louis BORY a bien restitué la noirceur du dernier roman de BALZAC, trouvant en Henri VIRLOJEUX l'interprète idéal, bien secondé par François DIBERT, Dominique DAVRAY et François DARBON. Avec LE COUSIN PONS et LA COUSINE BETTE, soit les " parents pauvres ", BALZAC avait laissé une sorte de testament où il entendait dénoncer l'acharnement des forts sur les faibles. La réalisation un peu académique de Guy JORRE a le mérite de s'effacer derrière l'histoire et de bien restituer cette " comédie terrible " (le mot est de de BALZAC lui-même). LE COUSIN PONS, ou le triomphe absolu du mal. 

LE COUSIN PONS avait déjà fait l'objet d'un film muet en noir et blanc réalisé en 1924 par Jacques ROBERT avec notamment Maurice de FERAUDY, sociétaire de la Comédie française, André NOX, Gaston MODOT et Paulette PAX. 

Published by PO - dans TELEFILMS
commenter cet article
16 mai 2016 1 16 /05 /mai /2016 06:40
FESTIVAL DE CANNES 1976

Le festival de Cannes 1976 s'est déroulé du 13 au 28 mai.  

Le jury présidé par l'écrivain et dramaturge américain Tennessee WILLIAMS, a couronné TAXI DRIVER de Martin SCORSESE. Les films CRIA CUERVOS de Carlos SAURA et LA MARQUISE D'O d'Eric ROHMER remportent ex aequo le Grand prix spécial du jury. Dominique SANDA pour L'HERITAGE de Mauro BOLOGNINI et Mari TOROCSIK pour OU ETES-VOUS MADAME DERY? de Gyula MAAR se partagent le prix d'interprétation féminine et José Luis GOMEZ pour PASCUAL DUARTE de Ricardo FRANCO reçoit le prix d'interprétation masculine. Enfin Ettore SCOLA pour AFFREUX, SALES ET MECHANTS remporte le prix de la mise en scène.

Malgré tout, ce sont les deux acteurs de TAXI DRIVER, Robert DE NIRO et Jodie FOSTER, grands oubliés du palmarès, qui retiennent l'attention des festivaliers. A été aussi remarquée Isabelle ADJANI pour son rôle dans LE LOCATAIRE de POLANSKI. On peut également citer la prestation d'Alain DELON dans MONSIEUR KLEIN, peut-être son meilleur rôle. 

Parmi les autres films remarqués dans cette sélection très riche : BUGSY MALONE dAlan PARKER, AU FIL DU TEMPS de Wim WENDERS, LE LOCATAIRE de Roman POLANSKI et MONSIEUR KLEIN de Joseph LOSEY.

Quant à L'EMPIRE DES SENS de Nagisa OSHIMA, présenté à la Quinzaine des réalisaters, il suscite aussitôt la polémique. En dehors de la scène de l'oeuf qui fit tant gloser, ce film étonnant, mélange de film d'auteur (la scène de la fellation) et de film pornographique (les références à Roland Barthes), montre que l'amour, le véritable amour, ne peut que finir dans la mort de l'homme et la folie de la femme qui l'aime...

Enfin un hommage est rendu à Luchino VISCONTI, récemment disparu. 

Il est à noter que le film de montage de Gene KELLY HOLLYWOOD HOLLYWWOD présenté hors compétition en ouverture du festival a permis de voir sur les marches du palais des légendes d'Hollywood comme Gene KELLY, Fred ASTAIRE, Cyd CHARISSE, Gary GRANT et même Johnny WEISSMULLER. 

A la télévision, le festival a pris une certaine importance, même si ANTENNE 2 reste timide dans sa programmation.

Sur TF1 :

- à partir du jeudi 13 mai, l'émission MIDI-PREMIERE, à 12h30, du lundi au samedi, animée par Danièle GILBERT, se déroule tous les jours en direct de Cannes, talk show quotidien où viennent défiler les acteurs et réalisateurs du festival, ce qui fait de MIDI-PREMIERE de Danièle GILBERT l'ancêtre kitsch et branché du GRAND JOURNAL de CANAL PLUS;

- le dimanche 15 mai, l'émission LES RENDEZ-VOUS DU DIMANCHE animée par Michel DRUCKER diffuse des extraits des principaux films présentés à Cannes. L'émission du dimanche 23 mai fait également une très large part au festival;

- le dimanche 23 mai, à 22h10, lémission POUR LE CINEMA de Frédéric ROSSIF et Robert CHAZAL est consacrée au festival ainsi qu'à Charles VANEL. 

Sur ANTENNE 2 :

- le samedi 15 mai, à 18h00, l'émission CLAP de Pierre BOUTEILLER est retransmise en direct de Cannes avec une interview de Maurice BESSY, délégué général du festival; 

Sur FR3 :

- le samedi 15 mai, à 19h40, l'émission de Georges PERNOUD et Claude LEFEVRE UN FESTIVAL, UN EVENEMENT est consacrée au Festival;

- le même jour, à 20H, une émission SPECIAL CANNES de Marice LE ROUX, Jean-Louis BORY et Anne ANDREU; 

- le dimanche 23 mai, à 20h30, l'émission LES VISTEURS DU DIMANCHE SOIR animée par Pierre KALFON fait LA FETE A CANNES, avec la participation notamment de Frédéric MITTERRAND du comité de sélection des films. 

12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 20:00
LES POTEAUX CARRES DE GLASGOW

Diffusion : mercredi 12 mai 1976 à 21h sur TF1 en direct de Glasgow et en différé sur ANTENNE 2 à partir de 22h45

Commentaires de Pierre CANGIONI et Jean RAYNAL

Commentaires : aprés avoir éliminés en demi-finale les rudes bataves du PSV ENDHOVEN, emmenés par les redoutables frères Van DER KERKHOF, les Verts de SAINT-ETIENNE retrouvent en finale les Allemands du BAYERN DE MUNICH, qui ont écarté eux, en demi-finales, le REAL MADRID.

TF1 qui retransmet la finale en direct consacre une grande partie de ses flashs télévisés à ce match du siècle. Ainsi Yves MOUROUSI fait à l'évènement une large place dans son journal de 13H.


Hélas, comme on le sait, ce sont les Allemands qui l'emportent grâce à un but de ROTH (57e), tandis que les Stéphanois, par deux fois, tirent sur les poteaux carrés de Glasgow : BATHENAY (34e) et SANTINI (39e). Si les poteaux avaient été ronds, ils auraient eu un effet " rentrant "et SAINT-ETIENNE aurait été champion d'Europe, mais, avec le recul, on se dit que cette équipe du BAYERN, qui était l'ossature de l'équipe championne du monde 1974, avec à sa tête le Kaiser Franz BECKENBAUER lui-même mais aussi le gardien MAIER et les attaquants MULLER et RUMENIGGE, était trop forte pour les Stéphanois. Avec cette finale de Glasgow, elle remportait d'aillers son 3ème titre européen d'affilée.

Les VERTS devant être reçus dès le lendemain à l'Elysée par le Président de la République, Valéry GISCARD D'ESTAING, le coup de génie du président Roger ROCHER, bien aidé par Jacques VENDROUX, est de faire descendre les Champs-Elysées par son équipe et l'entraineur Robert HERBIN de sorte que, devant près de cent mille supporters déchainés (selon la Préfecture de police), l'amère défaite se change en triomphe romain, les VERTS rejoignant ainsi dans la légende des perdants magnifiques le valeureux Raymond POULIDOR, éternel deuxième du Tour de France. Plus tard viendront les rejoindre, dans ce glorieux palmarès des vaincus, les BLEUS de la demi-finale de Séville, toujours contre les Allemands...

Bien des années plus tard, les VERTS, pas rancuniers, rachèteront les fameux poteaux carrés de Glasgow pour les mettre dans leur musée. 
 

Published by PO - dans SPORT
commenter cet article
2 mai 2016 1 02 /05 /mai /2016 06:51
UN BAIL POUR L'ETERNITE

Téléfilm de 90 minutes

Diffusion : jeudi 6 mai 1976 à 20h30 sur ANTENNE 2

Scénario, original, adaptation et dialogues de Christine ARNOTHY et Yves-André HUBERT

D'après une nouvelle de Christine ARNOTHY

Réalisation d'Yves-André HUBERT

Musique originale d'Even DE TISSOT

Distribution :

Francine BERGE (Françoise)

Sandro DORI (un passager)

Gino LAVAGETTO (le délégué de l'agence)

Elena MONTAGNANI (la vieille femme)

Erenesto COLLI (un bandit)

Vittorio MEZZOGIORNO (un bandit)

Giacomo PIPERNO (Vittorio)

Michel BEAUNE (Bernard)

Massmo CORRIZZA (Lorenzo)

Thème : lassée de sa vie, une Parisienne choisit de s'installer en Sardaigne, dans une maison gagnée en participant à un concours. Elle a rompu avec son amant qui est un homme marié. Elle se retrouve dans un petit village isolé où elle va rapidement être confrontée à une situation délicate : un homme va être kidnappé et gardé prisonnier dans sa maison que les ravisseurs croyaient inhabitée...

Commentaires : ce téléfilm est une sorte d'enquête à la fois policière et psychologique qui tourne autour du personnage principal féminin incarné par Francine BERGE. La réalisation est un peu plate et l'ensemble est surtout sauvé par les paysages splendides de Sardaigne.

Published by PO - dans TELEFILMS
commenter cet article
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 06:01
LES MYSTERES DE NEW YORK

Feuilleton de 5 épisodes de 60 minutes

Diffusion : tous les vendredis, à 20h30, sur ANTENNE 2, à partir du vendredi 30 avril 1976

Scénario, adaptation et dialogues d'Alain CAMILLE (A.D.G) et Jean-Pierre RICHARD

D'après l'oeuvre de William KOBB

Dialogues d'Alain CAMILLE

Réalisation de Jaime jAIMES

Musique de Michel VALMER

Distribution :

Pierre VANECK (Dan Yoke)

Hélène ARIE (Effie)

Olivier BOUSQUET (Willie)

William CORYN (Jemmy)

Jacques DAVID (Clumb)

Olivier HUSSENOT (Colosse)

Laurence IMBERT (Netty)

Claude LEGROS (Trip)

Stéphanie LOIK (Mary)

Alain MacMOY (Tillinghast)

Jean-Luc MOREAU (Bam)

Henri POIRIER (Kennet)

Albert SIMONO (Macy)

Hélène SURGERE (Mrs Symmons)

Igor TYCZKA (Mop)

Yvan VARCO (Edward)

Maryvonne SCHILTZ (Antonia)

Jacques SALA (le tailleur)

Jean-Pierre RAMBAL (Swindler)

Thème : en 1876, à New York, un personnage intemporel, Dan Yoke, sorte de comte de Saint-Germain, à la fois poète et philosophe, aidé par le savant Colosse, déclenche un complexe mécanisme de vengeance à la suite de la pendaison d'un innocent. De multiples intrigues se croisent où les bons sont sans défense et les méchants sans pitié. Clum, le terrible aubergiste parviendra-t-il à corrompre Jemmy, le petit violoniste? Edward échappera-t-il à l'odieux chantage du banquier cynique? 

Commentaires : on retrouve avec plaisir Pierre VERNIER dans des aventures qui rappellent un peu celles de ROCAMBOLE ou des HABITS NOIRS avec un côté bande dessinée très marqué. C'est Alain CAMILLE, alias A.D.G, auteur de la SERIE NOIRE, à qui on doit l'adaptation de CHERI-BIBI, qui signe l'adaptation du roman de William KOBB, en réalité un auteur anglais qui na jamais mis les pieds en Amérique. 

Le feuilleton a été entièrement tourné en studio avec un nouveau procédé appelé " le transflex". Les comédiens jouent sur une scène qui comporte très peu de décor et ce sont des diapositives qui resuscitent les paysages. 

Ce feuilleton ne doit pas être confondu avec le sérial muet en noir et blanc réalisé en 1914 par Louis GASNIER, avec la magnifique Pearl WHITE. 

 

18 avril 2016 1 18 /04 /avril /2016 06:11
L'AMOUR FOU, OU LA PREMIERE SURPRISE

Dramatique de 110 minutes

Diffusion : jeudi 22 avril 1976 à 20h45 sur ANTENNE 2

D'après André ROUSSIN

Mise en scène de Pierre CAVASSILAS

Distribution :

Geneviève FONTANEL (Solange Berger)

Jacques DESTOOP (Marcel Boissette)

Katy FRAYSSE (Nicole Berger)

Jacques ALAIN (Jean-Pierre Berger)

Jean BERGER (Edouard Nerger)

Frqancis LAX (André Berger)

Catherine CHAUVIERE (Suzanne)

Thème : Mariés chacun de leur côté, un homme et une femme se découvrent brutalement une passion l'un pour l'autre. Mais cet amour pourra-t-il survivre à la réalité ?

Commentaires : cette comédie douce-amère comprend des scènes un peu banales, des monologues un peu longuets et une certaine incohérence des personnages féminins. Heureusement Geneviève FONTANEL et Jacques DESTOOP font montre d'un bel abattage tandis que Francis LAX apporte à cette pièce filmée toute sa fantaisie. 

Published by PO - dans TELEFILMS
commenter cet article
17 avril 2016 7 17 /04 /avril /2016 19:30
PREMIERE NEIGE

 

Téléfilm de 120 minutes

Première diffusion : samedi 17 avril 1976 à 20h30 sur Antenne 2

Réalisation de Claude SANTELLI

Adaptation et dialogues de Claude SANTELLI, d’après Guy de MAUPASSANT

Distribution :

Martine CHEVALLIER (Jeanne)

Paul BARGE (Henry)

Nathalie NEIL (Rose)

Denise GENCE (mère de Jeanne)

Germaine DELBAT (Céleste)

Michel ROBIN (Gustave)

Bernard CROMMBEY (Lucien)

Marc EYRAUD (fossoyeur)

Philippe DESBOEUF (décorateur)

Roger VAN DOUDE (médecin)

Thème : au Dix-neuvième siècle, en Normandie, une jeune parisienne, à peine sortie du pensionnat, découvre, aux côtés de son mari, un hobereau, la vie à la campagne avec tout ce qu’elle peut comporter de rudesse et de déceptions.

Commentaires : cette adaptation de Guy de MAUPASSANT est sans doute une des plus réussies de Claude SANTELLI. Les images sont très soignées, la mise en scène est parfaite et les interprétations de Martine CHEVALLIER et surtout de Paul BARGE excellentes. Claude SANTELLI soulignait d’ailleurs dans le TELE 7 JOURS du 17 avril 1976 que c’était l’adaptation de MAUPASSANT à laquelle il tenait le plus parce qu’elle était la plus profonde et la plus achevée de toute. Celui à qui on devait le premier feuilleton télévisé de la télévision française (LE TOUR DE LA FRANCE PAR DEUX ENFANTS) était en effet, avec cette PREMIERE NEIGE, au sommet de son art.

Le téléfilm est disponible sur le site de l'INA (www.ina.fr).

 

Published by PO - dans MAUPASSANT
commenter cet article
15 avril 2016 5 15 /04 /avril /2016 19:30
L'HOMME D'AMSTERDAM

 

Série de 6 épisodes de 60 minutes

Coproduction TF1 et la télévision hollandaise

Première diffusion : le jeudi à 20h30 sur TF1, à partir du jeudi 15 avril 1976

Réalisation de Victor VICAS et John VAN DER REST (chacun réalisant trois épisodes)

Scénario de Ron WUNDERINK

Adaptation et dialogues de Claude CYRILLE

Musique de Peter VERLINDEN

Distribution :

Pierre VANECK (Pierre Vermeer)

Josine VAN DALSUM (Helen Vermeer)

Maxime HAMEL (Jan Vermeer)

Albert MEDINA (Beretti)

François MESTRE (Max)

Jean-Claude DAUPHIN (Jimmy Goldano)

EPISODES :

1- Le timbre rouge (15/04) : un oiseleur est assassiné à Amsterdam dans des conditions mystérieuses. L'enquête va se poursuivre jusqu'à Bangkok.

2- Enquête sur une idole (22/04) : un jeune chanteur, un peu naïf (Jean-Claude DAUPHIN), est manipulé par son imprésario (Albert MEDINA) et un directeur de journal à scandale (François MAISTRE). 

3- Le Chat aime la choucroute (29/04) : une affaire complexe d'espionnage industriel avec Luce GARCIA-VILLE, Jean-François REMI et André WEBER. 

4- Un camion en argent (06/05) : une série de hold-ups se déroulent en Hollande lors de transports de fonds. 

5- L'Escale de la peur (13/05) : à Genève un objet inestimable est dérobé dans un coffre-fort de Genève, avec Stéphane BOUY, Georges LYCAN, Jean MERMET et Max MONTAVON.

6- Vertige (20/05) : d'étranges évènements se déroulent dans une clinique psychiatrique où l'on fait perdre leur personnalité aux malades. 

Thème : Pierre Vermeer, archéologue et passionné d'énigmes policières aide son frère, commissaire de police, à résoudre ses enquêtes. Il bénéficie à chaque fois du concours de sa fille adoptive Helen, hôtesse de l'air.

Commentaires : Pierre VANECK, portant ici une barbe de baroudeur, campait avec son talent habituel cet aventurier d'un genre un peu particulier. Mais la réalisation manquait de souffle, la coproduction franco-hollandaise n'arrangeant pas les choses. Les épisodes de Victor VICAS (LES BRIGADES DU TIGRE) étaient cependant plus enlevés, notamment l'épisode 2 ENQUETE SUR UNE IDOLE qui portait un regard acéré sur le monde du show business. La superbe Josine VAN DALSUM, qui jouait la fille adoptive de Pierre VANECK était alors très connue en Hollande où elle menait aussi une carrière de chanteuse.

L'HOMME D'AMSTERDAM n'est sorti, à notre connaissance, ni en VHS ni en DVD.

Published by patrick ouardes
commenter cet article
11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 06:17
LES VISITEURS DU DIMANCHE SOIR

Emission de 105 minutes

Diffusion : tous les dimanches à 20h30, sur FR3, à partir du dimanche 11 avril 1976

Emission de Jean-François KAHN

Réalisation de Maurice FAILEVIC

Présentation de Jean-François KAHN et Anne SINCLAIR

Commentaires : cette émission réalisée en direct et en présence d'invités tourne autour d'un thème, d'un personnage célèbre ou d'un évènement historique. Il s'agit, à partir de ce thème, de construire un spectacle composé de sketchs, d'extraits de films, de pièces de théâtres ou de musique, des extraits d'actualités et surtout des débats, chaque élément servant à éclairer un aspects du sujet traité.

Les débuts sont animés par deux journalistes, Jean-François KAHN et Anne SINCLAIR qui , bien qu'ayant participé comme invités à certaines émissions, font en réalité leurs grands débuts à la télévision, au moins comme animateurs. 

Les 2 premières émissions des 11 et 18 avril ont pour thème : l'information. Parmi les invités : Georges SUFFERT et Paul GUIMARD, avec des chansons de Guy BEART et Jean FERRAT, le monologue sur la censure, extrait du MARIAGE DE FIGARO de BEAUMARCHAIS, dit par Raymond BUSSIERES, des extraits du CITIZEN KANE d'Orson WELLES et de L'HONNEUR PERDU DE KATHARINA BLUM de Volker SCHLOOENDORFF et Margarethe von TROTTA et des extraits d'actualité montrant comment on peut faire dire à une même image une chose et son contraire. La deuxième émission, sur le même thème, est sous la forme d'un débat en direct réunissant Jean d'ORMESSON (LE FIGARO), René ANDRIEU (L'HUMANITE), Jean SCHWOEBEL (LE MONDE), Georges MAMY (LE NOUVEL OBSERVATEUR), Dominique PADO (L'AURORE), Pierre PUJO (ASPECTS DE LA FRANCE), Henri AMOUROUX et Pierre DESGRAUPES. 

Une fois par mois l'émission est consacrée au cinéma et est présentée par Paul GIANNOLI avec le sous-titre REFLECTION. . 

 

4 avril 2016 1 04 /04 /avril /2016 06:16
LA 1ERE NUIT DES CESARS

Diffusion : samedi 3 avril 1976 à 20h30 sur ANTENNE 2, en direct du Palais des Congrès

Emission de Georges CRAVENNE et Jacques DEMY

Présentation de Pierre TCHERNIA et Jean-Claude BRIALY

Commentaires : c'est Georges CRAVENNE qui, pour concurrencer les Oscars d'Hollywood, a eu l'idée de créer ces Césars du cinéma français. Pour cette 1ère cérémonie, 13 statuettes sont remises dues au sculpteur César. Les lauréats sont désignés par une Académie des arts et techniques du cinéma et récompense les films sortis en 1975. 

La 1ère cérémonie est présidée par Jean GABIN dont c'est l'une des dernières apparitions en public.

Le meilleur film est LE VIEUX FUSIL de Roert ENRICO, tourné à Montauban et à Bruniquel en Tarn-et-garonne. Autres films en compétition : COUSIN, COUSINE de Jean-Charles TACCHELLA, QUE LA FETE COMMENCE de Bertrand TAVERNIER et SEPT MORTS SUR ORDONNANCES de Jacques ROUFFIO.

Le meilleur acteur est Philippe NOIRET qui joue aussi dans LE VIEUX FUSIL. Il devance Gérard DEPARDIEU pour SEPT MORTS SUR ORDONNANCES, Victor LANOUX pour COUSIN, COUSINE et Jean-Pierre MARIELLE pour LES GALETTES DE PONT-AVEN. 

La meilleure actrice est Romy SCHNEIDER non pour son rôle dans LE VIEUX FUSIL mais pour L'IMPORTANT, C'EST D'AIMER. Sont aussi nominées dans la catégorie : Isabelle ADJANI pour L'HISTOIRE D'ADELE H (elle s'était levée croyant qu'elle avait gagné alors que l'on n'avait pas encore dit le nom de la gagnante), Catherine DENEUVE pour LE SAUVAGE et Delphine SEYRIG pour INDIA SONG.

Le meilleur acteur dans un second rôle est Jean ROCHEFORT pour QUE LA FETE COMMENCE. Sont aussi nominés : Victor LANOUX, Jean BOUISE et Patrick DEWAERE pour ADIEU POULET. 

La meilleure actrice dans un second rôle est Marie-France PISIER pour COUSIN, COUSINE. Elle l'emporte sur Isabelle HUPPERT, Andréa FERREOL et Christine PASCAL. 

Le meilleur réalisateur est Bertrand TAVERNIER pour QUE LA FETE COMMENCE. Il remporte aussi le césar du meilleur scénario avec Jean AURENCHE.

François de ROUBAIX, pour LE VIEUX FUSIL remporte le César de la meilleure musique de film. 

Le César du meilleur film étranger est attribué à PARFUM DE FEMME De Dino RISI. autres films nommés : AGUIRRE OU LA COLERE DE DIEU de Werner HERZOG, LA FLUTE ENCHANTEE d'Ingmar BERGMAN et NASHVILLE de Robert ALTMAN. 

Deux Césars d'honneur sont attriués à Diana ROSS et Ingrid BERGMAN.

Commentaires : cette 1ère nuit des Césars qui voit le triomphe principalement de deux films, LE VIEUX FUSIL et QUE LA FETE COMMENCE, a fait l'objet d'un succès mitigé en terme d'audience. Il est vrai que l'émission avait été diffusée sur ANTENNE 2 en même temps que le concours EUROVISION DE LA CHANSON sur TF1 (victoire de la Grande-Bretagne avec le groupe BROTHERHOOD OF MAN qui interprète la chanson " Save your kisses for me"). Par ailleurs beaucoup ont critiqué le principe même de cette cérémonie, imitée des Américains. Pourtant ce rendez-vous annuel du cinéma français allait peu à peu s'installer et, au fil des années, devenir quasi incontournable. 

VOS MADELEINES DE PROUST

     

TELE 74 – LE LIVRE

Retrouvez les feuilletons et émissions de la télévision française de l’année 1974.

Découvrez ou redécouvrez : LE SECRET DES FLAMANDS, MESSIEURS LES JURES, LE SOLEIL SE LEVE A L'EST, LE VAGABOND, KUNG FU, NANS LE BERGER, L'ILE AUX ENFANTS, ARDECHOIS COEUR FIDELE, LA CLOCHE TIBETAINE, CHERI BIBI et bien d'autres émissions et séries.

Les émissions et feuilletons retenus sont classés par mois, de janvier à décembre.

En exclusivité, des BREVES pour chaque mois.

Couverture souple – 202 pages - Prix : 12 euros

Disponible sur LULU.COM. (taper " Ouardes" dans rechercher). Lien https://www.lulu.com/shop/search.ep?keyWords=tele+74&type=

L'ouvrage peut être également commandé sur le site AMAZON.(taper "ouardes" dans recherche). http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=ÅMÅŽÕÑ&url=search-alias%3Daps&field-keywords=ouardes+tele+74&rh=i%3Aaps%2Ck%3Aouardes+tele+74

Toujours disponible sur AMAZON et LULU.COM l'ouvrage consacré à l'année 1973

Celui consacré à l'année 1972 :

Celui consacré à l'année 1971 :

TELE71.jpg

 

et celui consacré à l'année 1970 :

 320

 

 

Rechercher

AVERTISSEMENT

Le blog TELE 70 est consacré à la télévision française des années 70. Il ne propose à la vente aucun DVD de séries ou d'émissions. Il est totalement indépendant et n'est lié à aucun site à caractère commercial.