18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 17:50

gentilhomme.jpg
Feuilleton en 8 épisodes de 26 minutes

Première diffusion : à 18h50 sur la 3ième chaîne de l’ORTF à partir du mardi 18 septembre 1973

Production de la télévision régionale de MARSEILLE

Réalisation : Yannick ANDREI

Adaptation et dialogue de Pierre MOUSTIERS, d’après son roman publié aux Editions Gallimard en 1971

Distribution :

Henri VIRLOJEUX (baron de Sagne)

Denis MANUEL (Olivier de Sagne)

Odile VERSOIS (Christine de Sagne)

Catherine HUBEAU (Anne de Sagne)

Gabriel CATTAND (Maynier)

Jean MARTINELLI (Le marquis de Bermond)

Michel CRETON (le Rouquin)

Yvan VARCO (le chevalier d’Urtis)

Jean TOSCAN (Suret)

Armand MEFFRE (Sauvari)

Bernard CHARLAN (Beaupré)

Jacques DANNOVILLE (Bertrand de Chaume)

Philippe MAREUIL (le comte de Valbelle)

Raoul CURET (l’abbé Magnan)

Guy BARBIER (Boudot)

Guy ALLAND (Fabret)

Isa RAMBAUD (Mathilde)

Jacky CALATAYUD (François)

Georges ALBAND (Cauvin)

Tania SOURSEVA (Thérésa)

Martin TREVIERES(Guilhem)

Vincent CASTELLO (Margaillan)

Jacqueline CABASSON (Berthe)

Georges KOULOURIS (Delmas)

Albin GUICHARD (Tasseron)

Jean FRANVAL (un brigand)

André ROUSSELET (un brigand)

Thème : ce feuilleton, situé en Provence en 1771, décrit l’opposition entre le vieux baron de Sagne attaché aux valeurs de l’Ancien Régime et son fils Olivier qui est devenu magistrat et a épousé une jeune femme de la bourgeoisie. Pour l’honneur de son père, Olivier va cependant se battre en duel et être battu. Puis, suite à la trahison de son épouse qui le trompe avec le chevalier d’Urtis, il va se suicider. Sa fille Anne va épouser quant à elle un bourgeois (un apothicaire) avec la bénédiction de son grand-père, cette fois résigné.

Commentaires : ce feuilleton de prestige à la distribution éblouissante a été produit par une station régionale de la toute nouvelle 3ième chaîne de l’ORTF, l'antenne de Marseille. Il s’agit moins d’un feuilleton de cape et d’épée que d’une étude de moeurs, presque un drame intime. Yannick ANDREI démontra avec ce feuilleton toute l’étendue de son talent, bien servi par un Henri VIRLOJEUX au sommet de son art qui à 48 ans réussissait à se faire passer pour un vieillard et pour le père de Denis MANUEL qui n’était son cadet que de 10 ans.

Plusieurs fois rediffusé, ce feuilleton n’est toutefois disponible ni en VHS ni en DVD.

 

Repost 0
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 06:11

tete-des-autres.jpeg

Pièce de théâtre de 85 minutes

Diffusion : samedi 14 septembre 1973 à 20h35 sur la 2ème chaîne de l'ORTF

D'après l'oeuvre de Marcel AYME

Mise en scène de Raymond ROULEAU

Décors de Roger HARTH

Réalisation de Georges FOLGOAS

Distribution :

Georges AMINEL (Valorin)

Guy TREJAN (procureur Frédéric Maillard)

Anna GAYLOR (Juliette Maillard)

Henri CREMIEUX (Bertolier)

Judith MAGRE (Roberte Bertolier)

Max AMYL (Louis Andrieu)

Michèle BARDOLLET (Renée Andrieu)

Brigitte BERTHIER (Pierrette)

Jean PAREDES (Alessandrovici)

Mario DAVID (Lambourde)

Jacques BALUTIN (Gorin)

Louise MARIS (Luisa)

René BOULOC (Dujardin)

Thème : un innocent, injustement condamné à la peine capitale, réussit à confondre ceux qui l'ont jugé ou laissé condamner et révèle au grand jour un monde corrompu sous des apparences de respectabilité.

Commentaires : pour une fois la collection AU THEATRE CE SOIR délaisse les auteurs de boulevard pour adapter un grand auteur Marcel AYME, plus caustique et plus dérangeant que les productions habituelles et dont la pièce, en 1952 avait suscité un énorme scandale, allant jusqu'à la saisine du Conseil supérieur de la magistrature de l'époque et soulevant la colère de François Mauriac lui-même. Pourtant, au-delà d'une satire souvent caricaturale de la magistrature, la pièce est finalement assez banale, proche au fond des PLAIDEURS de RACINE sans en atteindre la virtuosité et sauvée seulement par le talent des comédiens, de Guy TREJAN à Judith MAGRE en passant par Jean PAREDES ou encore Jacques BALUTIN. 

Repost 0
Published by PO - dans THEATRE
commenter cet article
15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 13:30
LA UNE EST A VOUS

 

L'émission LA UNE EST A VOUS est née le 15 septembre 1973. Produite par Guy LUX, réalsée par Jean COHEN et présentée par Bernard GOLAY, l'émission qui passait tous les samedis, sur la 1ère chaîne, de 14h30 à 18h50, se présentait comme un programme à la carte. Elle invitait les téléspectateurs à appeler SVP 11-11 où officiait Roger LAGO pour choisir leurs séries préférées, des extraits des actualités ou encore des extraits d'émissions qu'ils aimeraient revoir. Il est à noter que de 12h50 à 13H00, ils avaient un aperçu des émissions proposées et pouvaient commencer à voter.

A l'origine, l'émission comprenait les 14 rubriques suivantes : 

-         série western-aventures (avec déjà LES MYSTERES DE L'OUEST) ;

-         série Policier-mystère (avec L'AVENTURIER, alias Gene BARRY) ;

-         le jeu de l'histoire-stop (un film historique de long métrage était réduit à un digest de 40 minutes divisé en 5 parties. Chaque coupure correspondait à un évènement important que les téléspectateurs devaient deviner. Chaque bonne réponse rapportait 200 F); 

-       série comique avec des burlesques américains (CHARLOT, LAUREL ET HARDY) mais aussi des extraits de sketchs de Raymond DEVOS, Roger NICOLAS, Fernand RAYNAUD ; 

-         série A nouveau composée de rediffusions de feuilletons dont ARSENE LUPIN ou LES EVASIONS CELEBRES ; 

-         Série pour les jeunes (le feuilleton FOLLY FOOT); 

-         Série sur les animaux ;

-         Dessins animés (dont TITI le canari, SATANAS, LES AVENTURES DE LA PANTHERE ROSE ou BUGS BUNNY) ;

-         Série Il était une fois : Gérard PALAPRAT raconte une histoire pour les enfants ;

-         Séquence musicale (extraits d'opérettes célèbres); 

-         Série les grands moments : déclinée en 4 catégories, les grands moments de la télévision, du cinéma, du sport, de l'actualité.

      Les téléspectateurs choisissaient aussi leur chanteur préféré. Les dix premiers nommés interprétaient chacun une chanson, entre deux séquences.

  Comme dans l'Evangile, les séquences et les chanteurs choisis par les téléspectateurs passaient dans l'ordre inverse de leur classement : les premiers étaient les derniers. 

L'émission connut rapidement un grand succès, les séries prenant une part de plus en plus importante, au détriment des autres rubriques.

Peu à peu, dans les rubriques consacrées aux séries, plusieurs furent proposées en concurrence : LES MYSTERES DE L'OUEST avec CHAPARRAL et même MISSION IMPOSSIBLE ou encore L'AVENTURIER avec L'IMMORTEL ou MANNIX, LES AVENTURES DE VIDOCQ avec LES EVASIONS CELEBRES ou SCHULMEISTER, ZORRO ou LE ROI DES CELTES avec FOLLY FOOT.  COLUMBO et AMICALEMENT VOTRE furent également soumis aux votes des téléspectateurs. Au fil des émissions, les choix ainsi s'étoffaient. 

S'agissant de la présenation, Bernard GOLAY se vit bientôt rejoindre par le ventriloque David MICHEL et son pingouin NESTOR.

En 1975, avec la création de TF1, LA UNE EST A VOUS devint SAMEDI EST A VOUS, toujours fondée sur le même principe et toujours présentée par Bernard GOLAY mais avec des rubriques rénovées :

AVENTURES

-         KUNG FU

-         LES MYSTERES DE L'OUEST

-         OPERATION VOL

FANTASTIQUE

-         LE PRISONNIER

-         LES ENVAHISSEURS

-         L'IMMORTEL

DESSINS ANIMES

-         TITI ET GROSMINET

-         LE PRINCE SAPHIR (un des premiers dessins animés japonais, assez étrange, avec une jeune princesse se faisant passer pour un garçon)

-         VICTOR ET HORACE

POLICIERS

-         L'AVENTURIER

-         CANNON (et les 130 kg de william CONRAD)

-         SAM CADE

POUR LES JEUNES

-         ANNA ET LE ROI (avec Yul BRYNNER) 

-         PRIMUS 

-         LES CHEVALIERS DU CIEL (la chanson de JOHNNY au générique)

WESTERNS 

-         GUNSMOKE (LE JUSTICIER)

-         CHAPARRAL (chronique de la famille Cannon)

-         LA GRANDE VALLEE (avec Barbara STANWICK et ses 4 enfants)

VARIETES

Des vedettes et La Première chance », avec 3 espoirs de la chanson.

Le jeu TELE-FIDELITE : au cours de ce jeu, étaient présentées des séquences d'émissions déjà diffusées sur TF1. Lorsque l'extrait s'arrêtait sur une image, les téléspectateurs devaient se souvenir de la suite de la séquence et téléphoner au SVP 11-11. On pouvait gagner de l'argent ou un téléviseur portable.

Les rubriques évoluèrent sensiblement par la suite et virent l'émergence de nouvelles séries dont COSMOS 99 ou encore CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR (principalement la période TARA KING).

Ce qui frappe dans l'ensemble, c'est bien sûr la qualité des séries proposées. Beaucoup de séries dites cultes comme LES MYSTERES DE L'OUEST, KUNG FU, LE PRISONNIER, LES ENVAHISSEURS, qui continuent encore d'être diffusées sur les chaînes du câble et du satellite, voire de la TNT. On remarquera également que peu des séries françaises sont proposées. Il est vrai que la France produisait jusqu'alors plutôt des feuilletons dont les épisodes suivaient un ordre chronologique, ce qui se conciliait mal avec le principe de l'émission. 

Rappelons que les samedis de tournois des CINQ NATIONS, l'émission était amputée d'une bonne heure et demie pour suivre le match de rugby. D'autres évènements venaient parfois s'insérer dans le programme (24 heures du Mans, BOL D'OR).

L'émission s'arrêta à la fin des années 70. En 1987, Guy LUX tenta de relancer le concept sur TF1 récemment privatisée, avec à la présentation Sylvain AUGIER puis Bernard MONTIEL, mais la qualité des séries présentées n'était pas au rendez-vous, et l'audience chuta brutalement, jusqu'à l'arrêt, cette fois définitif, de l'émission. .

Il est à noter qu'un extrait de l'émission SAMEDI EST A VOUS (intervieuw de Claude FRANCOIS par Bernard GOLAY) est disponible sur le siute de l'INA (www.ina.fr).

C'est une préfiguration de la TV de demain, notamment de la TV par câble : choix très large et participation des téléspectateurs.

Jacqueline BAUDRIER

Repost 0
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 19:35

Dramatique de 65 minutes

Première diffusion : mercredi 12 septembre 1973 à 20h35 sur la 2ième chaîne de l’ORTF

Réalisation : Jacques TREBOUTA

Pièce de Loys MASSON, inspirée de la nouvelle METZERGESTEIN d’Edgar Allan POE

Décors et costumes : Georges WARHEVITCH

Distribution :

Loumi IACOBESCO (Hilda Muramer)

Jacques WEBER (Frédérick jeune)

Tony TAFFIN (Frédérick âgé)

Paul CRAUCHET (Wolfgang)

Dominique TOUSSAINT ( Johann)

Hervé JOLY (Hans)

Et le concours de l’ensemble polyphonique de l’ORTF sous la direction de Charles RAVIER

Thème : dans un château des Carpates, épris d’une femme victime d’une étrange malédiction, un homme va tenter de vaincre le destin. Y réussira-t-il ?

Commentaires : cette dramatique ambitieuse d’après une nouvelle d’Edgar Poe dont elle s’est cependant beaucoup éloigné, bénéficie de somptueux décors, d’une réalisation très soignée de Jacques TREBOUTA et d’une interprétation remarquable dominée par l’actrice roumaine Loumi IACABESCO, Paul CRAUCHET toujours formidable de justesse et un Jacques WEBER presque à ses débuts.

Reste que comme LES PERSES, plusieurs années auparavant, il s'agit d'un spectacle difficile et beaucoup de téléspectateurs n’ont pas été sensibles à la magie du verbe de Loys MASSON, connu surtout pour ses pièces radiophoniques, et ont trouvé que ce spectacle était par trop grandiloquent.

Le téléfilm est désormais disponible sur le site de l'INA.

 
Repost 0
Published by PO - dans TELEFILMS
commenter cet article
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 19:35

trenck.jpg

Feuilleton de 7 épisodes de 55 minutes

Coproduction Bavaria, ZDF, ORTF et RAI

Première diffusion : 1ière chaîne de l’ORTF, tous les lundis, à 20h30, du lundi 2 septembre à octobre 1973

Réalisation : Fritz UMGELTER

Scénario : Léopold AHLSEN

Adaptation française : Alain GEDOVIUS

Décors : Wolfgang HUNDHAMMER

Costumes : Ilse DUBOIS

Titres des épisodes :

1-     Le roi et le cadet

2-     Pour le mérite

3-     La désertion

4-     Le Pandour

5-     La roulette russe

6-     Dans le piège

7-     Le tombeau

Distribution :

Matthias HABICH (Von der Trenck), doublé par Sady REBBOT

Nicoletta MACHIAVELLI (Amélie), doublée par Monique LEJEUNE

Rolf BECKER (le roi de Prusse), doublé par Jean-Michel DHERMAY

Elfriede RAMHAPP (L’impératrice Marie-Thérèse), doublée par JANE-VAL,

Theresa RICCI (Henriette), doublée par Michelle BARDOLLET

François JAUBERT (Von Rochow), doublé par lui-même

Daniela GIORDANO (baronne Lazar), doublée par Tania TORRENS

Jean-Henri CHAMBOIS (Général Lieven), doublé par lui-même

Yvonne SANSON (la tsarine), doublée par Hélène TOSSY

Candice PATOU (Carola Von Abramson), doublée par elle-mêm

Lumi IACOBESCO (Mme Bestucheff), doublée par elle-même

Georges CLAISSE (lieutenant Sonntag), doublé par lui-même

Jean CLAUDIO (Mr Bestucheff), doublé par lui-même

Aif MARHOLM (Von Bork), doublé par Jacques MONOD

Mario ERPICHINI (Jaschinky), doublé par Bernard MUSSON

Claudio ONORATO (le Pandour), doublé par William SABATIER

et

Jean BERGER

Tous les renseignements relatifs au doublage nous ont été apportés par Alain GEDOVIUS.

Thème : le feuilleton décrit les aventures picaresques du jeune baron Von der Trenck qui séduit la soeur du roi de Prusse, s’évade de la prison de Glaz où il est emprisonné, parcourt la Russie où il se fait aimer d’une princesse russe, puis l’Autriche où il se bat pour récupérer son héritage, retombe sous la coupe du roi de Prusse qui le maintient enfermé pendant près de dix ans et finit sa vie tragiquement en France, sous la Révolution,où après avoir fêté comme un héros il est guillotiné sous la Terreur.

Commentaires : cette coproduction internationale a disposé de beaucoup de moyens, d’où la somptuosité des costumes et des décors. Inspirée de la vie d’un personnage qui a réellement existé et dont les mémoires avaient été, en leur temps, un succès, elle décrit avec beaucoup d’exactitude historique cette période mouvementée de l’histoire européenne. L’interprétation est excellente, notamment Matthias HABICH, Nicoletta MACHIAVELLI et surtout Rolf BECKER qui campe un roi de Prusse ambigu à souhait, qui voue un amour fou à sa soeur tout en n’étant pas insensible aux charmes du jeune baron.

Il est à noter que l’actrice italienne Nicoletta MACHIAVELLI descend en ligne droite du célèbre MACHIAVEL, l’auteur du PRINCE.

Quant au vrai baron de TRENCK, il inspira, paraît-il, VOLTAIRE pour son CANDIDE.

A notre connaissance, le feuilleton n’est pas disponible en VHS ou DVD.

Repost 0
9 septembre 2013 1 09 /09 /septembre /2013 06:51

Poof.jpeg

Comédie ballet de 60 minutes

Diffsion : samedi 8 septembre 1973 à 22h15 sur la 1ère chaîne de l'ORTF

D'après l'oeuvre d'Armand SALACROU

Réalisation : Lazare IGLESIS

Musique : Gérard CALVI

Chorégraphie : Barbara PEARCE

Distribution :

RUFUS (Poof)

Pascal MAZZOTTI (Monsignore)

Thierry KRUST (le gosse)

P. LEPROUX (le marchand de conserves)

Jean-Jacques STEEN (le marchand d'autos)

Christiane MULLER (la nourrice)

Fred DESCAPS (le cycliste)

Guy PIERRAULT (Bébé Rose)

Catherine JACOBSEN (cycle)

Teddy BILLIS (le monsieur)

Robert LOMBARD (le marchand de savons)

Marco PERRIN (le pharmacien)

Madeleine BARBULEE (la femme)

Lucien HUBERT (l'homme)

Corinne LE POULAIN (Isabelle)

Thème : dans les années 1930, en France, la réussite dun homme qui, par son astuce et son imagination, quitte son travail d'homme-sandwich pouc devenir un roi de la publicité.

Commentaires : cette comédie-ballet, genre plutôt rare à la télévision, est tirée d'une pièce de jeunesse d'Armand SALACROU. Elle est bien servie par RUFUS très l'aise dans ce personnage plein de fantaisie, secondé par de remarquables comédiens Marco PERRIN, Madeleine BARBULEE et surtout Guy PIERRAULT.

Repost 0
Published by PO - dans THEATRE
commenter cet article
2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 06:14

inconnue-de-la-seine.jpeg

Téléfilm de 90 minutes

Diffusion : samedi 1er septembre 1973, à 20h50, sur la 1ère chaîne de l'ORTF

Scénario et dialogues de Jacques BRENNER

Réalisation d'Olivier RICARD

Distribution:

Dominique ROZAN (le commissaire Salvat)

Jacques LE CARPENTIER (Jean Vermandat)

Peter SERSEN (Robert Bahl)

Sabine GLASER (Clara Neuville)

Alice RIDEL (Mme Angau, professeur de chant))

Anne-Marie JABRAUD (la concierge de l'avenue de Suffren)

Renée DUCHATEAU (la concierge du quai Voltaire)

Jacques CHARBY (l'inspecteur Lavigne)

Anne-Marie BACQUIE (Mme Brocard)

Michèle PATRE (Martine)

François PERROT (Raymond Maillard)

Jacques SERRE (Georges Werther, le valet de chambre)

Gilles GUILLOT (Jérôme Plantel)

Rita MAIDEN (la patrone de l'hôtel)

Brigitte DEGAIRE (Joëlle Auriac)

Thème : de nos jours, à Paris, une jeune fille est trouvée étranglée sur les berges de la Seine. Le commissaire Salvat décide de fouiller dans son passé pour trouver l'assassin. Il va aller de surprises en surprises...

Commentaires : ce téléfilm policier ne laissa pas un souvenir impérissable dans les mémoires. Si l'intrigue est assez bien ficelé, la réalisation est toutefois un peu plate et l'inerprétation manque singulièrement de relief, à l'exception de François PERROT et Jacques SERRE, malheureusement dans de touts petits rôles.

Il est à noter que le titre du téléfilm est une allusion à la célèbre " Inconnue de la Seine". Il s'agissait d'une jeune femme non identifiée, qui avait été retrouvée morte noyée, dont le masque mortuaire en plâtre était devenu une sorte d'ornement macabre dans les maisons d'artistes à partir de 1900. Elle inspira notamment Rainer Maria RILKE, NABOKOV ("L'Inconnue de la Seine", 1934), Jules SUPERVIELLE ("L'inconnue de la Seine", 1929), Louis ARAGON ("Aurélien")...

Repost 0
Published by PO - dans TELEFILMS
commenter cet article
26 août 2013 1 26 /08 /août /2013 06:01

ligne-ombre-2.jpeg

Téléfilm de 90 minutes

Diffusion : mercredi 29 août 1973 à 20h35 sur la 2ème chaîne de l'ORTF

Adaptation et dialogues de Louis GUILLOUX et Georges FRANJU

D'après l'oeuvre de Joseph CONRAD

Réalisation de Georges FRANJU

Distribution:

Jean BABILEE (Marlow)

Roger BLIN (Burn)

Kurt GROSSKURTH (Jacobus)

Luis MASSON (Ransome)

Margo LION (la gouvernante)

Jacqueline PARENT (Alice)

Raymond JOURDAN (le dcteur)

Jacques BERNARD (Gabriel)

Jean-Paul TRIBOUT (le lieutenant)

Ham Chau LUONG (le stewart)

Martine CHEVALLIER (Marie)

Sylvie FEIT (Adèle)

Yolande BRECOURT (Ortense)

Jean LEMAITRE (le chirurgien)

Paul PENYALAKSANA (le petit Molais)

Tino CARRARO (le capitane Gilles)

Thème : en juillet 1888, à Singapour et sur l'céan Indien, au terme d'une carrière morne et sans surprise, un officier accepte de prendre le commandement d'un voilier sur lequel s'acharne le mauvais sort. Il découvre réellement la mer et ses sortilèges, et révèle des qualités insoupçonnées. 

Commentaires : une oeuvre de FRANJU réalisée pour la télévision est toujours un évènement. Aidé de Louis GUILLOUX, il adapte à sa façon CONRAD en partant du postulat que LA LIGNE D'OMBRE est le contraire d'un récit d'aventure mais plutôt un roman de l'inaction. Il est vrai que LA LIGNE D'OMBRE est au fond l'histoire d'un vaisseau fantôme qui n'avance pas puisqu'à la faveur d'un vent étrange et capricieux, le voilier, après avoir fait du surplace,  revient à son point de départ. FRANJU tire ainsi la nouvelle vers le réalisme fantastique bien aidé par Jean BARBULEE plutôt sobre, Roger BLIN d'une présence étonnante ainsi que Jacqueline PARENT dans le rôle de la jeune folle.

Repost 0
12 août 2013 1 12 /08 /août /2013 06:56

etangbreure.jpeg

Feuilleton de 30 épisodes de 15 minutes

Diffusion : du lundi au vendredi aux alentours de 20h15 sur la 1ère chaine de l'ORTF,  à partir du lundi 13 août 1973

Adaptation et dialogues de Roger BOUSSINOT, d'après le roman de Jacqueline PELLETIER-DOISY

Réalisation de Claude GRIMBERG

Musique d'Alan JOMY

Distribution :

Mariannick REVILLON (Catherine)

Jean-François CALVE (Clement)

Huguette FAGET (la mère)

Jean-Paul MOULINOT (Le père)

Lucienne LEMARCHAND (Marceline)

Madeleine VIMES (Mathilde)

Angelo BARDI (Giuseppe)

Pierre-Jacques MONCORBIER (Sylvain)

Gabriel CINQUE (M. Valatte)

Fabienne MAI (Mme Valatte)

Marie-France DUHOUX (Lise)

Pierre ARDITI (Gilles)

Pauline LARRIEU (Diane)

Alain PARK (Hubert)

Walter RILLA (M. de L'Epinay)

François DEVIENNE (Arnaud)

Pierre CASTEX (le curé)

Andréa RAU (Laurence)

Marc ARIAN (Lucien)

Maurice BERTON (Germain)

Sandra MAJEROVIEZ (Fernande)

Catherine MITRI (Marguerite)

et

Romain BOUTEILLE

Thème : après avoir vécu 2 ans en Algérie où elle était infirmière dans l'armée de l'air, Catherine revient en 1944 au domaine familial de la Breure qu'elle reprend en main non sans difficultés. Elle va être vite rattrapée par son passé qui a les traits de Bertrand, un amour de jeunesse. 

Commentaires : inspiré d'une histoire vraie de Jacqueline PELLETIER-POISY, qui n'est autre que la fille de Georges PELLETIER-DOISY alias PIVOLO, célèbre aviateur de la Première guerre mondiale, ce feuilleton quotidien est d'un ryhme plutôt lent. Mariannick REVILLON qui avait joué le rôle de la fée dans LANCELOT DU LAC et que l'on avait pu apercevoir dans LES GENS DE MOGADOR trouve ici un premier grand role à la télévision. 

Repost 0
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 23:00

noctambule.jpeg

Téléfilm de 55 minutes

Diffusion : mardi 7 août 1973 à 20h30 sur a 3ème chaîne

Scénario de Frederic CHRISTIAN

Réalisation : Philippe ARNAL

Distribution :

André THORENT (l'inspecteur Galland)

Angelo BARDI (Manu)

Roger DUMAS (Le Bello)

Catherine LAFFONT (la jeune fille)

MIchel DELAYE (Lacombe)

Pierre ARDITI (Snervalin)

Raymond BUSSERES (le gardien)

Maria MERIKO (Mm Lacombe)

Xavier GELIN (Gray)

Pierre DUCAN (le brigadier)

Henri LASSIAT (le clochard)

Thème : à Paris, une enquête policière met aux prises un inspecteur avec un personnage étrange qui travaille le jour dans un centre de transfusion sanguine et le soir semble habiter dans un cimetère. S'agit-il d'un vampire moderne?

Commentaires : ce téléfilm policier qui flirte avec le fantastique se laisse regarder surtout grâce à sa dstribution qui réunit un certain nombre de grands seconds rôles du cinéma (Roger DUMAS, Raymond BUSSIERES, Maria MERIKO...) ainsi que le tout jeune Pierre ARDITI de mieux en mieux connu des téléspectateurs et qui, au fil des dramatiques et des pièces de théâtre, continue son apprentissage.

Repost 0
Published by PO - dans TELEFILMS
commenter cet article

VOS MADELEINES DE PROUST

     

TELE 75 – LE LIVRE

Retrouvez les feuilletons et émissions de la télévision française de l’année 1975.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Découvrez ou redécouvrez : APOSTROPHES, JO GAILLARD, SAMEDI EST A VOUS, LE PETIT RAPPORTEUR, L'HOMME SANS VISAGE, THALASSA, SALVATOR ET LES MOHICANS DE PARIS, LES COMPAGNONS D'ELEUSIS, SPLENDEURS ET MISERES DES COURTISANES,STADE2, MICHEL STROGOFF, et d'autres émissions et séries.

Les émissions et feuilletons retenus sont classés par mois, de janvier à décembre.

En exclusivité, des BREVES pour chaque mois.

Couverture souple – 192 pages - Prix : 12 euros

Disponible sur LULU.COM. (taper " Ouardes" dans rechercher). Lien https://www.lulu.com/shop/search.ep?keyWords=tele+75&sorter=relevance-desc

L'ouvrage peut être également commandé sur le site AMAZON.(taper "ouardes" dans recherche). https://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=ÅMÅŽÕÑ&url=search-alias%3Daps&field-keywords=ouardes+tele+75&rh=i%3Aaps%2Ck%3Aouardes+tele+75

Toujours disponible sur AMAZON et LULU.COM l'ouvrage consacré à l'année 1974.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toujours disponible sur AMAZON et LULU.COM l'ouvrage consacré à l'année 1973

Celui consacré à l'année 1972 :

Celui consacré à l'année 1971 :

TELE71.jpg

 

et celui consacré à l'année 1970 :

 320

 

 

Rechercher

AVERTISSEMENT

Le blog TELE 70 est consacré à la télévision française des années 70. Il ne propose à la vente aucun DVD de séries ou d'émissions. Il est totalement indépendant et n'est lié à aucun site à caractère commercial.