20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 07:23

Vassa.jpgTéléfilm de 90 minutes

Première diffusion : samedi 26 février à 20h30 sur la 1ère chaîne de l'ORTF

Adaptation et dialogues : Arthur ADAMOV

Musique : Hubert D'AURIOL

Danse réglée par Max ANDRE

Réalisation : Pierre BADEL

Distribution :

Rosy VARTE (Vassa Geleznova)

Daniel GELIN (Proktor Kharpov)

Nita KLEIN (Rachel)

Edith GARNIER (Lioudmilla)

Maud RAYER (Natalia)

Edith LORIA (Anna)

Florence HAGUENAUER (Polia)

Annick BERGOIN (Lisa)

Yvon SARRAY (Serguei Geleznov)

René ALONE (Meinikov)

Christian LE GUILLOCHET (Platerline)

Jean-Jacques STEEN (Krotkikh)

François GERMAIN (Ievgueni)

Thème : vers 1907, en Russie, dans la maison familiale des Gelesnov, Vassa Geleznova gouverne sa fortune et sa famille d'une main de maître, jusqu'à ce que sa belle-fille, gagnée aux idées révolutionnaires, s'oppose à elle et tente de lui faire comprendre que la Russie est en train de changer.

Commentaires : ce téléfilm inspiré de GORKI doit beaucoup à l'interprétation de Rosy VARTE, très à l'aise dans ce rôle de maîtresse femme au comportement destructeur pour elle comme pour les siens (pour éviter le scandale, elle va jusqu'à pousser son mari au suicide), un personnage qui est en quelque sorte le négatif de LA MERE, autre personnage célèbre de GORKI. Tourné dans les décors des Buttes-Chaumont, qui tentent de resusciter la Russie tsariste, le téléfilm souffre cependant d'un manque évident de moyens et la mise en scène un peu trop sage et appliquée de Pierre BADEL déçoit un peu.

Repost 0
Published by PO - dans TELEFILMS
commenter cet article
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 21:30

 

mallehambourg.jpgFeuilleton de 10 épisodes de 56 minutes

Première diffusion : tous les samedis, à 21h30, sur la 2ème chaîne de l'ORTF, à partir du 19 février 1972

Réalisation : Bernard HECHT

Scénario : Bernard HECHT et Jean QUEVAL

Décors : Fernand CLARISSE

Distribution :

Paul LE PERSON (Paul Lassenave)

Julien THOMAST (Germain Lassenave)

Raymond BUSSIERES (Louis Clovis)

Jacques MONOD (Julien Lassenave)

France DOUGNAC (Anne-Marie Clovis)

André VALMY (un inspecteur)

Frédéric LAMBRE (second inspecteur)

Sylvie DENIAU (Marthe Lassenave)

Michel BARCET (Raymond Van Calaert)

Gabriel GOBIN (Eugène)

Germaine LEDOYEN (Mme Olga)

Andrée TAINSY (Eugénie)

Louise ROBLIN (Mme Gouvillon)

Françoise MORHANGE (Mme Paincemain)

Clément HARARI (Pithois)

Luce FABIOLE (Angèle)

Isabelle DUFLOS (Paula de Woets)

Luc BARTHOLOME (Albertinus)

Pierre MARTEVILLE (le commissaire)

Thème : en 1966, dans une petite ville du nord de la France, une malle mystérieuse provenant de Hambourg et arrivée par erreur dans le bar dancing de mme Olga va provoquer le drame dans une riche famille de brasseurs, les Lassenave.

Commentaires : ce feuilleton, un peu oublié, n'en était pas moins passionnant. Il mêlait habilement trame policière (l'histoire de deux crimes) et saga familiale. Bernard HECHT, à qui on devait déjà LES BEAUX YEUX D'AGATHA, BASTOCHE ET CHARLES AUGUSTE et LA DEESSE D'OR avoue avoir travaillé au scénario de la MALLE DE HAMBOURG pendant 7 ans. Il s'était autant attaché à l'énigme policière qu'à la description des caractères et du milieu. La distribution est homogène, avec un Raymond BUSSIERES truculent en vieux comédien et maître-chanteur amateur, une des rares fois où il interprète un rôle antipathique, la charmante France DOUGNAC qui joue à la perfection les jeunes filles mélancoliques et timides et un Jacques MONOD impeccable en grand brasseur et chef de clan, sans oublier Paul LE PERSON, le raté de la famille, celui par qui le scandale arrive.

A notre connaissance, le feuilleton n'est pas disponible en VHS ou DVD.

Repost 0
Published by patrick ouardes
commenter cet article
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 07:14

jeunesse.jpgEmission-jeu d'Henri KUBNIK

Diffusion : du lundi au vendredi de 19h25 à 19h45 sur la 1ère chaîne de l'ORTF à partir du lundi 3 janvier 1972 avant le journal télévisé (TELE-SOIR)

Réalisation : Janine GUYON

Présenté par Lucien JEUNESSE et Annik BEAUCHAMP

Commentaires : ce nouveau jeu qui a débuté en 1972 a mis quelques semaines pour trouver son rythme. Le principe de l'émission avec des questions proposées par les téléspectateurs n'est oas sans rappeler LE JEU DES MILLE FRANCS également animé par Lucien JEUNESSE sur FRANCE INTER et qui avait été créée par Henri KUBNIK qui en a conçu l'adaption pour la télévision.

Le succès de l'émission ne va pas se démentir tout au long des années 70.


Repost 0
Published by PO - dans JEUX
commenter cet article
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 07:39
sapporo.jpgDiffusion du jeudi 3 février au dimanche 13 février 1972 sur la 2ème chaîne de l'ORTF (en direct) et résumé quotidien des épreuves du jour d'une vingtaine de minutes tous les soirs à 20h30 sur la 1ère chaîne
Commentaires : Jacques PERROT, Daniel PAUTRAT et Pierre LOCTIN
Commentaire : les JO d'Hiver de 1972 à Sapporo, au Japon, se déroulent pour la 1ère fois en dehors de l'Europe ou de l'Amérique du Nord. A cause du décalage horaire, il avait été prévu que les retransmissions seraient assurées en différé puis ce choix ayant soulevé une levée de boucliers quasi général le direct fut finalement privilégié. En dehors de la cérémonie d'ouverture diffusée à 14h00 et du patinage artistique diffusé en différé, il fallait donc se lever à 5h30 ou 6h30 du matin, selon les jours, pour suivre les épreuves en direct. Mais la retransmission, en couleur, était, pour l'époque, d'une grande qualité. Les nombreuses caméras étaient remarquablement placées. Toutefois certains critiques ont fait remarquer que la réalisation japonaise, parfaite techniquement, manquait singulièrement de chaleur humaine : les expressions déçues ou heureuses des candidats aux arrvées n'étaient pas captées, pas plus que leur appréhension sur la ligne de départ. Comme l'écrivait Georges HILLERET dans TELE 7 JOURS (n° 517 du 19 février 1972) : " Ce spectacle de neige était d'une perfection glacée".
Sur le plan sportif, il est à noter que, bien loin des exploits des précédents JO de Grenoble de 1968, la France dut se contenter d'une médaille d'argent et de 2 médailles de bronze.
Repost 0
Published by PO - dans SPORT
commenter cet article
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 07:14
samsong.jpgEmission de 10 minutes
Diffusion : le jeudi aux alentours de 17h30 dans les émissions pour les enfants, RUE DES ALOUETTES, sur la 1ère chaîne de l'ORTF
Emission de Bob DU PARC et Jean-Pierre PINEAU
Réalisation : Jacques SAMYN
Musique : Billy NENCIOLI
Avec
SAMSONG (Billy NENCIOLI)
Thème : dans sa cabane, entouré d'enfants, SAMSONG propose diverses chansons poétiques qui ont pour thème la nature, l'amitié, la paix entre les hommes. Il répond aussi aux courriers des enfants et de leurs parents.
Commentaires : cela fait plusieurs années déjà, depuis 1969, que les enfants connaissent et apprécient le personnage de SAMSONG, toujours vêtu d'une costume Empire et d'un chapeau haut de forme. Il a cette fois son émission attitrée où il peut laisser libre cours à sa fantaisie et à sa verve poétique.
Mais Billy NENCIOLI qui interprète SAMSONG est d'abord et avant tout un chanteur, auteur compositeur interprète, et même un chanteur engagé puisque sa chanson antimilitariste " On lui a donné" (1957) fut interdite sur les ondes durant la guerre d'Algérie.  
Il est à noter qu'après diverses apparitions à la télévision notamment dans l'émission LA UNE EST A VOUS ou dans RECRE A2 dont il assura un temps le générique ("Amusons-nous"), Billy NENCIOLI finira sa carrière, un peu oublié, réservant son personnage de SAMSONG aux animations de supermarchés.
samsong2.jpg 
Repost 0
Published by PO - dans JEUNESSE
commenter cet article
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 07:30

MYCENES.jpg

Série de deux épisodes de 90 minutes

Première diffusion : premier épisode le 29 janvier 1972 et deuxième épisode le 19 février 1972 à 20h30, sur la 1ère chaîne de l'ORTF

Réalisation : François CHATEL (premier épisode), Pierre NEEL (deuxième épisode)

Scénario : André MICHEL et Louis ROGNONI (premier épisode), Stefan WUL (deuxième épisode)

Adaptation et dialogues : Louis ROGNONI

Décors de Michel JANIAUD

Distribution :

Armand ABPLANALP (Mycènes)

Dominique LEVERD (Théo)  

Catherine CIRIEZ (Ariane)

Frédéric LAMBRE (Jules)

Jean COSTE (le cafetier)

Sophie SAM (Maria)

Gérard DOURNEL (Pasquale)

Jacques HILLING (Doc)

Bernard FATACKI (Gus)

Jean LUISI (Jerry)

Catherine SERRE (Sylvia)

Jacques HEBERT (Marcel)  

Jean-Pierre RENAULT (le garagiste)

Premier épisode : LA PLANETE FERMEE

Deuxième épisode : LA PISTE SANS ETOILES

Thème : cette mini-série décrit les pérégrinations sur Terre d'un robot immortel, venu d'une autre planète (ou du futur?), qui ne demande qu'à être aimé. Mais les hommes, dans leur égoïsme et leur folie, sont-ils capables d'aimer quelqu'un d'aussi étrange et d'aussi différent que ce robot drapé dans sa grande cape, qui fredonne BRASSENS, cite APOLLINAIRE et est passionné par l'anti-matière?

Commentaires : écrite notamment par le grand écrivain de science-fiction, Stefan WUL (l'auteur de OMS EN SERIE qui a inspiré le dessin animé LA PLANETE SAUVAGE, de l'ORPHELIN DE PERDIDE qui a inspiré LES MAITRES DU TEMPS, ainsi que de NIOURK, et de qui est sans doute son chef d'oeuvre NOO), cette série n'eut malheureusement que deux épisodes alors que 13 avaient été prévus initialement. Très audacieuse pour l'époque, elle manquait toutefois cruellement de moyens. Surtout elle déconcerta les téléspectateurs et même les critiques, plutôt habitués aux feuilletons historiques ou aux histoires policières. Il faut dire que le rythme des épisodes était plutôt lent, presque hypnotique, et que l'interprétation manquait parfois de conviction, surtout dans les rôles secondaires. Il n'en reste pas moins que cette tentative originale mérite d'être saluée. Elle prouve en tout cas que la télévision française des années 1970 avait tenté d'explorer des voies un peu nouvelles.  

Cette mini-série a été rediffusée récemment sur la chaîne CINE FX. Les 2 épisodes peuvent être achetés ou téléchargés sur le site de l'INA (www.ina.fr)


Repost 0
Published by patrick ouardes
commenter cet article
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 07:37

sagouin.jpgTéléfilm de 115 minutes

Première diffusion : jeudi 23 janvier 1972 à 20h30 sur la 2ème chaîne de l'ORTF

Réalisation : Serge MOATI 

Adaptation de Françoise VERNY et Serge MOATI

D'après le roman de François MAURIAC

Distribution :

Gilles LAURENT (Le Sagouin)

Malka RIBOWSKA (la mère)

Henri VIRLOJEUX (le père)

Michel VITOLD (l'instituteur)

Marie-Christine BARRAULT (sa femme)

Muse D'ALBRAY (la grand-mère)

Andrée TAINSY (la servante)

Avec la participation des habitants de Saint-Morillon (Gironde)

Thème : dans les années 30, dans un petit village de Gironde, un enfant, le petit Guillou, qui est sevré d'affection entrevoit l'existence d'un autre mondxe, de douceur et de tendresse auprès de l'institueteur du village et de sa femme. Mais quand ce monde se fermera à lui, il mettra fin à ses jours, ne pouvant supporter son désespoir.

Commentaires : tournée pratiquement sur les lieux du roman, cette adaptation de l'avant-dernier roman de François MAURIAC est d'abord une belle réussite sur le plan formel. La photographie est magnifique et restitue avec justesse l'atmosphère de la province bordelaise, ses lumières et ses paysages. L'interprétation, par ailleurs, est très homogène avec un Gilles LAURENT, quinze ans, étonnant de naturel qui passe d'un visage chafouin puis plein d'espoir et enfin marqué par l'abattement le plus désespéré, une Malka RIBOWSKA qui interprète avec justesse cette femme aigrie et cruelle parce que mal mariée, et qui fait payer à son fils sa vie ratée, et un Henri VIRLOJEUX qui joue à merveille les pères faibles et pitoyables. Si serge MOATI qui livre là peut-être son oeuvre la plus personnelle, a pris quelques libertés avec le roman de François MAURIAC, il en restitue parfaitement la noirceur et la cruauté. Ce suicide d'un enfant, thème qui reste toujours tabou parce qu'ntolérable, ne manque pas de dérouter et de susciter des questions.

Le téléfilm est disponible en DVD sur le site de l'INA. 

Repost 0
Published by PO - dans TELEFILMS
commenter cet article
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 07:38

echiquier.jpgEmission de Jacques CHANCEL

avec la collaboration de Jean-Pierre RENARD et la collaboration artistique de Liliane BORDONI  ¨

Première diffusion : mercredi 12 janvier 1972 à 20h30 sur la 1ère chaîne de l'ORTF

Réalisation : André FLEDERICK

Avec en invité vedette Georges BRASSENS

Récital inattendu avec Cora VAUCAIRE, Hélène MARTIN et Jacques DOUAI

Jean HUNENRY

Le Trio FONTANA ROSA

Antoine de CAUNES et son orchestre

Les Petits Chanteurs à la croix de bois

Claude NOUGARO

Pierre RABBATH

Ballets de Maurice BEJART

Portrait de la Mère Marie Yvonne

Le Grand ballet des Petits Rats de l'Opéra

Youri BOUKOFF (pianiste)

Yves MONTAND

Les TARENTOS en direct de Barcelone

Le quartet de jazz Dave BRUBECK en direct de New York

Les FRERES JACQUES en direct de Lyon

Scèner d'OSCAR avec Louis de Funès

Rubrique Que sont-ils devenus? consacrée à Lina MARGY

Une ville racontée à la France : Aujourd'hui Toulouse, avec la collaboration de François REICHENBACH

Commentaires : après le succès de l'émission LE GRAND AMPHI, Jacques CHANCEL propose une nouvelle émission mensuelle de 3 heures intitulée LE GRAND ECHIQUIER qui se présente comme un échiquer géant sur lequel évoluent des pièces, le public étant disposé tout autour en hémicycle.

Surtout cette première émission multiple les lieux de retransmission  tant en province qu'à l'étranger. Ainsi Georges BRASSENS chante en direct à 22h30 à Paris sur le plateau des Buttes-Chaumont avant de s'envoler vers le Sud et de chanter en direct de Pau à 22h30. Course contre la montre qui a paru à certains un peu vaine. et que critiques économes des deniers publics ont trouvé "ruineuse" Mais comme l'explique Jacques CHANCEL dans son indispensable DICTIONNAIRE AMOUREUX DE LA TELEVISION (à la rubrique BRASSENS) : " Il s'agissait de prouver que l'on savait bouger à tout instant, en une seule soirée". Par la suite Jacques CHANCEL délaissera peu à peu cette formule alambiquée pour donner à son émission une forme plus classique.


Repost 0
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 07:50

mauprat.jpgTelefilm en 2 parties de 95 minutes

Première diffusion : les vendredi 7 et samedi 8 janvier 1972 à 20h30 sur la 1ère chaîne de l'ORTF

Adaptation et dialogues : Michel MOHRT

D'après l'oeuvre de Georges SAND

Réalisation : Jacques TREBOUTA

Distribution :

Jacques WEBER (Bernard)

Gilles LAURENT (Bernard enfant)

Karin PETERSEN (Edmée)

Henri VIRLOJEUX (Patience)

Edmond BEAUCHAMP (Trista,)

Henri NASSIET (Hubert)

Clément HARARI (Jean)

Jean-Pierre BERNARD (Antoine)

Pascal TERSOU (Léonard)

Yves GABRIELLI (Laurent)

Paul RIEGER (un paysan)

Bruno BALP (un moine)

Pascal SELLIER (Sylvain)

Xavier DEPRAZ (Marcasse)

Roger RIMBAUD (l'abbé Aubert)

Georges BEAUVILLIERS (l'officier)

Jean-Louis ROLLAND (M. de la Marche)

Jean GHIS (Saint-Jean)

Andrée CHAMPEAUX (Mlle Leblanc)

Frédériqyue RUCHAUD (la marquise)

Maurice BOURBON (le conte)

Marc COUTANT (un gentilhomme)

Micheline KAHN (une servante)

Yvon SARRAY (le médecin)

Alexis DUMAY (le métayer)

Jean BERGER (le président)

Jacques LALANDE (l'avocat du roi)

André DUMAS (l'avocat de la défense)

Thème : en 1776, dans le Berry, un jeune homme farouche vivant au milieu d'êtres cruels et cyniques se laisse peu à peu apprivoiser par une jeune fille qui s'est donné pour but d'éduquer ce bon sauvage. Elle décide de l'emmener à Paris...

Commentaires : comme LA MARE AU DIABLE, ce roman de Georges SAND se déroule presque entièrement dans le Berry et est imprégné de ses légendes noires. Ce roman gothique, plein de bruit et fureur, contient tous les ingrédients du genre : un château hanté, des brigands, un méchant moine, un héros sombre et tourmenté, une pure jeune fille et un amour impossible entre deux êtres passionnés. Le roman a été très fidélement adapté par Michel MORHT qui y voit une sorte de "western berrichon". L'interprétation est très solide avec notamment Henri VIRLOJEUX et Karin PETERSEN (LA DAME DE MONSOREAU). Tout juste auréolé de son prix d'excellence du concours de comédie que vient de lui décerner le jury du conservatoire, Jacques WEBER incarne avec toute sa fougue ce jeune sauvage gagné peu à peu par l'amour.

Le téléfilm est disponible sur le site de l'INA (www.ina.fr).


Repost 0
Published by PO - dans TELEFILMS
commenter cet article
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 21:30
LA DEMOISELLE D'AVIGNON

 

Feuilleton de 6 épisodes de 52 minutes

Coproduction ORTF, RADIO CANADA, TELECIP

Première diffusion :à partir du 8 janvier 1972 sur la 2ième chaîne de l’ORTF, le samedi à 21h30

Réalisation : Michel WYN

Scénario et dialogues : Frédérique HEBRARD et Louis VELLE

Musique : Georges VAN PARYS et Jean-Pierre LANG

Distribution :

Marthe KELLER (Princesse Koba Lye-Lye)

Louis VELLE (François FONSALETTE)

Edmond ARDISSON (Napoléon)

Janine CRISPIN (Christine)

Jean-Paul TRIBOUT (Fronval)

Michèle ROSSIGNOL (Caroline)

Jean-Pierre MOUTIER (Dupont-Bridaine)

Nicole MAUREY (Nicole)

Marco PERRIN (Bastien)

Friedrich LEDEBUR (le roi)

Francis CLAUDE (le duc)

Bram VAN DER VLUGT (Rollon)

Jean-Luc BRINGUIER (Kliperic)

Et

Candice PATOU

Philippe CASTELLI

Thème : séjournant incognito en Avignon avec un groupe d’étudiants, Koba, princesse du Kurlande, une île de la Baltique, tombe amoureuse de François, un diplomate français en vacances, célibataire endurci et archéologue amateur. Le coup de foudre est partagé, mais Koba doit regagner son pays. Le diplomate s’arrange alors pour se faire muter à l’ambassade de France en Kurlande tandis que Koba revient en France comme fille au pair. Nos deux amoureux se trouvent à nouveau séparés mais, comme nous sommes dans une comédie, tout finira par s’arranger...

Commentaires : ce conte de fées pour adultes aurait pu paraître désuet, mais c’était sans compter sur l’énergie déployée par Louis VELLE et surtout Marthe KELLER qui font finalement de ce feuilleton un joli spectacle très agréable à regarder et qui connut un succès immense lors de sa première diffusion.

Le feuilleton est disponible en double DVD (Koba Films, 2003), avec de nombreux bonus.

    
Repost 0
Published by patrick ouardes - dans LA DEMOISELLE D'AVIGNON
commenter cet article

VOS MADELEINES DE PROUST

     

TELE 75 – LE LIVRE

Retrouvez les feuilletons et émissions de la télévision française de l’année 1975.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Découvrez ou redécouvrez : APOSTROPHES, JO GAILLARD, SAMEDI EST A VOUS, LE PETIT RAPPORTEUR, L'HOMME SANS VISAGE, THALASSA, SALVATOR ET LES MOHICANS DE PARIS, LES COMPAGNONS D'ELEUSIS, SPLENDEURS ET MISERES DES COURTISANES,STADE2, MICHEL STROGOFF, et d'autres émissions et séries.

Les émissions et feuilletons retenus sont classés par mois, de janvier à décembre.

En exclusivité, des BREVES pour chaque mois.

Couverture souple – 192 pages - Prix : 12 euros

Disponible sur LULU.COM. (taper " Ouardes" dans rechercher). Lien https://www.lulu.com/shop/search.ep?keyWords=tele+75&sorter=relevance-desc

L'ouvrage peut être également commandé sur le site AMAZON.(taper "ouardes" dans recherche). https://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=ÅMÅŽÕÑ&url=search-alias%3Daps&field-keywords=ouardes+tele+75&rh=i%3Aaps%2Ck%3Aouardes+tele+75

Toujours disponible sur AMAZON et LULU.COM l'ouvrage consacré à l'année 1974.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toujours disponible sur AMAZON et LULU.COM l'ouvrage consacré à l'année 1973

Celui consacré à l'année 1972 :

Celui consacré à l'année 1971 :

TELE71.jpg

 

et celui consacré à l'année 1970 :

 320

 

 

Rechercher

AVERTISSEMENT

Le blog TELE 70 est consacré à la télévision française des années 70. Il ne propose à la vente aucun DVD de séries ou d'émissions. Il est totalement indépendant et n'est lié à aucun site à caractère commercial.