Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 07:00

voleur.jpgTéléfilm de 75 minutes

Première diffusion : samedi 6 février 1971 à 20h30

Série de Michel SUBIELA

Evocation dramatique de Francis LACASSIN

Réalisation : Alain BOUDET

Musique : Alain VIAN

Le téléfilm est suivi d'un débat réunissant le docteur CHERCHEVE, auteur de " L'hynposofrologie", Michel ROUZE, journaliste et écrivain scientifique, Me BRUNOIS, bâtonnier de l'ordre des avocats et Dominique WEBB, illusionniste.

Distribution :

Marcel CUVELIER (docteur Povondra)

Gérard BERNER (Stephen et Frantik Fromek)

Geneviève BRAY (Dora Jelinek)

Nita KLEIN (Polana Fromek)

Jean BARNEY (Pavel Berkovic)

Elisabeth HARDY (Mme Fromek mère)

René ALONE (procureur Zahorik)

Gilbert ROBIN (Klopstock)

Yvon SARRAY (Maître Robitchek)

ERICK (fakir)

Mag AVRIL (l'infirme)

Christian DELANAUT (Wassertrum)

Eric FRISDAL (Fromek enfant)

Thème : en 1947 et 1948, à Prague, un criminel prétend qu'il n'est pas responsable des meurtres et forfaits qu'il a commis, sa volonté ayant été dominée sous hypnose. S'agit-il d'une supercherie ou d'une alinéation mentale? A moins qu'il ne dise la vérité...

Commentaires : comme souvent dans la collection " LE TRIBUNAL DE L'IMPOSSIBLE", ce téléfilm qui évoque les pouvoirs de l'hypnotisme est basé sur des faits réels. Francis LACASSIN a eu la bonne idée de situer cette histoire à Prague, la cité du Golem. Si l'épisode n'est pas l'un des plus spectaculaires de la collection, l'ensemble se laisse toutefois regarder grâce à la réalisation solide d'Alain BOUDET et à l'interprétation de Marcel CUVELIER dans le rôle du psychiatre. On regrettera toutefois que, sans doute faute de moyens, le côté " praguois", notamment en ce qui concerne les décors, ait été aussi peu exploité.

Le téléfilm est disponible sur le site de l'INA.


Partager cet article

Repost0
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 07:33

APOLLO14.jpgFaisant suite à la mission APOLLO XIII qui avait failli tourner au drame, la mission APOLLO XIV renoua  avec succès avec l'exploration lunaire. Il s'agissait d'une mission H avec alunissage, séjour de 2 jours à la surface de la Lune et deux sorties extravéhiculaires. L'équipage se composait du capitaine Alan SHEPARD, du major Stuart ROOSA et du commzandant Ed. MITCHELL.

 

Comme il se doit, l'ORTF fit une large place à cet évènement.

 

Le dimanche 31 janvier 1971 à 21h25 sur la 2ième chaîne de l'ORTF, en direct de Cap-Canaveral, en Mondiovision, lancement de la fusée Apollo XIV, sur des commentaires de Jean-Pierre CHAPEL, Jacques TIZIOU et François de CLOSETS. Parmi les invités en studio : le commandant COUSTEAU, Maurice HERZOG et l'ambassadeur des Etats-Unis en France, M. Arthur WATSON. A partir de 22h40, l'émission est reprise sur la 1ière chaîne.

 

Le vendredi 5 février 1971 de 14h50 à 20H00 diffusion simultanée sur les 2 chaînes de l'ORTF de la Marche sur la Lune (4 km), sur des commentaires de Jean-Pierre CHAPEL, Jacques TIZIOU et François de CLOSETS. Les programmes de la journée sont modifiés, c'est-à-dire interrompus, pour les besoins de la retransmission.

 

Le samedi 6 février 1971, de 10h45 à 20h00, sur les 2 chaînes de l'ORTF, seconde marche sur la Lune.

 

C'est au cours de cette mission qu'Alan SHEPARD joua quelques coups de golf sur la Lune, avec un club et 2 balles qu'il avait apportés dans le module lunaire tandis qu'Ed MITCHELL s'essaya au javelot lunaire.

 

Il est à noter que, pour les téléspectaurs, ces expéditions lunaires perdaient un peu de leur intérêt, les séquences semblant un peu longues et répétitives. Bien que les retransmissions fussent en couleur et de meilleure qualité, certains se plaignaient de l'aspect grisâtre des paysages lunaires. On ne prête décidément qu'aux riches...

 

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 07:14

monfils-copie-1.jpgFeuilleton de 6 épisodes de 55 minutes

Première diffusion : à partir du dimanche 31 janvier 1971 à 19h05 sur la 2ième chaîne de l'ORTF

Réalisation : François MARTIN

Scénario : François MARTIN et Michel-Etienne ANDRIEU

Musique de Derry HALL

Distribution :

Henri SERRE (le père)

Martin SERRE (le fils)

Jean BOUISE (le juge pour enfants)

Dominique CLEMENT (Suzanne)

Clotilde JOANO (Aurélie)

Jacques HILLING (le responsable de l'aide sociale)

Henri GILABERT (Ralib)

Loumi IACOBESCO (Vladia)

Jean-claude LARRIVOIRE (le journaliste)

+

un certain nombre de personnes jouant leur propre rôle.

Thème : Pour des raisons sociales, un jeune ouvrier agricole de 35 ans, sans domicile fixe, dont l'épouse vient de décéder, s'est vu refuser la garde de son petit garçon qu'il aime passionnément. Il décide de l'enlever à l'Aide sociale à l'enfance. Commence alors une sorte de "road-movie" à travers l'Europe, le père et le fils bénéficiant d'une extraordinaire chaîne de solidarité pour échapper aux poursuites policières. Mais peut-on toujours fuir?

Commentaires : bien avant KRAMER CONTRE KRAMER, ce feuilleton retrace l'histoire d'un père qui réclame le droit de vivre avec son fils. Henri SERRE qui fut le Jim du JULES ET JIM de TRUFFAUT apporte une grande vérité à son personnage. Il joue avec son propre fils de douze ans, Martin, que l'on avait déjà pu voir dans LE VIEIL HOMME ET L'ENFANT.

Ce feuilleton est aussi un hymne à la solidarité humaine qui peut renverser des montagnes et contre laquelle tout pouvoir, même policier, ne peut rien.

Malheureusement la vraie vie est toujours plus amère. Ainsi André HENIN, qui avait inspiré le personnage principal, à force d'être privé de la présence de son fils par les services sociaux, n'a plus supporté cette situation et s'est donné la mort en simmolant par le feu près du bois de Vincennes. 

Partager cet article

Repost0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 20:30

 

DURWARD.jpgFeuilleton de 7 épisodes de 52 minutes

Coproduction franco-allemande

Première diffusion : à partir du jeudi 28 janvier 1971 à 20h30 sur la 2ième chaîne de l'ORTF

Réalisation : Gilles GRANGIER

Adaptation : Jacques SOMMET, d'après le roman de Sir Walter SCOTT

Dialogues : Pierre NIVOLLET

Musique : Georges GARVARENTZ

Chanson du générique : Jacqueline BOYER

Combats et cascades : Claude CARLIEZ

Distribution :

Amadeus AUGUST (Quentin Durward)

Marie-France BOYER (Isabelle de Croye)

Michel VITOLD (Louis XI)

Georges MARCHAL (Crèvecoeur)

Noël ROQUEVERT (Ludovic Lesly)

Philippe AVRON (Bertrand)

Clarisse DEUDON (Hameline de Croye)

Guy KERNER (Tristan L'Hermite)

André VALMY (Olivier le Daim)

Jacques MONOD (cardinal La Balue)

Robert PARTY (Campo-Basso)

Roger PIGAUT (Dunois)  

Claire MAURIER (Marion)

William SABATIER (Charles le Téméraire)

Philippe CASTELLI (Trois Echelles)  

André OUMANSKY(Heyradin)  

Guy DELORME (officier de Liège)  

Alexandre RIGNAULT (Le Président)  

André VALTIER (Capitaine Cunningham)  

Jean NERGAL (Guillaume de la Mark)  

Denis LE GUILLOU (Erik de la Mark)  

Denis SAVIGNAT (Duc d'Orléans)

Armand MEFFRE (Père Mac Lean)

Roger TRAPP (Petit André)

Anne WAREN (Jeanne de France)

Georges ATLAS (Peterkin)

Claude EVRARD (Pavillon)

Bernard LAJARRIGE(un bourgeois)

Guy MARLY (le moine)

Albert MICHEL(un bourgeois)

Henri NASSIET (le prince évêque)

SYLVAIN (un rêtre)

Thème : histoire d'un gentilhomme écossais qui, après avoir fui son pays natal, met son épée au service du roi de France, le tortueux Louis XI. Il va se trouver mêlé aux luttes d'influence du roi de France et du duc de Bourgogne, Charles le Téméraire, mais il triomphera de toutes les épreuves et obtiendra la main d'Isabelle de Croyez, princesse de France.

Commentaires : c'est un des derniers grands feuilletons de cape et d'épée de l'ORTF, tant par le soin apporté à sa réalisation que par la qualité de l'interprétation, dominée par la prestation de Michel VITOLD en Louis XI et par Amadeus August qui, bien qu'allemand, faisait un parfait écossais. Les scènes d'action sont particulièrement réussies, de même que l'arrière-plan historique. Les décors sont superbes.

Il s'agit de la première réalisation pour la télévision de Gilles GRANGIER. L'arrivée la Nouvelle Vague au cinéma avait emmené certains réalisateurs à l'ancienne, comme Gilles GRANGIER, qui ne parvenaient plus à monter leurs films à se tourner vers la télévision où ils apportaient tout leur savoir-faire (voir en ce sens, Jacques Baudou et Jean-Jacques Schleret « Les feuilletons historiques de la télévision française », Editions Huitième Art, 1992). André HUNEBELLE suivra le même chemin avec le feuilleton JOSEPH BALSAMO (1973) de même que Bernard BORDERIE avec SALVATOR ET LES MOHICANS DE PARIS (1975), suite du feuilleton LES MOHICANS DE PARIS (1973), réalisé par Gilles GRANGIER. Comme on le voit, une histoire de famille.

QUENTIN DURWARD a été plusieurs fois rediffusé, en 1972 sur la 1ère chaîne de l'ORTF, puis en 1975 et 1980 sur TF1, et dernièrement sur la défunte FESTIVAL. Il est sorti en VHS (LCJ Editions, 2000) et est également disponible en DVD (LCJ Editions, 2000, avec un bonus consacré aux adaptations de QUENTIN DURWARD au cinéma).Il est également sorti en DVD chez KOBA FILMS (mai 2010).

LE PROLOGUE :

Partager cet article

Repost0
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 07:00

menteur.jpgTéléfilm de 65 minutes

Première diffusion : samedi 23 janvier 1971 à 20h30 sur la 1ière chaïne de l'ORTF

Réalisation : Olivier RICARD

D'après une histoire de Christine ARNOTHY écrite spécialement pour la télévision

Distribution  :

Pierre VERNIER (Olivier Bertin)

Catherine RICH (Gabrièle Bertin)

William CORYN (Vincent Bertin)

Fanny RENAN (Agada)

Raoul CURET (le directeur)

Marion GAME (la jeune fille)

Thème : de nos jours, à Paris, Vincent, un enfant de neuf ans est éduqué par des parents qui veulent faire de lui un enfant différent des autres,  irréprochable " comme une oeuvre d'art ". Mais l'enfant qui manque de tendresse et d'affection  étouffe et se désespère. Pour attirer l'attention, il va finir par inventer un énorme mensonge...

Commentaires : ce téléfilm sensible a été inspiré à Christine ARNOTHY par son propre fils de onze ans et demi. On espère pour lui que la ressemblance s'arrête là. Catherine RICH en mère distraite et surtout Pierre VERNIER en égyptologue un peu lunatique font le mérier tandis que l'enfant, comme il se doit, est éclatant de naturel. L'intrigue toutefois est plutôt mince et l'ennui finit par gagner le téléspectateurs. Evidemment, comme on le sait, les bons sentiments ne font pas forcément de la bonne télévision...

A notre connaissance le téléfilm n'est pas disponible en VHS ou DVD, ni sur le site de l'INA.

Partager cet article

Repost0
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 07:24

crime.jpgDramatique en 2 parties d'une durée totale de 3 heures

Diffusion : mercredi 20 janvier et jeudi 21 janvier 1971 à 20h30 et 20h45 sur la 1ière chaîne de l'ORTF

Adaptation et réalisation : Stellio LORENZI

D'après le roman de DOSTOIEVSKI

Musique : Georges DELERUE

Présentation d'Etienne LALOU

Distribution :

François MARTHOURET (Raskolnikov)

Hervé SAND (Illia Petrovitch)

Jean TOPART (Porphyre Petrovitch)

Philippe LEAUTARD (Razoumikhine)

Magali CLEMENT (Douklida)

Brigitte FOSSEY (Sonia)

Maryvonne SCHILTZ (Dounia)

Frédérique MENINGER (Nastassia)

François VIBERT (Marmeladov)

Gregory CHMARA (un vieux soldat)

Raymond GARRIVIER (le patron du cabaret)

Germaine DELBAT (Mme Raskolnikov)

Roger TRAPP (le portier)

Yves BUREAU (le secrétaire)

Monique GUY (Elisabeth)

Léonce CORNE (Koch)

Michel MIGNOT (Zozimov)

Marcel CHAMPEL (Dimitri)

Jean MICHAUD (Loujine)

Ali KIRANE (Nicolas)

Jacqueline RIVIERE (une prostituée)

Germaine LEDOYEN (la logeuse)

Michel FERRE (le pope)

Jean BOUVIER (un voisin)

Thème : en 1865, à Saint-Pétersbourg, un jeune étudiant très pauvre est poussé à commettre un double crime poussé par la misère mais aussi et surtout au nom de ses conceptions philosophiques et morales. Mais, après ce double meurtre, comment pourra-t-il trouver la paix?

Commentaires : cette dramatique de prestige a été réalisée par Stellio LORENZI qui avait déjà adapté CRIME ET CHATIMENT pour la télévision en 1955. Cette fois il réunit une distribution exceptionnelle jusqu'aux plus petits rôles. François MARTHOURET est un Raskolnikov halluciné, presque dément. Brigitte FOSSEY a su parfaitement traduire la douceur de Sonia. Et évidemment, dans le rôle de ce juge qui ne cesse jamais de voir l'homme dans le criminel, Jean  TOPART est tout-à-fait extraordinaire.  LORENZI a par ailleurs délaissé en partie les studios pour tourner certaines scènes à l'extérieur, dans le quartier du Marais notamment, ce qui ajoute à l'authenticité.

A notre connaissance, ce chef d'oeuvre télévisuel n'est pas disponible encore en VHS ou DVD, ni sur le site de l'INA.

Partager cet article

Repost0
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 07:55

demainTéléfilm de 95 minutes

Première diffusion : mardi 12 janvier 1971 à 21h00 sur la 2ième chaîne de l'ORTF

Réalisation : Michel POLAC

Texte de MIchel POLAC

Musique : Gyorgy LIGETI et Terry RILEY

Distribution :

Jean BABILEE (Jean B)

Claude ARABEYRE (femme de Jean)

Nicole KLOUKEWSKY (le vieux)

Alain ANCELOT (L'ami)

Mireille FRANCHING (Mireille)

Elisabeth HAYNES (Sarah)

et

Léon ZITRONE

Bertrand POIROT-DELPECH

Bernard GRANIER

les compagnies L'ARCHE DE NOE et MAGIC CIRCUS

Thème : de nos jours, à Paris, un homme est excédé par l'absurdité de la vie quotidienne. Il ne supporte plus que les jours se succèdent les uns aux autres, tous semblables. Par n'importe quel moyen, il décide que cela doit changer...

Commentaires : Rien de spectaculaire ou d'apocalyptique dans cette dramatique de Michel POLAC mais une réflexion assez désabusée sur l'absurdité de l'existence. Ce révolutionnaire qui est ici mis en scène est au fond un conservateur. Il est angoissé par un monde qui ne cesse de changer autour de lui et auquel il ne comprend plus rien. Il voudrait que quelque chose se passe et en même que rien ne change.

Le grand danseur Jean BABILEE fait ici ses débuts de comédien et livre une interprétation remarquable, parvenant à donner à son personnage une grande densité.

A noter la présence assez surprenante de Léon ZITRONE, de Bertrand POIROT-DELPECH et de toute la troupe du MAGIC CIRCUS.

Partager cet article

Repost0
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 07:24

 vidocq2.png

Coproduction ORTF, GAUMONT, TELECIP, BAVARIA

Réalisation : Marcel BLUWAL

Scénario : Georges NEVEUX

Adaptation et dialogues (selon les épisodes) : Georges NEVEUX, François BOYER et Pierre NIVOLLET

Musique : Jacques LOUSSIER

Distribution :

Claude BRASSEUR (Vidocq)

Danièle LEBRUN (Baronne de Saint-Gély)

Marc DUDICOURT (Flambart)

Jacques SEILER (Desfossés)

Pierre PERNET (l’acrobate)

Alain MAC MOY (le marquis)

Walter BUSCHNOFF (le docteur)

1ère saison (de janvier à mars 1971 sur la1ière chaîne de l’ORTF, tous les mardi à 20h30). Le premier épisode a été diffusé le mardi 5 janvier 1971 mais la diffusion de certains épisodes a été perturbée par des grèves.

On peut aussi la considérer comme la 2ième saison si l’on regarde comme la 1ière saison celle avec Bernard NOEL diffusée en 1967 sur la 1ière chaîne de l’ORTF.

1-              La caisse de fer, avec Loleh BELLON, Marcel CUVELIER, Henry POIRIER, Robert PARTY, Monique THIERRY, Robert FAVART, Candice PATOU, Bernard MUSSON, Guy MICHEL, Robert NOGARET, Guy MICHEL.

2-              Les trois crimes de Vidocq, avec Philippe GAULIER, Marcel CUVELIER, Monique THIERRY, Gabriel CATTAND, Armand MEFFRE.

3-              Les chevaliers de la nuit, avec Marcel CUVELIER, Philippe GAULIER, Geneviève BRUNET, Roland BERTIN, Georges ATLAS, Henri LABUSSIERE, Claude EVRARD, Arch TAYLOR, Catherine BLUWAL.

4-              Les chauffeurs du nord, avec Hélène MANESSE, Raymond MEUNIER, Fred PERSONNE, Pierre TORNADE, Jacques BOUVIER, Jacques ALRIC, Jean MAUVAIS, Andrée TAINSY, Marcel PERES, Bernard LAJARRIGE.

5-              Echec à Vidocq, avec Jean BOUISE, Lucien RAIMBOURG, Etienne BERRY, Henri POIRIER, Philippe GAULIER, Marcel CUVELIER, Victor GARRIVIER, André VALTIER, Armand MEFFRE, Marie-Pierre CASEY.

6-              Les banquiers du crime, avec Michel ROBIN, Claude LOCHY, Robert PARTY, Louis ARBESSIER, Philippe CASTELLI, Yves HUGUES, Bernard JOUSSET, Albert SIMONO.

2ième saison (ou 3ième saison) (d’octobre à décembre 1973, le luni à 20h30 sur la 1ière chaîne de l’ORTF)

1-                La bande à Vidocq, avec Robert PARTY, Roland BERTIN, Raymond BAILLET, Patrick PREJEAN, Marc EYRAUD. 

2-                Les assassins de l’empereur, avec Robert PARTY, Max DESRAU, Sébastien FLOCHE, Gabrielle DOULCET, Henri POIRIER.

3-                Les bijoux du roi, avec André FALCON, Robert PARTY, Gérard BUHR, Robert DALBAN, Francis LEMAIRE.

4-                Vidocq et l’archange, avec René CLERMONT, Hubert DESCHAMPS, Jacques MONOD, Jacques AVELINE, Jean BERGIER, Lise CORNIER, André DUMAS.

5-                Les deux colonels, avec Jacques FRANCOIS, Wolf ACKVA, Jean DALMAIN, Jacques DHERY, Guy GROSSO, Jacques HEBERT, Dominique ZARDI.

6-                L’épingle noire, avec Gérard CHEVALIER, Jean DALMAIN, Gabriel GASCON, Catherine SALVIAT, Jean-Pierre RAMBAL, Bernard DUMAINE.

7-                Vidocq et compagnie, avec Robert PARTY, Roland BERTIN, Marc EYRAUD, Roger RIFFARD, Patrick PREJEAN.

Thème : sous l’Empire et la Restauration, les aventures d’un ancien bagnard devenu chef de la Sûreté.

Commentaires : Claude BRASSEUR reprend avec talent le rôle tenu par le regretté Bernard NOEL, dans ces nouvelles aventures de Vidocq. Dans cette série, on retrouve le personnage de Desfossés joué par Jacques SEILER, celui de l’acrobate pourtant mort dans la c1ière série et Marc DUDICOURT a remplacé Alain MOTTET dans le rôle de Flambart. Le rythme trépidant, du feuilleton, accentué par la musique de Jacques LOUSSIER ainsi que les rapports sado-masochistes entre Vidocq et la baronne de Saint-Gély qui rappellent ceux de D’Artagnan et de Milady de Winter en font une des séries cultes de l’ORTF.

La série est désrmais disponible en DVD à la boutique de l'INA (www.ina.fr). Sortie : le 6 novembre 2013.

Partager cet article

Repost0
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 07:10

polonaise.jpgTéléfilm de 110 minutes

Première diffusion : samedi 9 janvier 1971 à 20h30 sur la 1ière chaîne de l'ORTF

Réalisation : Henri SPADE d'après son roman

Musique : Philippe GERARD

Distribution :

Loumi IACOBESCO (Malka)

Bernard GARNIER (Jean Raffier)

Bernard ROUSSELET (L'abbé Viaud)

Alain BOUVETTE (Mathivet)

Benoït ALLEMANE (Mercier)

Fred ULYSSE (Mantel)

Jean-Claude MONTEILS (Guignard)

Clément MICHU (Marcel)

Daniel ROMAN (Meunier)

Hans VERNER (La Tavelure)

Fred FISHER (Hans)

Raymond BAILLET (le Belge)

Jean FRANVAL (le fossoyeur)

Alex GANZ (le fermier allemand)

Kay KLUSS (la fermière allemande)

Nicole DESAILLY (la secrétaire)

Lyne CHANTAL (Anna)

Frantz WOLF (l'officier allemand)

Marion BLICHARZ (Marek)

Jacques DESLANDES (Stanislas)

Gérard GUINGNE (Jan)

Carole GROVE (la religieuse)

Danièle DINAN (l'avocate)

Simone RIEUTOR (Germaine Raffier)

Jean DAVY (le juge)

et

Bernard MUSSON

Jean-Pierre AUGUEZ

Jean GALTIER

Paul PIDANCET

René PANETRA

G. PUEL

Thème  de 1944 à 1945 en Saxe, puis en Pologne et en 1958 en France, un homme et une femme que réunissent les hasards de la guerre, connaissent un grand amour. Un enfant naît. La paix venue, la jeune femme arrive en France avec son enfant...

Commentaires : Henri SPADE s'est inspiré d'une histoire dont il a été le témoin. Il en a d'abord fait un roman, avant de le porter sur le petit écran. Les paysages sont magnifiques. L'interprétation qui réunit des comédiens chevronnés est de qualité. Toutefois l'ensemble reste académique.

Partager cet article

Repost0
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 00:01

1971.jpgEn cette nouvelle année 1971 nous allons poursuivre l'exploration de notre mémoire audiovisuelle, un travail qui s'apparente à un sondage archéologique, pour permettre de ramener à la surface des mémoires quelques émissions et séries cultes de la télévision française de l'année 1971, année riche notamment en séries devenues cultes comme VIDOCQ, ARSENE LUPIN ou encore QUENTIN DURWARD.

Pour ceux qui n’ont pas connu cette époque, j'espère qu'ils y trouveront aussi quelque plaisir, un peu comme feuilleter un vieux livre d’histoire que l'on retrouve au fond d'un grenier.

Bonne et heureuse année à tous.

Et pour finir écoutons les voeux de notre Président pour cette nouvelle année, diffusés le jeudi 31 décembre 1970 à 19h45 sur la 1ière chaîne de l'ORTF. Des voeux présidentiels où l'on évoque une France d'il y a quarante ans, sous la neige, et en proie aux catastrophes climatiques...


Partager cet article

Repost0

VOS MADELEINES DE PROUST

TELE 77 - LE LIVRE (NOUVEAUTE)

Retrouvez les feuilletons et émissions de la télévision française de l'année 1977.

Découvrez ou redécouvrez : LA FAMILLE CIGALE, LE TOURNOI DES CINQ NATIONS 1977 et le fameux grand chelem français, LA NUIT DES CESARS 1977, FACHODA, UN JUGE, UN FLIC, LA MAISON DES AUTRES, l'EUROVISION 1977 et la victoire de la France, les nouveaux philosophes à APOSTROPHES, le TOUR DE FRANCE 1977 et la victoire du français B. THEVENET, D'ARTAGNAN AMOUREUX, RICHELIEU, AU PLAISIR DE DIEU, LES BORGIA...

Les émissions et feuilletons retenus sont classés par mois, de janvier à décembre.

En exclusivité, des BREVES pour chaque mois.

Couverture souple – 180 pages - Prix : 12 euros

L'ouvrage peut être commandé sur le site LULU.COM à l'adresse http://www.lulu.com/shop/patrick-ouardes/tele-77/paperback/product-23970235.html et sur le site AMAZON.FR à l’adresse https://www.amazon.fr/gp/product/0244145768?pf_rd_p=3369e5a6-6989-43dc-ad01-b2b5ee1dcd12&pf_rd_r=3AV4H1ACTYJH1P59S825

TELE 76 – LE LIVRE

Retrouvez les feuilletons et émissions de la télévision française de l’année 1976.

Découvrez ou redécouvrez : GRAND-PERE VIKING, L'EPOPEE DES VERTS DE SAINT-ETIENNE, LES JEUX DE 20 HEURES, LA NAISSANCE DU CINEMA DE MINUIT, LA PREMIERE NUIT DES CESARS, SANDOKAN, NICK VERLAINE, LES JO DE MONTREAL, LES JIOURS HEUREUX, LE COMMISSAIRE MOULIN, ANNE JOUR APRES JOUR, LA POUPEE SANGLANTE, LES BRIGADES DU TIGRE, CES BEAUX MESSIEURS DE BOIS-DORE, LA MERE DENIS...

Les émissions et feuilletons retenus sont classés par mois, de janvier à décembre.

En exclusivité, des BREVES pour chaque mois.

Couverture souple – 192 pages - Prix : 12 euros

Disponible sur AMAZON. (taper " Ouardes" dans rechercher). Lien http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss/260-1275290-6211154?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Daps&field-keywords=ouardes+tele+76

L'ouvrage peut être également commandé sur le site LULU.COM.(taper "ouardes" dans recherche).http://www.lulu.com/shop/patrick-ouardes/tele-76/paperback/product-23448509.html

 

Toujours disponible sur AMAZON et LULU.COM l'ouvrage consacré à l'année 1975

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toujours disponible sur AMAZON et LULU.COM l'ouvrage consacré à l'année 1974.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toujours disponible sur AMAZON et LULU.COM l'ouvrage consacré à l'année 1973

Celui consacré à l'année 1972 :

Celui consacré à l'année 1971 :

TELE71.jpg

 

et celui consacré à l'année 1970 :

 320

 

 

Rechercher

AVERTISSEMENT

Le blog TELE 70 est consacré à la télévision française des années 70. Il ne propose à la vente aucun DVD de séries ou d'émissions. Il est totalement indépendant et n'est lié à aucun site à caractère commercial.