Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 20:35

 

jeppe.jpeg

Téléfilm de 100 minutes

Diffusion : initialement prévue le jeudi 23 août 1973 à 20h35 sur la 1ère chaîne la diffusion n'a pu avoir lieu du fait des grèves. Le téléfilm a finalement été diffusé le jeudi 22 novembre à 20h35 toujours sur la 1ère chaîne

Adaptation et dialogues de Carl BJORSTROM et Bernard ROTHSTEIN

D'après la piéce de Ludvig HOLBERG

Réalsation de Bernard ROTHSTEIN

Distribution :

Jacques DEBARY (Jeppe)

Hubert GIGNOUX (le baron)

Philippe CLEVENOT (le secrétaire)

Yves KERBOUl (l'intendant)

Jean SOUSTRE (Eric)

Monique MORELLI (Nille)

Jacques LABARRIERE (Jacob)

Christian COLIN (Magnus)

Jacques EMIn (le valet de chambre)

et

Alain DAVID, Michel HART, Daniel DELQUIER, Jean-Pierre HUTINET, Alain GIRALT, Georges TERZIAN, Christian PEYTHEU, René GUIOT, Claude CIVELLI, Jean LAMY et Jacques LALUE

Thème : au début du XVIIIème siècle, au Danemark, un paysan naïf et paresseux est prmu, par dérision, baron d'un jour. Mais il prends son rôle au sérieux et commets toutes sortes de folies jusqu'à menacer de devenir sanguinaire.

Commentaires : inspiré d'une ièce de Ludwig HOLBERG qui est regardé comme le MOLIEREdanois, cette dramatique permet d'apprécier le talent de comédien de Jacques DEBARY. 

Partager cet article

Repost0
18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 07:00

richard-dorian.jpeg

Feuilleton de 16 épisodes de 15 minutes

Diffusion : du lundi au samedi à 19h45 sur la 2ème chaîne, à partir du vendredi 23 novembre 1973

Adaptation et réalisation : Adbder ISKER

D'après Francis DURBRIDGE

Combats et cascades réglés par Claude CARLIEZ

Musique : André HOSSEIN

Distribution :

Vania VILERS (Richard Dorian)

Pierre MICHAEL ( commissaire Lubin)

Albert SIMONO (Olivier)

Marco PERRIN (Lastenné)

Monique BELUARD (Corinne)

Claude BROSSET (inspecteur Aubertin)

Arlette DIDIER (Suzanne Lastenné)

Yves GABRIELLI (Mario Riva)

Paulette DUBOST (Mme Bonnefoy)

Michel FORTIN (Zubeck)

Gérard DOURNEL (Poupin)

Maria LABORIT (Evelyne Simon)

Geneviève TAILLANDIER (Nadine Morar)

Guy KERNER (Antoine Ravier)

Bernard DUMAINE (le docteur Vaufour)

Thème : comment se fait-il que le mystérieux homme d'affaires Richard Dorian collecionne autour de lui autant de cadavres? Est-il la victime d'une malheureuse série de coïncidences? A moins qu'il ne soit un agent secret chargé de découvrir le véritable assassin?

Commentaires : ce feuilleton policier très british a été transposé en banlieue parisienne pour des raisons budgétaires, mais la greffe a un peu de mal à prendre malgré le talent de Vania VILERS qui parvient à restituer toute l'ambiguité de son personnage.

A noter la musique très particulière d'André HOSSEIN et le générique quelque peu psychédélique.

Le feuilleton est disponible sur le site de l'INA (www.ina.fr).

Partager cet article

Repost0
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 00:00

antigone.jpeg

Pièce de théâtre

Diffusion : samedi 17 novembre 1973, à 20h40, sur la 3ème chaîne, en direct du Théâtre national de l'Odéon

Adatation de Maurice REGNAUT

Pièce de Bertolt BRECHT, d'après SOPHOCLE

Réaisation de Jean-Paul CARRERE

Mise en scène, décors et costumes de Jean-Pierre MIQUEL

Distribution :

Bérangère DAUTUN (Antigone)

François CHAUMETTE (Kréon)

Michel ETCHEVERRY (Tirésias)

Michel AUMONT (le garde)

Nicolas SILBERG (Hémon)

Jean-Luc BOUTTE (le messager)

Catherine FERRAN (la messagère)

Hervé SAND, Dominique ROZAND et Georges RIQUIER (les Anciens)

Alberte AVELINE (Ismène)

Thème : après un prologue qui se situe à Berlin en avril 1945 la tragédie se déroule dans la Grèce antique, à Thèbes et décrit l'histoire d'une jeune fille qui défend les lois non écrites du devoir contre la fausse justice des hommes.

Commentaires : cette pièce difficile de BRECHT, inspiré de SOPHOCLE, évoque le problème du caractère injuste de certaines lois qui viole les valeurs humaines universelles et de la nécessaire liberté de conscience incarnée par le personnage d'Antigone, cette femme qui, comme le soulignait HEGEL,  défend les lois non écrites de la famille contre celles de l'Etat. BRECHT écrit cette pièce après la Seconde guerre mondiale. Il entend dénoncer le régime nazi où la liberté de conscience n'existait pas, mais évidemment son message a une portée univrselle. 

Il est évident que pour les habitués de l'émission AU THEATRE CE SOIR le choc a pu être un peu rude. Toutefois le talent des comédiens et la magie de la retransmission en direct ont su entraîner l'adhésion.

Partager cet article

Repost0
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 19:33

Feuilleton de 6 épisodes de 55 minutes

Première diffusion : le jeudi à 21h35 sur la 2ième chaîne de l’ORTF, à partir du 8 novembre 1973

Réalisation : Marcel CAMUS

Scénario : Claude BRULE, Georges NEVEUX, Jean AURENCHE et Pierre BOST (selon les épisodes)

Musique : Georges DELERUE

Distribution :

Jean-Pierre DARRAS (Molière)

Marianne COMTELL (Madeleine Béjart)

Caroline CELLIER (Armande Béjart)

Roger MIRMONT (Molière jeune)

Louis SEIGNER (Poquelin père)

Alice SAPRITCH (Mme Béjart)

Bernard ALANE (La Grange)

Michèle GRELLIER (Catherine de Brie)

André REYBAZ (Corneille)

Maud RAYER (Geneviève Béjart)

Denis MANUEL (Louis XIV)

Henri COURSEAUX (Joseph Béjart)

Pierre REPP (Pinet)

DALES (Montfleury)

Thérèse LIOTARD (Catherine de Surtis)

Alexandre RIGNAULT (Dufresne)

Guy GROSSO (Du Parc)

Georges SER (le prince de Conti)

Jacques CIRON (l’huissier)

Evelyne BUYLE (une précieuse)

Michel AUMONT (Du Croisy)

Jean-Louis BROUST (Boileau)

Yves CARLEVARIS (Racine)

Clément MICHU (curé de Saint-Germain)

Georges DESCRIERES (le chevalier)

Henri GUYBET (Manvillain)

Bernard MUSSON (un huissier)

Michel ROBIN (le soldat)

Claude ROLLET (Lulli)

MICHOU (Beauchamp)

Max VIALLE (Jonsac)

Sarah SANDERS (Marquise du Parc)

Marcel AMONT (la Fontaine)

Thème : ce feuilleton retrace la carrière tumultueuse de Jean-Baptiste POQUELIN dit MOLIERE, qui rêvait tant d’être tragédien...

Commentaires : Marcel CAMUS à qui on doit notamment au cinéma ORFEU-NEGRO et à la télévision LA PORTEUSE DE PAIN a pris visiblement beaucoup de plaisir à tourner cette vie de Molière. Roger MIRMONT (Molière jeune) et Jean-Pierre DARRAS (Molière âgé) se partagent avec bonheur le rôle principal. Le reste de la distribution est assez impressionnant mêlant des habitués du petit écran aux sociétaires de la comédie française. 

Le feuilleton est disponible sur le site de l'INA (www.ina.fr).

 

Partager cet article

Repost0
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 07:31

poker-d-as.jpeg

Feuilleton de 25 épisodes de 15 minutes

Diffusion : du lundi au vendredi, à 20h20 sur la 1ère chaîne de l'ORTF, à partir du mercredi 31 ctobre 1973

Adaptation et réalisation : Hubert CORNFIELD, d'après le roman d'Arthur BERNEDE

Titre des épisodes :

1- La réception

2- Le coeur de Simone

3- La confrontation

4- Le sacrifice

5- Les complications

6- Le chantage

7- le bar du diable

8- Le pseudonyme

9- Les coups de feu

10- Un bonheur en péril

11- Rebondissements

12- Sur la piste

13- Les catacombes

14- La machination

15- L'erreur judiciaire

16- L'accusation

17- L'appel au devoir

18- Le nouvel emploi

19- L'effraction

20- L'arrestation

21- Le baillon de l'honneur

22- Au pied du mur

23- La reconstitution

24- (non précisé)

25- Le verdict

26- La conclusion

Distribution :

Robert PARTY (le comte de Rhuys/ Poker d'as)

Hélène DUC (la comtesse de Rhuys)

Christiane LAURENT (Simone)

Rachel CATHOUD (Huguette de Rhuys)

Henri PIEGAY (Hervé de Kergroix)

Maurice TEYNAC (le maître d'hôtel)

Bruno BALP (Aryadès)

Annie GAILLARD (la baronne Strenheim)

Raoul HENRI (le professeur Lersn)

Sandra MILLER (la poétesse)

Antoine SAINT-JOHN (Soréno)

Jean-Louis ALLIBERT (Anselme Tricard)

Gérard BUHR (Pierre Boureuil)

Philippe CASTELLI (le greffier)

Yvon SARRAY (le commissaire de police)

Christian DENIS (Julien)

Jacques DEBARY (l'inspecteur Vallon)

Marc DUDICOURT (le juge d'instruction)

Paulette DUBOST (Mme Norbert)

Pierre BARREAU (le commissaire)

Pierre PERNET (le barman)

Bernard WAVER (le docteur Brière)

Jacques COUTURIER (le père abbé)

Louis ARBESSIER (le président des assises)

Marc ARIAN (le médecin légiste)

Liliane GAUDET (l'infirmière)

Raoul GUILLET (l'avocat)

Antoine MOSIN (l'agent de police)

Jean RUPERT (le brigadier)

Lionel BAYLAC (l'avocat énéral)

Norbert DORSAY (le juré)

SYLVAIN (le gardien d'usine)

et

Robert ANDRE

Jean GHIS

Jean-Marie ROBIN

Thème : Le comte de RHUYS, prix nobel et écrivain de talent, est reçu à l'Académie française. Mais son frère jumeau, l'affreux Poker d'As, reparaît soudain. Le comte de RHUYS tue accidentellement son frère jumeau et, pour éviter le scandale, il s'arrange pour que l'on pense que c'est lui-même qui a été assassiné par un rodeur et il se cache sous une nouvelle identité. Mais les complices de Poker d'As veillent. Ils sont bien décidés à venger leur maître. Le comte les démasque mais, pour sauver le fiancé de sa fille, il doit avouer qu'il est Poker d'AS. Il est jugé pour son propre meurtre et risque la peine capitale...

Commentaires : comme BELPHEGOR, ce feuilleton s'inspire d'un roman d'Arthur BERNEDE parmi les 103 qu'a écrits cet écrivain très prolixe et il comprend comm il se doit son lot d'intrigues compliqées et de rebondissements calculés. La jumelle maléfique est ici un jumeau. Dans ce double rôle, Robert PARTY, abonné aux seconds rôles, notamment celui de FOUCHE dans lES AVENTURES DE VIDOCQ, est tout-à-fait épatant.

A noter la présence de Maurice TEYNAC en maître d'hôtel qui annnce cérémoniesement chaque épisode.

Il est à noter que le roman avait déjà l'objet d'une adaptation a cinéma en 1927, film de Henri DESFONTAINES avec notamment René NAVARRE, Suzanne DELMAS, Jean DEVALDE, Simone MAREUIL, Georges PAULAIS et Marcel DELAITRE.

Partager cet article

Repost0
28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 00:00

arthur-conte-1.jpeg

(Arthur CONTE et Philippe MALAUD)

Tout commence le 12 octobre lorsque la commission des finances de l'Assemblée nationale décide de ne pas autoriser la perception de la redevance pour 1974. Alors qu'il s'agit là d'une manoeuvre assez classique des Parlementaires désireux de se mêler des affaires de l'ORTF dont ils sont souvent écarté, Arthur CONTE, le PDG de l'ORTF, y voit une maneuvre du ministre de l'information, Philippe MALAUD, avec qui au fil des mois les relations se sont de plus en plus tendues.

Arthur CONTE présente aussitôt sa démission, qu'il reprend le 13 octobre, le Président de la République lui ayant renouvelé sa confiance lors d'un entretien qu'il lui a accordé à l'Elysée. 

Mais le 17 octobre, suite à la publication, à l'instigaion d'Arthur CONTE, d'une note confidentielle du Ministre, en réalité un courrier adressé le 3 octobre à M. DANGEARD, directeur général délégué de l'Office et proche collaborateur d'Arthur CONTE, courrier dans lequel le Ministre réclame des têtes, notamment celle de Jacques SALLEBERT, le conflit devient de notoriété publique.

C'est désormais une affaire d'Etat. 

Les deux hommes s'affrontent même devant les commissions parlementaires. Philippe MALAUD dénonce la mainmise des syndicats sur l'ORT, dont la gestion est pour lui Ubu multiplié par Kafka. Arthur CONTE défend âprement son bilan et déclare : " Je dois être libre pour être loyal".

Le 22 octobre, Pierre MESMER, Premier ministre, fait savoir à Arthur CONTE que le Président de la République accepte sa démission. Arthur CONTE fait savoir de son côté que cela n'est pas possible dès lors qu'il a repris sa démission. Si on veut qu'il s'en aille, qu'on le fasse d'autorité. Il rappelle qu'il a été nommé pour 3 ans et que son mandat ne court que depuis 16 mois.

Le 24 octobre, il est mis fin, par décret, aux fonctions d'Arthur CONTE. C'est Marceau LONG qui lui succède. 

Dans le même temps il est procédé à un remaniement ministériel. Philippe MALAUD quitte le ministère de l'information pour celui de la fonction publique. Jean-Philippe LECAT devient le nouveau ministre de l'information.

 

Pour une fois, les syndicats de l'ORTF décident, unanimes, de ne pas faire grève. Il semble impensable de faire grève pour un patron. Un recours est cependant déposé devant le Conseil d'Etat contre le décret, recours qui n'aboutira pas, étant jugé irrecevable.

Un seul membre du conseil d'administration démissionne pour marquer sa solidarité avec Arthur CONTE : l'écrivain et journaliste Gaston BONHEUR. 

Partager cet article

Repost0
21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 05:49

ton-amour-copie-1.jpeg

Feuilleton en 24 épisodes de 15 minutes

Diffusion : du lund au vendredi à 19h45 sur la 2ème chaîne, à partir du jeudi 25 octobre 1973

Réalisation : Alain DHENAUT

Adaptation de Victor HARTER

D'après l'oeuvre de Charles EXBRAYAT

Dialogues d'Henri R. LEAR

Musique de Stéphane VAREGUES

Distribution :

Daniel SARKY (Bertrand Rainans)

Danièle VOLLE (Hélène)

Jacques BERTHIER (De Maizey)

Jean-Pierre KERIEN (PLuvault)

Eric BRUNET (Paul Carpentier)

Gérard DARRIEU (Puiseaux)

Gérard BUHR (Paul Fortin)

Madeleine CHEMINAT (Anais)

Geneviève CLUNY (Simone Carpentier)

Gilles EXBRAYAT (Bertrand enfant)

Jean FRANVAL (l'ami de Paul)

Catherne LAFOND (Sophie)

Jean-Claude MICHEL (Toureilles)

Elisabeth TEISSIER (Carol)

Jacques GALLAND (le directeur de l'hôtel)

Yves MASSARD (Jacques Carpentier)

Guy MARLY (Laussou)

Max AMYL (le commissaire Tribehou)

Christiane MULLER (Mlle Hornurg)

André VALTIER (le président)

Monique MELINAND (la présidente)

Georges SER (Albin)

Germain DELBAT (Mme Virieux)

Jean-Claude BRUNEL (le mécano)

Pierre MIRAT (le chasseur)

Sophie SAM (Thérèse)

Raoul CURET (Max Vesly)

Thème : Bertrand Rainans, juge d'nstruction, est nommé à Beauvais, sa ville natale qu'il a quittée il y a plus de 20 ans. Il va vite être rattrapé par son passé. Il retrouve notamment d'anciens camarades au comportement parfois étrange ainsi que Hélène, qu'il a connue lorsqu'il était enfant...

Commentaires : ce feuilleton quotidien, inspiré de Charles EXBRAYAT, n'a pas suscité un fort intérêt, malgré le jeu subtil de Daniel SARKY que les téléspectateurs avaient pu apprécier notamment dans LES BOUSSARDEL ou LE 16 A KERBRIANT et qui allait dans quelques mois participer au triomphe controversé du film EMMANUELLE. A noter que Danièle VOLLE se retrouvait presque en même sur la 1ère chaîne avec le feuilleton LES MOHICANS DE PARIS.

Partager cet article

Repost0
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 05:57

jean-pinot-medecin.jpeg

Feuilleton en 13 épisodes de 30 minutes

Diffusion : du lundi au vendredi à 18h50 sur la 3ème chaîne, à partir du lundi 22 octobre 1973

Production franco-suisse

Scénario et réalisation de Michel FERMAUD

Musique de Guy BONTEMPELLI

Distribution :

Benoist BRIONE (Jean Pinot)

Martine CHEVALIER (Annie Pinot)

Hélène DUC (Mme Bocquart)

Olivier HUSSENOT (M. Bocquart)

Jeanne HARDEYN (Marie)

Maurice BOURBON (Emile)

Janine SOUCHON (Mme Blot)

C. CHAUVIERE (Danièle Blot)

Jean-Paul MOULINOT (Dr Clave)

André THORENT (Dr Chapuis)

Jeanne DUVANEL (Mme Chapuis)

Pierre LEPROUX (Maître Crabos)

Jacques MAREUIL (Dr Rambaud)

Gabriel CATTAND (Dr Charvein)

Jacques FABER (Alvarez)

Jacques DEBARRY (Père Benoît)

Roger TRAPP (Garcin)

Germaine DELBAT (Mère Videau)

Michel ROBIN (Père Videau)

Jacqueline FONTAINE (la soeur)

Francoise BERTIN (la brue Furet)

Claire MAURIER (Sophie Rambaud)

Thème : de nos jours, dans la région bordelaise, nous suivons la vie quotidienne d'un médecin généraliste aux prises avec des patients parfois difficiles. Enfant abandonné, il est devenu médecin de campagne dans un bourg voisin de sa famille adoptive.

Commentaires : ce feuilleton quotidien est une sorte d'étude balzacienne des divers types de médecins : le médecin de campagne, le vieux médecin de famille, le médecin des hôpitaux, le médecin des villes aux appareils sophistiqués...  C'est aussi un histoire de rédemption pleine d'humanité et de bons sentiments.

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 23:00

dimabche-salvador-copie-1.jpeg

Emission de variétés de 55 minutes

Diffusion : le dimanche à 12h30, sur la 1ère chaîne de l'ORTF à partir du dimanche 7 octobre 1973

Réaliation : Georges BARRIER

Emission produite par Jacqueline SALVADOR

Orchestre de Fernand VERSTRAETE

Sketchs de Georges COULONGES et Armand ISNARD

Chorégraphie de Jean GUELIS

Commentaires : succédant à Thierry LE LURON et à son émission LE LURON DU DIMANCHE, Henri SALVADOR se voit confier, pendant 13 semaines, la tranche horaire, alors très importante du dimanche, après LA SEQUENCE DU SPECTATEUR et avant le journal de la mi-journée (24 HEURES SUR LA UNE). Il est à noter que l'émission reprends pour 25 minutes supplémentaires après le journal.

Produit par son épouse Jacqueline, il chante ses propres chansons, multiplie les sketchs, notamment ceux où il réinterprète à sa façon LES FABLES DE LA FONTAINE (adaptation de Georges COULONGES), donne libre cours à sa passion pour les déguisements et invite de nombreux chanteurs ou vedettes du music-hall.

Pour la 1ère émission, Henri SALVADOR a invité Joe DASSIN, Michel SARDOU, Robert CHARLEBOIS, Marie LAFORET, Arlette DIDIER et Marco PERRIN.

Dans les émissions suivantes il recevra Gilbert BECAUD, STONE et CHARDEN, Hugues AUFRAY, Marcel AMONT, Julien CLERC, REGINE, Jacques DUTRONC, Françoise HARDY, Petula CLARK, Gilles VIGNEAULT, Claude FRANCOIS, Pierre PERRET, NICOLETTA, SHEILA, C. JEROME, DALIDA, Georgette LEMAIRE, Gérard LENORMAN, Johnny HALLYDAY, Sylvie VARTAN et même Tino ROSSI.

Il est à noter que c'est l'émission du 30 décembre 1973 qui a été choisie pour représenter la France au festival de Montreux (Suisse) où 30 pays concourent chaque année pour le titre de la meilleure émission de variétés.

Partager cet article

Repost0
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 23:00

fernand-raynaud-copie-1.jpeg

Ce 28 septembre 1973, alors qu'il se rend à Clermont-Ferrand pour y faire un gala,  Fernand RAYNAUD meurt dans un accident de la route au Cheux-sur-Monge, près de Riom. Sa voiture percute le mur du cimetière juste à l'entrée du village.

Fernand RAYNAUD disparaît 20 ans exactement après sa première apparition en 1953 à l'émission de Jean NOHAIN 36 CHANDELLES où il avait été engagé pour meubler les temps morts et qui avait tant fait pour sa popularité. 

Ses sketchs comme le 22 A ASNIERES, DIS TONTON POURQUOI TU TOUSSES, LA CHATTE A MA SOEUR ou LE DEFILE MILITAIRE sont devenus des classiques.

Mais derrière le personnage de Français moyen, débrouillard et parfois un peu benêt, qu'il aimait tant interpréter, certains de ses sketchs font apparaître une critique assez acerbe de la société moderne, parfois même une certaine noirceur, pour ne pas parler de misanthropie. L'amuseur, comme beaucoup de comiques, avait sa part d'ombre. 


Partager cet article

Repost0

VOS MADELEINES DE PROUST

TELE 77 - LE LIVRE (NOUVEAUTE)

Retrouvez les feuilletons et émissions de la télévision française de l'année 1977.

Découvrez ou redécouvrez : LA FAMILLE CIGALE, LE TOURNOI DES CINQ NATIONS 1977 et le fameux grand chelem français, LA NUIT DES CESARS 1977, FACHODA, UN JUGE, UN FLIC, LA MAISON DES AUTRES, l'EUROVISION 1977 et la victoire de la France, les nouveaux philosophes à APOSTROPHES, le TOUR DE FRANCE 1977 et la victoire du français B. THEVENET, D'ARTAGNAN AMOUREUX, RICHELIEU, AU PLAISIR DE DIEU, LES BORGIA...

Les émissions et feuilletons retenus sont classés par mois, de janvier à décembre.

En exclusivité, des BREVES pour chaque mois.

Couverture souple – 180 pages - Prix : 12 euros

L'ouvrage peut être commandé sur le site LULU.COM à l'adresse http://www.lulu.com/shop/patrick-ouardes/tele-77/paperback/product-23970235.html et sur le site AMAZON.FR à l’adresse https://www.amazon.fr/gp/product/0244145768?pf_rd_p=3369e5a6-6989-43dc-ad01-b2b5ee1dcd12&pf_rd_r=3AV4H1ACTYJH1P59S825

TELE 76 – LE LIVRE

Retrouvez les feuilletons et émissions de la télévision française de l’année 1976.

Découvrez ou redécouvrez : GRAND-PERE VIKING, L'EPOPEE DES VERTS DE SAINT-ETIENNE, LES JEUX DE 20 HEURES, LA NAISSANCE DU CINEMA DE MINUIT, LA PREMIERE NUIT DES CESARS, SANDOKAN, NICK VERLAINE, LES JO DE MONTREAL, LES JIOURS HEUREUX, LE COMMISSAIRE MOULIN, ANNE JOUR APRES JOUR, LA POUPEE SANGLANTE, LES BRIGADES DU TIGRE, CES BEAUX MESSIEURS DE BOIS-DORE, LA MERE DENIS...

Les émissions et feuilletons retenus sont classés par mois, de janvier à décembre.

En exclusivité, des BREVES pour chaque mois.

Couverture souple – 192 pages - Prix : 12 euros

Disponible sur AMAZON. (taper " Ouardes" dans rechercher). Lien http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss/260-1275290-6211154?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Daps&field-keywords=ouardes+tele+76

L'ouvrage peut être également commandé sur le site LULU.COM.(taper "ouardes" dans recherche).http://www.lulu.com/shop/patrick-ouardes/tele-76/paperback/product-23448509.html

 

Toujours disponible sur AMAZON et LULU.COM l'ouvrage consacré à l'année 1975

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toujours disponible sur AMAZON et LULU.COM l'ouvrage consacré à l'année 1974.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toujours disponible sur AMAZON et LULU.COM l'ouvrage consacré à l'année 1973

Celui consacré à l'année 1972 :

Celui consacré à l'année 1971 :

TELE71.jpg

 

et celui consacré à l'année 1970 :

 320

 

 

Rechercher

AVERTISSEMENT

Le blog TELE 70 est consacré à la télévision française des années 70. Il ne propose à la vente aucun DVD de séries ou d'émissions. Il est totalement indépendant et n'est lié à aucun site à caractère commercial.