30 juillet 2013 2 30 /07 /juillet /2013 19:35


karata.jpeg

Série de 7 épisodes de 90 minutes

Première diffusion : le lundi à 20h35 sur la 1ère chaîne de l'ORTF, à partir du lundi 30 juillet 1973

Réalisation : Edmond TYBOROWSKY

Scénario et dialogues : Henri VIARD et José RUBERY

Combats et cascades réglés par Claude CARLIEZ

Musique de José RUBERY

Distribution :

Jean MARAIS (L'Empereur)

Anna GAEL (Diana)

Bernard ROUSSELET (Georges)

Iska KHAN (Iska)

Jean-Pierre MARRY (Filotin)


1er épisode, La couronne d'Attila (30/07), avec Brune OPPE, Daniel VERITE, PIC, Nicole KAREN, Georges DE CAUNES, Malka RIBOWSKA, Gamil RATIB, Ginette BARBIER, Nicole PESCHEUX et Lucien PRIVAT; 

2ème épisode, Le club de l'eau plate (06/08), avec Paul RIEGER, Paul BESSET, Michel CHARREL, Fernand BERCHET, Jean COSTE, Jean GANEVAL, Jean-Yves GAUTHIER, Odile ASTIER, Max DESRAU, Dominique MARCAS et Raoul CURET; 

3ème épisode, Mozart passe la mesure (13/08), avec Guy DELORME, Max AMYL, Orestis GANAKIS, Bernadette STERN, Alain NOBIS et Jean-Louis TRISTAN; 

4ème épisode, La Nuit des Parfaits (20/08), avec Nicolas VOGEL, Edith PERRET, Yvon SARRAY, Robert BERRI, Blanche ARIEL, Serge BERRY, Paul PAVEL, Aude LORING, Vernon DOBTCHEFF, Pierre MIRAT et DOUKING; 

5ème épisode, Deux millions de fusils (27/08), avec Gérard LORIN, Patrick VERDE, Yves GABRIELLI, Jacques HILLING, Gilles KATZ, Marina FALKMANN, Jacques BERARD, Michel BERREUR, Daniel BRETON, Brune OPPE et Marius BALMINOT; 

6ème épisode, Quelque part en Méditerranée (03/09), avec Jacqueline SEYRAT, Christian LAURENT, Joseph WARFIELD, Michelle GABRIELLI, André DUMAS, Pierre PLESSIS, Malka RIBOWSKA et Georges LEWIS;

7ème épisode (non diffusé); 


Thème : Jean MARAIS incarne, dans cette série d'action et de suspense, un ex-agent secret, passionné d'arts martiaux, devenu conservateur en chef du musée Guimet. Appelé pour une mission délicate sur un site archéologique, il retrouve son ennemi de toujours et, pour l'affronter, il reconstitue son ancienne équipe, les KARATEKAS et notament la belle Diana. Par la suite, les KARATEKAS seront chargés d'élucider diverses enquêtes criminelles ou d'espionnage.

Commentaires : Véritable ovni télévisuel, cette série de l'été 1973 due à Henri VIARD et à José RUBERY, haut-fonctionnaire et ceinture noire de Karaté, n'a pas rencontré un grand succès public ni critique. TELE 7 JOURS voulait lui décerner « le navet d'or de l'été » (n° 695 – Semaine du 18 au 24 août 1973). Les plus indulgents y ont vu pourtant une sorte de CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR à la française (l'Empereur étant John STEED et la belle Diana reprenant le personnage de Mme Peel) avec aussi un côté MISSION IMPOSSIBLE, mais il est vrai qu'à 60 ans, Jean MARAIS qui venait de tourner pour la télévision JOSEPH BALSAMO, n'avait peut-être pas l'âge et le physique du rôle, même s'il s'était astreint à une préparation physique très poussée. Malgré des décors superbes, la série manquait cruellement de moyens. Surtout les Méchants qui font toujours le charme de ce genre d'histoires n'avaient pas assez de relief (à l'exception du regretté Guy DELORME).

La série, à notre connaissance, n'est jamais sortie en VHS ou DVD. A cause de son côté kitch, elle mériterait peut-être d'être (re)découverte.

Il est à noter que le 7ème et dernier épisode n'a pas été diffusé.


Un extrait (avec Georges de Caunes) est disponible sur le site de l'INA (www.ina.fr).

Repost 0
29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 06:10

eloignement.jpeg

Feuilleton de 30 épisodes de 15 minutes

Diffusion : du lundi au vendredi à 19h45 sur la 2ème chaîne, à partir du vendredi 19 juillet 1973

Adaptation de Victor HARTER

D'après une histoire vraie de Jean GERARD

Réalisation de Jean-Pierre DESAGNAT

Dialogues de Bernard MILLET

Musique de Paul BERNEUIL

Distribution:

Catherine SOLA (Agnès)

Henri PIEGAY (Louis)

Eva PFLUG (Diane)

Germain DELBAT (Mme Chevalier)

Viviane ROMANCE (Rina)

Anne LAURIAUX (Georgette)

Jean-Pierre SENTIER (Gilbert)

Henri VILBERT (M. Chevalier)

Odette DUC (la commère)

Catherine RICH (France)

Jean AMADOU (Jacquemin)

Jean FONTAINE (l'expert)

Annette PAVY (Annette)

Jeanne HARDEYN (une commère)

Bernard GIRAUDEAU (Jacquot)

Jean DALMAIN (Kuss)

Hélène DIEUDONNE (Alice)

Nicole DESSAILLY (la secrétaire de marie)

Max AMYL (un client furieux)

Gabriel GASCON (Schroeter)

Alain RIMOUX (le chef de service)

Jean-Paul TRIBOUT (Tim)

Jean ZAHND (Hardt)

Pierre BRICE (Guy)

Claudia COLLING (Lucie)

Jean BERGER (Schutz)

et

Bernard BLOCH, Pierre NEGRE, André CASSAN, Louis DARILHO, Jacques LE GLOU, Francis SEGUY, Jean FRANVAL

et

le chien BOULE

Thème : mariés depuis huit ans et sans enfants Agnès et Louis Chevalier vivent dans une modeste maison avec les parents de Louis. Mais ce dernier est attiré par Diane une ancienne comédienne qui tient une auberge à Coignières. Louis va quitter sa femme et s'installer chez elle. 

Commentaires : ce feuilleton quotidien inspiré d'une histoire vraie tient à la fois du roman-photo dans sa description quasi-clinique d'un couple qui se déchire et du docu-fiction à travers la description d'un milieu ouvrier en banlieue parisienne.

Un des intérêts du feuilleton réside dans les personnages secondaires. Tirent ainsi leur épingle du jeu Germaine DELBAT, Catherine RICH, Viviane ROMANCE dont c'est en quelque sorte le grand retour et Bernard GIRAUDEAU que les téléspectateurs avaient déjà pu apprécier dans LA PORTEUSE DE PAIN.

Repost 0
22 juillet 2013 1 22 /07 /juillet /2013 06:01

 

un-homme--une-ville.jpeg

Feuilleton de 25 épisodes de 15 minutes

Diffusion quotidienne, du lundi au vendredi à 20h20 sur la 1ère chaîne de l'ORTF à partir du lundi 9 juillet 1973

Réalisation de Joseph DRIMAL

Scénario et dialogues de Jacques ARMAND

Dialogues de Pierre NIVOLLET

Musique de Francis LEMARQUE

Distribution:

Corinne MARCHAND (Marthe Junié)

Marion GAME (Edith Ladrac)

Christian BARBIER (Maurice Junié)

François DARBON (Didier Brou)

Claude BROSSET (Eugène Beaulu)

Paul BONIFAS (M. Beaulu)

Germaine DELBAT (Mme Beaulu)

Thierry BOURDON (Michel Junié)

Michel BEAUNE (Dr Chabrier)

Catherine HUBEAU (Nénette)

Léo PELTIER (Gaston junié)

Alice REICHEN (Marie Junié)

Brigitte ARIEL (Josyane)

Teddy BILIS (le boulager)

Pierre LECOMTE (docteur Maugrad)

Mouis ARBESSIER (l'archiprêtre)

Guy PARIGOT (Vidal)

Paul TEMPS (M. Landrac)

et

Marcel CHICOT

Pierre LE BERRE

Dominique NIEL

Gérard VICTOR

Thème : dans une petite ville de l'Ouest de la France, Marthe, la femme du vétérinaire s'ennuie entre son fils rebelle et son mari passionné de football. Comme Madame Bovary, elle va bientôt avoir une liaison avec le séduisant docteur Chabrier et elle va quitter son mari. Mais, à la différence de Charles Bovary, le mari de Marthe va réagir de manière énergique. Elu au conseil municipal, il tente de réveiller cette petite ville endormie qu'il rend responsable de l'infidélité de sa femme. Grâce à ses efforts, il parviendra à la reconquérir. 

Commentaires : Jacques ARMAND à qui on doit notamment LE CHEVALER DE MAISON-ROUGE et LES COMPAGNNS DE JEHU, peut-être un peu fatigué des feuilletons historiques, signe ici un feuilleton contemporain qui ne manque pas d'intérêt surtout grâce au talent des comédiens, notamment Corinne MARCHAND, Marion GAME et surtout Christian BARBIER dans un rôle à la Gabin.

Repost 0
15 juillet 2013 1 15 /07 /juillet /2013 06:00

amourdumetier.jpeg

Feuilleton en 4 épisodes de 55 minutes

Diffusion : le lundi aux alentours de 20h30 sur la 1ère chaîne de l'ORTF, à partir du lundi 2 juillet 1973

Scénario, adaptation et dialogues d'Yves LAUMET

Réalisaion de Daniel HUMBERT

Distribution:

Jacques DENIS (Georges Mayeux)

Maia SMON (Michéle)

Fernand SARDOU (Pillaud)

André FALCON (Ménétier)

Tsilla CHELTON (Mlle Parrot)

Serge KOVACS (l'apprent)

Marcl AZZOLA (l'accordéoniste)

Jacques DYNAM (Sicard)

Dominique ROZAN (Mandt)

Michel PILORGE (Riffet)

Jacques PROVINS (Frémeux)

Jacques GALLAND (Taillac)

Jacques SERRE (André)

Marc CHPILL (Philippe)

Fernand GUIOT (le dessinater)

Brigitte ARIEL (Denise)

Jean BELAY (Jean)

Manuel FERNANDEZ (Manuel)

Joseph GIOLITO (Jojo)

Michel MALHERBE (Tintin)

Gilles PAJON (Gilles)

Joseph SOHIER (le Breton)

STEPHANE (Stéphane)

Maurice RISCH (Silver)

Fernand BERSET (Dutheil)

Oscar WALLACH (Bertheau)

Thème : brillant mais trop indiscipliné, l'ngénieur Georges Mayeux se fait renvoyer de l'entreprise de radiologie, la SOFRAD, où il travaillait. A la recherche d'un emploi, il rencontre Michèle, une jeune femme séduisante et mystérieuse. Puis il décide de venir en aide à son ami Pillad qui dirige une petite entreprise et lui permet de remporter un contrat sur la société qui l'avait licencé. Il créée même un prototype révolutionnaire qui suscite bien des convoitises...

Commentaires : ce feuilleton qui rappelle parfois LA BELLE OUVRAGE, s'intéresse au monde de l'entreprise, et notamment aux problèmes d'échéances, aux rivalités entre cadres et à la question du chômage. Il a été assez curieusement programmé pendant les vacances d'été, ce qui était sans doute la meilleure façon pour qu'il passe inaerçu, comme si les questions sociales faisaient toujours un peu peur à la télévision. Yves LAUMET a su pourtant trouver le ton juste pour restituer cette histoire qui fait triompher la petite entreprise à taille humaine sur la multinationale froide et déshumanisée. Evidemment on est dans le monde de la fiction...

A noter outre la présence de certains ouvriers qui jouent leur propre rôle, la présence assez étonnante en chef d'entreprise de Fernand SARDOU, plutôt rare dans un feuilleton télévisé et de l'accordéoniste Marcel AZZOLA.

Repost 0
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 06:00

malheursdelacomtesse.jpeg

Téléfilm de 60 minutes

Diffusion: samedi 7 juillet à 20h45 sur la 1ère chaîne

Scénario original d'Henri VIARD et Noël HOWARD

Réalsation de Bernard DEFLANDRE

Distribution :

Alice SAPRITCH (la comtesse)

Marion GAME (Philo)

Robert VIDALIN (Cavallo)

Carlo NELL (Bostello)

Pierre MIRAT (Lavezzi)

Jean-Paul TRIBOUT (Xavier)

Jean-Paul FRANKEUR (Jacques)

Daniel LALOUX (Louis)

José LUCCIONI (Robert)

Louis BARTHOLOME (Moutard)

Bernard MUSSON (Firmin)

Macha BERANGER (Zina a tigresse)

Edith PERRET (Petit Merlu)

Denise PETITDIDIER (la secrétaire)

Edouard ROUSSEAU (Dupont de Nemours)

Colin DRAKE (le consul de Trinidad)

Percival RUSSEL (l'industriel américain)

Pierre RAFFO (un Russe)

Maurice GOTTESMAN (un Russe)

Van DUONG (un Japonais)

Van DAT (un Japonais)

Antony RODEL (le général allemand)

Daniel CROHEM (le colonel allemand)

Maurice BOURDON (un directeur de prison)

Pierre VERNET (un directeur de prison)

Pierre LONDISCHE (le président du tribunal)

Jean-Pierre GIRARD (le commissaire)

Maurice VALLIER, André BADIN, Marius BALBINOT, Antoine MARIN, Jean-Pierre MOUTIER, Michel CHASSEING, Kenzo EMOTO, Pauk BORNET, Jacques ANDRIOT, Louis BOZON, Jean GHIS

et

MIMI PINSON

Thème: à Montargis et aux environs, une femme escroc, dte La Comtesse, à l'imagination débordante, aidée de ses neveux, vend la Tour Eiffel à des Américains et le château de Fontainebleau à des Allemands. Mais elle est persécutée par un homme d'affaires véreux qui profite de ses escroqueries et empoche à chaque fois la mise. 

Commentaires : ce téléfilm sympathique, à la limite du spectacle de patronage, repose tout entier sur les épaules d'Alice SAPRITCH, très à l'aise dans ce personnage de comtesse farfelue. Evidemment faire du burlesque à la télévision n'est pas chose facile et la tentative n'est pas tout-à-fait réussie à cause d'une réalisation un peu terne et de gags trop rares. Certains critiques ont trouvé la distribution très inégale et souligné que La SAPRITCH n'avait trouvé dans ce téléfilm qu'un interprète à sa mesure aux dons comiques irrésistibles... le perroquet.

Repost 0
Published by PO - dans TELEFILMS
commenter cet article
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 19:35
LA DUCHESSE D'AVILA

 

Feuilleton de 4 épisodes de 70, 130, 55 et 100 minutes

Première diffusion : le mercredi à 20h35 sur la 2ième chaîne de l’ORTF, à partir du 4 juillet 1973

Réalisation : Philippe DUCREST

Scénario, adaptation et dialogues : Philippe DUCREST et Véronique CASTELNEAU d’après la traduction de Roger CAILLOIS de l’œuvre de Jean POTOCKI "LE MANUSCRIT TROUVE A SARAGOSSE"

Musique : Pierre VASSILIU

Directeur de la photo : Robert LEFEVRE

Décors et costumes : Bernard DAYDE

Cascades de Claude CARLIEZ

Distribution :

Jean BLAISE (Alphonse Van Worden y Gomelez)

José-Luis de VILLALONGA (Alphonse Van Worden)

Marie-Christine ROUYERE (Uraque)

José de RIBERA (le roi d’Espagne)

Bernard JOUSSET (Garcia Hierro)

Fulbert JANIN (Inigo Velez)

Pierre MIRA (Lopez)

Antoine BAUD (le marquis d’Urfe)

Huc SANTANA (l’astrologue)

Evelyne EYFEL (la duchesse d'Avila)

Jacqueline LAURENT (Emina)

Sylvie BREAL (Zibbede)

David GERSON (le cavalier)

Corinne GORSE (Orlandine)

François MASTRE (L’ermite)

Michel de RE (le cabaliste)

Jean MARTIN (l’inquisiteur)

Madeleine CLERVANNE (la duègne)

Serge MARQUAND (Zoto) 

Raphaël ALCANTARA (le prêtre)

Pierre REAL-RICHEZ (Sancho)

Josée LORETTA (la servante noire)

Jacques MOREL (Tolède)

Jean FRANVAL (Marco)

Hélène DUC (la duègne)

André FLORET (le dauphin d’Espagne)

Jean RUPERT (Monaldi)

Fabian CONDE (Moschito)

Et

PIERAL

Thème : en 1734, en Espagne et en France, les aventures picaresques d’un jeune homme qui va devoir affronter de nombreuses épreuves dans le désert de la Sierra Morena avant d’arriver au palais enchanteur de la duchesse d’Avila qui deviendra sa protectrice.

Commentaires : ce feuilleton de grande qualité dont le tournage avait débuté en mars 1968 et qui avait nécessité plus de deux ans de montage avait attendu encore plus de 3 ans avant d’être diffusé. Programmé durant les vacances d’été, il ne rencontra que peu d’échos, sinon négatifs, la presse dénonçant un gouffre financier ainsi que quelques scènes un peu « osées ». C’est pourtant une œuvre remarquable, peut-être une des plus réussies visuellement jamais produite par l’ORTF. Les images sont somptueuses, la mise en scène inspirée et le scénario a réussi l’exploit de restituer toute l’ambiguïté du roman foisonnant de Potocki qui tient du conte philosophique, du fantastique et de l’ésotérisme. On regrettera que la distribution n’était pas tout à fait à la hauteur du projet, Jean BLAISE notamment étant un peu trop apathique dans le rôle d’Alphonse et Evelyne EYFEL limitant son jeu de comédienne à une plastique certes irréprochable.

Le feuilleton est désormais disponible sur le site de l'INA, en double DVD avec les bandes annonces en bonus (août 2012).

 

Repost 0
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 05:43

Tour73.jpgDiffusion : en Eurovision, à des horaires divers, tous les jours à partir du samedi 30 juin 1973 sur la 1ère chaîne, puis un résumé filmé de l'étape à 20h35 toujours sur la même chaîne

Réalisation : Gilbert LARRIAGA

Commentaires : Robert CHAPATTE, Jean-Michel LEULLIOT, Daniel PAUTRAT et Richard DIOT

Commentaires : parti de Hollande, le tour de France qui s'est déroulé du 30 juin au 22 juillet n'a jamais été aussi ouvert, Eddy MERCK, après 4 victoires consécutives, ayant renoncé à prendre le départ. C'est finalement l'Espagnol Luis OCANA qui l'emporte (après avoir gagné 6 étapes) devant Bernard THEVENET et Jean-Michel FUENTE. Le maillot vert est remporté par le Belge Herman Van SPRINGEL et le grand prix de la montagne par Pedro TORRES. Suite à une chute qui s'apparente à une catastrophe nationale, Raymond POULIDOR doit abandonner dans la 13ème étape. 


 

Repost 0
Published by PO - dans SPORT
commenter cet article
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 17:24
MAITRE ZACHARIUS

 

Téléfilm de 55 minutes

Première diffusion : mardi 26 juin 1973 à 20h30 sur la 3ième chaîne de l’ORTF

Réalisation : Pierre BUREAU

Adaptation et dialogues : Marcel BRION et Pierre BUREAU, d’après le roman de Jules VERNE

Distribution :

Pierre VIAL (Maître Zacharius)

Jean-Pierre SENTIER (L’étranger)

Madeleine BARBULEE (Scholastique)

Jacques ROUSSILLON (le bourgmestre)

François-Louis TILLY (Aubert)

Jany GASTALDI (Gérande)

Angelo BARDI (l’aubergiste)

Murray GRONWALD (L’automate)

Et les habitants de Riquewihr (Haut-Rhin)

Thème : En un temps et un endroit imaginaire, un vieil inventeur croit avoir découvert dans les horloges les secrets de la vie mais il a oublié que celui qui veut se faire l’égal de Dieu risque la damnation…

Commentaires : cette œuvre de jeunesse de Jules VERNE qui n’est autre qu’une variante de l’histoire de FAUST est ici très finement mise en scène par Pierre BUREAU. L’interprétation est intéressante. Outre le plaisir de retrouver Madeleine BARBULEE pour un de ses derniers rôles, Jean-Pierre SENTIER est très impressionnant dans le rôle du mystérieux étranger qui sent le souffre.

Cette version ne doit pas être confondue avec celle réalisée en 1984 par Claude GRINBERG avec Charles DENNER, Emmanuelle BEART et Pierre-Louis RAJEOT.

A notre connaissance, le téléfilm est seulement disponible sur le site de l'INA (www.ina.fr).

 

 

Repost 0
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 05:55

histoire-filleferme.jpeg

Dramatique de 70 minutes

Diffusion : le samedi 16 juin à 21h05 sur la 1ère chaîne de l'ORTF

Adaptation et réalisation de Claude SANTELLI

D'après Guy de MAUPASSANT

Distribution:

Dominique LABOURIER (Rose)

Paul LE PERSON (Vallin)

Henri VIRLOJEUX (Théodore)

Victor LANOUX (Jacques)

Isabelle KUHN (la servante)

Jacques LALANDE (l'instituteur)

Germaine DELBAY (Marthe)

Paulette FRANTZ (la voisne)

Gérard DOURNEL (l'adjoint)

Christine BOUILLETTE (le voisin)

Marius BALBINOT (un valet)

Françoise GERMAIN (un valet)

Thème: vers 1880, dans la campagne normande, une servante de ferme est séduite par un valet qui refuse de l'épouser lorsqu'elle tombe enceinte. Pour garder son emploi, elle cache son enfant d'autant que son maître s'intéresse à elle...

Commentaires : cette nouvelle adaptation des CONTES de MAUPASSANT par Claude SANTELLI met une nouvelle fois en scène une servante de ferme comme l'héroïne d'HISTOIRE VRAIE mais cette fois la fin est plus heureuse. On retrouve comme dans HISTOIRE VRAIE le même talent de Claude SANTELLI, sa science de l'image et un rythme qui n'est jamais pris en défaut. Le fait de tourner quasiment avec toujours la même équipe technique ajoute encore à la cohérence du projet. Dominique LABOURIER donne à son personnage beaucoup de dignité et d'humanité. 

Il est à noter que Claude SANTELLI avait fait ajouter quelques corps de bâtiment au château de Dangerville-Le-Martel en Normandie pour les besoins du tournage. Enchantés les édiles locaux ont souhaité les conserver après le tournage...

Le téléfilm sera rediffusé le dimanche 24 juin, à 21h25, sur la 3ème chaîne.

 

Repost 0
Published by PO - dans MAUPASSANT
commenter cet article
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 06:23

quatre-saisons.jpeg

Feuilleton en 4 épisodes de 60 minutes

Diffusion : le jeudi à 21h45 ou 22h sur la 2ème chaîne de l'ORTF, à partir du jeudi 7 juin 1973

Scénario et réalisation : Guy LESSERTISSEUR

Musique de Georges DELERUE

Distribution:

Frédéric DE PASQUALE (Pierre)

Catherine ARDITI (Nicole)

Antoine CHASSIN (Marc)

Lucienne LEMARCHAND (Mme Shaeffer)

Bernard LAIK (Antoine)

Léonce CORNE (le grand-père)

Suzanne COURTAL (la grand-mère)

Reine BARTEVE (Marie-Louise)

Litza BRACONNIER (Héliane)

Paul RIEGER (Blanchard)

Alexandre RIGNAULT (Perezetti)

Titres des épisodes :

Premier épisode : l'été

Deuxième épisode : l'automne

Troisième épisode : l'hiver

Quatrième épisode : le printemps

Thème : un ancien pasteur protestant d'origine allemande a perdu la foi. Désespéré et suicidaire, il vient s'installer dans un petit village des Alpes, dans la vallée du Queyras. Là, désireux de donner un sens à sa vie, il tente d'apporter son soutien à une famille de paysans frappée par le mauvais sort.

Commentaires : ce nouveau feuilleton hebdomadaire a été tourné entièrement dans les Alpes françaises par Guy LESSERTISSEUR, grand homme de télévision qui a signé de nombreux épisodes de LA CAMERA EXPLORE LE TEMPS. En partie autobiographique, le récit souvent trés émouvant s'attache au parcours d'un homme complexe et torturé magnifiquement interprété par Frédéric DE PASQUALE et aborde un certain nombre de questions fondamentaes : le retour à la terre, l'exode rural, l'attitude devant la vie et devant la mort. A noter la belle musique de Georges DELERUE.

Repost 0

VOS MADELEINES DE PROUST

     

TELE 75 – LE LIVRE

Retrouvez les feuilletons et émissions de la télévision française de l’année 1975.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Découvrez ou redécouvrez : APOSTROPHES, JO GAILLARD, SAMEDI EST A VOUS, LE PETIT RAPPORTEUR, L'HOMME SANS VISAGE, THALASSA, SALVATOR ET LES MOHICANS DE PARIS, LES COMPAGNONS D'ELEUSIS, SPLENDEURS ET MISERES DES COURTISANES,STADE2, MICHEL STROGOFF, et d'autres émissions et séries.

Les émissions et feuilletons retenus sont classés par mois, de janvier à décembre.

En exclusivité, des BREVES pour chaque mois.

Couverture souple – 192 pages - Prix : 12 euros

Disponible sur LULU.COM. (taper " Ouardes" dans rechercher). Lien https://www.lulu.com/shop/search.ep?keyWords=tele+75&sorter=relevance-desc

L'ouvrage peut être également commandé sur le site AMAZON.(taper "ouardes" dans recherche). https://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=ÅMÅŽÕÑ&url=search-alias%3Daps&field-keywords=ouardes+tele+75&rh=i%3Aaps%2Ck%3Aouardes+tele+75

Toujours disponible sur AMAZON et LULU.COM l'ouvrage consacré à l'année 1974.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toujours disponible sur AMAZON et LULU.COM l'ouvrage consacré à l'année 1973

Celui consacré à l'année 1972 :

Celui consacré à l'année 1971 :

TELE71.jpg

 

et celui consacré à l'année 1970 :

 320

 

 

Rechercher

AVERTISSEMENT

Le blog TELE 70 est consacré à la télévision française des années 70. Il ne propose à la vente aucun DVD de séries ou d'émissions. Il est totalement indépendant et n'est lié à aucun site à caractère commercial.