Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 janvier 2014 1 20 /01 /janvier /2014 06:20

messeurs-jures.jpeg

Emission de 110 minutes

Diffusion : mercredi 16 janvier 1974 à 20h35 sur la 2ème chaîne

Première émission : L'AFFAIRE LUSANGER

Scénario et dialogues d'Alain FRANCK

Réalisation d'André MICHEL

Distribution :

Danielle PUVILL (Solange Lusanger)

Jean MERCURE (le Président)

Christian BARBIER (l'avocat général

Julien VERDIER (le greffier)

Haïk HADJI (le 1er assesseur)

André FRANCK (le 2ème assesseur)

Jean LEPAGE (l'huissier)

André OUMANSKI (Me Echarlive)

Van DOUDE (l'exert toxicologue)

Régis OUTIN (l'expert psychiatre)

René HAVARD (le commissaire)

Robert BENOIT (Philippe CASTET)

Laurence BADIE (Eliane Vandebarrier)

Niels ARESTRUP (Jean-Robert Paquier)

Françoise BURGI (Ariane Pasquier)

Christine MALOUVRIER (Isabelle Bellefond)

Jacqueline DUC (Mme Frugères)

Robert PARTY (M. Frugères)

François PERROT (docteur Schwartz)

Roger DESMARE (Charles Lusanger)

Agathe NATANSON (Gisèle Martaize)

et

le jury

Thème : Solange Lusanger est accusée d'avoir assassiné sa meilleure amie qui était aussi sa rivale en amour. Est-elle coupable ou innocente?

Commentaire : cette nouvelle émission, première d'une nouvelle série, est la reconstitution exacte d'un procès de cour d'assises sur un scénario de fiction même si certaines affaires s'inspireront souvent de faits réels. Des acteurs jouent le rôle des magistrats, des avocats, des experts, des policiers, de l'accusé et des témoins mais ce sont 9 téléspectateurs qui composent le jury et rendront leur verdict en leur âme et conscience. Durant près de 2 heures d'émission, on assiste ainsi au procès, à la délibération des jurés et au prononcé du verdict.

Emission originale qui a pour but de rapprocher la justice du citoyen et de transformer au fond chaque citoyen en juré, elle est aussi l'occasion de voir d'excellents comédiens du petit écran dans des compositions parfois très éloignées de leurs rôles habituels (ainsi Robert PARTY, Niels ARESTRUP, François PERROT ou encore Laurence BADIE pour la 1ère émission)

André MICHEL, vieux routier du cinéma et de la télévision, à qui on doit notamment L'INSPECTEUR LECLERC et la série des THIBAULT est très l'aise dans la mise en scène de ce huis-clos juridique. 

La plupart des émissions sont disponibles sur le site de l'INA, dont la 1ère émission, L'AFFAIRE LUSANGER.

 

Partager cet article

Repost0
12 janvier 2014 7 12 /01 /janvier /2014 20:35

 

presidnt-faut.jpeg

Téléfilm de 105 minutes

Première diffusion : samedi 12 janvier 1974 à 20h35 sur la 1ière chaîne de l’ORTF

Réalisation : Jean KERCHBRON

Scénario : Louis PAUWELS et Jean KERCHBRON

Dialogues : Louis PAUWELS

Musique : Jean PRODROMIDES

Orchestre et choeurs sos la direction de Janos KOMIVES

Distribution :

François CHAUMETTE (Président Faust)

François SIMON (Méphisto, le diable)

France DOUGNAC (Marguerite)

Elina LABOURDETTE (Cathy Faust)

Maurice CHEVIT (Walker)

André OUMANSKY (Bardoux)

Jacques MAUCLAIR (Boucaud)

Jean-Luc BOUTTE (Valentin)

Laurence RAGON (Emma Bardoux)

Pierre FROMONT (le secrétaire)

Jean RUPERT (le valet)

Philippe LAUDENBACH (le meneur de jeu)

Robert CHANDEAU (le ministre)

Roger BONTEMPS (le président du patronat)

Thème : Faust est un puissant homme d’affaires. Lorsque le Diable se présente à lui, il l’éconduit, car il possède tout ce qu’il désire. Mais le Diable n’a pas dit son dernier mot. Et, bientôt, Faust fait la connaissance de Marguerite, la fille d’un syndicaliste…

Commentaires : cette adaptation de Faust aux temps modernes est avant tout une réflexion sur les rapports de l’homme et de l’argent. L’œuvre est assez originale et pleine d’humour, à la limite de la science-fiction, avec de superbes dialogues, notamment ceux qui opposent Faust au Diable, permettant ainsi à François SIMON (qui n'est autre que le fils de Michel SIMON) et à François CHAUMETTE de démontrer toute l’étendue de leur talent. Il est à noter que François SIMON reprends le rôle joué par son père dans le film de René CLAIR.

A notre connaissance, le téléfilm n’est pas disponible en VHS ou DVD, ni sur le site de l’INA.

Partager cet article

Repost0
22 décembre 2013 7 22 /12 /décembre /2013 20:35

Téléfilm de 120 minutes

Première diffusion : samedi 22 décembre 1973, à 20h35 sur la 1ière chaîne de l’ORTF

Réalisation : Robert MAURICE

Scénario : Romain WEINGARTEN, d’après le conte de Charles PERRAULT

Musique : Antoine DUHAMEL

Distribution :

Agathe DESCHAMPS (Nuit, petite-fille)

Isabelle WEINGARTEN (Nuit, jeune fille)

Michel DE RE (le roi Pallas)

Marie DUBOIS (la reine Apolline)

Didier VALLEE (le prince Emmanuel)

Gaby SYLVIA (la bonne fée)

Lucienne BOGAERT (la vieille fée)

Tania BALACHOVA (la reine-mère)

Marc EYRAUD (le vieux roi)

Martine GARREL (Caroline)

Catherine COSTE (Pulchérie)

Serge SPIRA (le chapelain)

Romain WEINGARTEN (le berger)

Richard LEDUC (le valet)

Jean LEPAGE (le prêtre)

Roland KOESSLER (l'ambassadeur)

et

Raoul GUYLAUD, Bernard SALVAGE, Lydie SERVANT, Michèle SALLABERY, Cheik DOUKOURE, BAARON, Bernard PIERROT, Julien SKOWRON, Steve ROSENBERG, Jean-Pierre BATTE, Simone DUHAMEl, Catherine HUBEAU, Albert LAZLA, Boris TODOROVITCH, Eva SIMONET, Aimé ALEXANDRE, Dominique LACARRIERE, Helga KROLESKY

et

l'orchestre des MENETRIERS

Thème : au temps des fées, dans le royaume imaginaire de Sorestan, l’histoire de la princesse Nuit qui dort le jour et vit la nuit. La belle princesse va se piquer à un fuseau pour s’endormir d’un long sommeil de cent ans dont viendra la délivrer son prince charmant.

Commentaires : Romain WEINGARTEN propose une adaptation très personnelle du conte de PERRAULT où la cruauté n’est jamais très loin du merveilleux et où, réveillée par le prince, la Belle devra subir quelques épreuves et notamment passer à travers les flammes d’un incendie avant de pouvoir convoler avec son bien-aimé.

Servi par d’excellents comédiens dont sa fille Isabelle, l’auteur nous livre ici une œuvre originale qui plut beaucoup aux téléspectateurs lors des fêtes de fin d’année 1973 mais dont certaines scènes nétaient pas vraiment destinées aux enfants. 

Il est à noter que Tania BALACHOVA dans le rôle de la reine vampire qui fut auteur, professeur, metteur en scène et actrice, jouait ici son dernier rôle. Elle allait disparaître quelques jours après la fin du tournage.

A notre connaissance, le téléfilm n’est pas disponible en VHS ou DVD.

Partager cet article

Repost0
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 06:00

femme-et-l-enfant.jpeg

Téléfilm de 55 minutes

Diffusion : mardi 25 septembre 1973 à 20h35 sur la 3ème chaîne de l'ORTF

Adaptation de Gabriel COUSIN, Bernard GESBERT et Gérard GOZLAN

Réalisation de Gérard GOZLAN

Distribution :

Marie DUBOIS (la jeune femme)

Sabine D'HALLUIN (Nathalie)

Jacques LECARPENTIER (Pierre)

Jenny CLEVE (la patronne du café)

André WILLEM (le patron du café)

René J. CHAUFFARD (l'homme de l'écluse)

Serge MARTEL (l'employé du commissariat)

Natacha INUTINE (la jeune fille)

Georges BERTEN (l'agent du car de police)

René PILLOT (l'homme dans l'entreprise)

et

Claude TALPAERT, Bernard CLAUDE, Gilles AMIOT, Patrick RAYNAL

Thème : de nos jours, à Lille, lors de la foire, une jeune femme saute à l'eau pour sauver un enfant qui allait se noyer. Pendant ce temps sa propre fille disparaît. Elle va devoir enquêter dans un monde hostile pour tenter de la retrouver...

Commentaires : il fallait bien tout le charme de Marie DUBOIS pour maintenr l'intérêt de cette histoire policière aux rebondissements assez prévisibles et qui a l'inconvénient de vouloir mélanger plusieurs thèmes (comme le populisme) sans vraiment privilégier un point de vue. 

Plutôt habitué aux documentaires de création, il s'agit ici de la première fiction télévisuelle de Gabriel GOZLAN. 

A noter la 1ère apparition à la télévision de l'acteur Patrick RAYNAL. 

Partager cet article

Repost0
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 19:35

Téléfilm de 95 minutes

Première diffusion : samedi 22 septembre 1973 à 20h35 sur la 1ière chaîne de l’ORTF

Réalisation : Jean-Paul CARRERE

Adaptation et dialogues : Jean CHATENET, d’après la pièce policière de Louis-C THOMAS

Distribution :

Christian BARBIER (Vincent Tuarelli)

France ANGLADE (Françoise Tuarelli)

Pierre MEYRAND (L’inspecteur Colonna)

Pierre MASSIMI (Pascal Tuarelli)

Jean VINCI (Jonzac)

François PATRICE (le commissaire Ricci)

Alexandre RIGNAULT (le père Tuarelli)

Margo LION (la mère Tuarelli)

Roger BONTEMPS (l’avocat Christofari)

BUGETTE (le chef de chantier)

Robert AUDRAN (le client)

Thème : à Bastia et dans les environs, un mari trompé abat son rival sous le coup de la colère. Mais les choses sont-elles aussi simples qu’elles le paraissent ?

Commentaires : cette dramatique policière, comme on disait alors, est réalisée de main de maître par Jean-Paul CARRERE qui avouait pourtant n’être pas un fan du genre. C’était un des premiers téléfilms à être entièrement réalisé en vidéo-mobile en décors naturels, ce qui changeait des reconstitutions effectuées en studio. Après L’HOMME DU PICARDIE, Christian BARBIER interprétait un de ces personnages bourrus dont il avait le secret. A noter la présence de François PATRICE, animateur de boîte de nuit et qui avait joué dans LES CHEVALIERS DU CIEL ainsi que dans plusieurs films dont L’ESCADRON BLANC et LES QUATRE SERGENTS DE FORT CARRE. Il partagea aussi un temps la route de l’abbé PIERRE. Enfin on précisera que Louis-C THOMAS était un romancier aveugle.

Le téléfilm est disponible sur le site de l'INA (www.ina.fr).


Partager cet article

Repost0
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 19:35

Dramatique de 65 minutes

Première diffusion : mercredi 12 septembre 1973 à 20h35 sur la 2ième chaîne de l’ORTF

Réalisation : Jacques TREBOUTA

Pièce de Loys MASSON, inspirée de la nouvelle METZERGESTEIN d’Edgar Allan POE

Décors et costumes : Georges WARHEVITCH

Distribution :

Loumi IACOBESCO (Hilda Muramer)

Jacques WEBER (Frédérick jeune)

Tony TAFFIN (Frédérick âgé)

Paul CRAUCHET (Wolfgang)

Dominique TOUSSAINT ( Johann)

Hervé JOLY (Hans)

Et le concours de l’ensemble polyphonique de l’ORTF sous la direction de Charles RAVIER

Thème : dans un château des Carpates, épris d’une femme victime d’une étrange malédiction, un homme va tenter de vaincre le destin. Y réussira-t-il ?

Commentaires : cette dramatique ambitieuse d’après une nouvelle d’Edgar Poe dont elle s’est cependant beaucoup éloigné, bénéficie de somptueux décors, d’une réalisation très soignée de Jacques TREBOUTA et d’une interprétation remarquable dominée par l’actrice roumaine Loumi IACABESCO, Paul CRAUCHET toujours formidable de justesse et un Jacques WEBER presque à ses débuts.

Reste que comme LES PERSES, plusieurs années auparavant, il s'agit d'un spectacle difficile et beaucoup de téléspectateurs n’ont pas été sensibles à la magie du verbe de Loys MASSON, connu surtout pour ses pièces radiophoniques, et ont trouvé que ce spectacle était par trop grandiloquent.

Le téléfilm est désormais disponible sur le site de l'INA.

 

Partager cet article

Repost0
2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 06:14

inconnue-de-la-seine.jpeg

Téléfilm de 90 minutes

Diffusion : samedi 1er septembre 1973, à 20h50, sur la 1ère chaîne de l'ORTF

Scénario et dialogues de Jacques BRENNER

Réalisation d'Olivier RICARD

Distribution:

Dominique ROZAN (le commissaire Salvat)

Jacques LE CARPENTIER (Jean Vermandat)

Peter SERSEN (Robert Bahl)

Sabine GLASER (Clara Neuville)

Alice RIDEL (Mme Angau, professeur de chant))

Anne-Marie JABRAUD (la concierge de l'avenue de Suffren)

Renée DUCHATEAU (la concierge du quai Voltaire)

Jacques CHARBY (l'inspecteur Lavigne)

Anne-Marie BACQUIE (Mme Brocard)

Michèle PATRE (Martine)

François PERROT (Raymond Maillard)

Jacques SERRE (Georges Werther, le valet de chambre)

Gilles GUILLOT (Jérôme Plantel)

Rita MAIDEN (la patrone de l'hôtel)

Brigitte DEGAIRE (Joëlle Auriac)

Thème : de nos jours, à Paris, une jeune fille est trouvée étranglée sur les berges de la Seine. Le commissaire Salvat décide de fouiller dans son passé pour trouver l'assassin. Il va aller de surprises en surprises...

Commentaires : ce téléfilm policier ne laissa pas un souvenir impérissable dans les mémoires. Si l'intrigue est assez bien ficelé, la réalisation est toutefois un peu plate et l'inerprétation manque singulièrement de relief, à l'exception de François PERROT et Jacques SERRE, malheureusement dans de touts petits rôles.

Il est à noter que le titre du téléfilm est une allusion à la célèbre " Inconnue de la Seine". Il s'agissait d'une jeune femme non identifiée, qui avait été retrouvée morte noyée, dont le masque mortuaire en plâtre était devenu une sorte d'ornement macabre dans les maisons d'artistes à partir de 1900. Elle inspira notamment Rainer Maria RILKE, NABOKOV ("L'Inconnue de la Seine", 1934), Jules SUPERVIELLE ("L'inconnue de la Seine", 1929), Louis ARAGON ("Aurélien")...

Partager cet article

Repost0
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 23:00

noctambule.jpeg

Téléfilm de 55 minutes

Diffusion : mardi 7 août 1973 à 20h30 sur a 3ème chaîne

Scénario de Frederic CHRISTIAN

Réalisation : Philippe ARNAL

Distribution :

André THORENT (l'inspecteur Galland)

Angelo BARDI (Manu)

Roger DUMAS (Le Bello)

Catherine LAFFONT (la jeune fille)

MIchel DELAYE (Lacombe)

Pierre ARDITI (Snervalin)

Raymond BUSSERES (le gardien)

Maria MERIKO (Mm Lacombe)

Xavier GELIN (Gray)

Pierre DUCAN (le brigadier)

Henri LASSIAT (le clochard)

Thème : à Paris, une enquête policière met aux prises un inspecteur avec un personnage étrange qui travaille le jour dans un centre de transfusion sanguine et le soir semble habiter dans un cimetère. S'agit-il d'un vampire moderne?

Commentaires : ce téléfilm policier qui flirte avec le fantastique se laisse regarder surtout grâce à sa dstribution qui réunit un certain nombre de grands seconds rôles du cinéma (Roger DUMAS, Raymond BUSSIERES, Maria MERIKO...) ainsi que le tout jeune Pierre ARDITI de mieux en mieux connu des téléspectateurs et qui, au fil des dramatiques et des pièces de théâtre, continue son apprentissage.

Partager cet article

Repost0
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 06:00

malheursdelacomtesse.jpeg

Téléfilm de 60 minutes

Diffusion: samedi 7 juillet à 20h45 sur la 1ère chaîne

Scénario original d'Henri VIARD et Noël HOWARD

Réalsation de Bernard DEFLANDRE

Distribution :

Alice SAPRITCH (la comtesse)

Marion GAME (Philo)

Robert VIDALIN (Cavallo)

Carlo NELL (Bostello)

Pierre MIRAT (Lavezzi)

Jean-Paul TRIBOUT (Xavier)

Jean-Paul FRANKEUR (Jacques)

Daniel LALOUX (Louis)

José LUCCIONI (Robert)

Louis BARTHOLOME (Moutard)

Bernard MUSSON (Firmin)

Macha BERANGER (Zina a tigresse)

Edith PERRET (Petit Merlu)

Denise PETITDIDIER (la secrétaire)

Edouard ROUSSEAU (Dupont de Nemours)

Colin DRAKE (le consul de Trinidad)

Percival RUSSEL (l'industriel américain)

Pierre RAFFO (un Russe)

Maurice GOTTESMAN (un Russe)

Van DUONG (un Japonais)

Van DAT (un Japonais)

Antony RODEL (le général allemand)

Daniel CROHEM (le colonel allemand)

Maurice BOURDON (un directeur de prison)

Pierre VERNET (un directeur de prison)

Pierre LONDISCHE (le président du tribunal)

Jean-Pierre GIRARD (le commissaire)

Maurice VALLIER, André BADIN, Marius BALBINOT, Antoine MARIN, Jean-Pierre MOUTIER, Michel CHASSEING, Kenzo EMOTO, Pauk BORNET, Jacques ANDRIOT, Louis BOZON, Jean GHIS

et

MIMI PINSON

Thème: à Montargis et aux environs, une femme escroc, dte La Comtesse, à l'imagination débordante, aidée de ses neveux, vend la Tour Eiffel à des Américains et le château de Fontainebleau à des Allemands. Mais elle est persécutée par un homme d'affaires véreux qui profite de ses escroqueries et empoche à chaque fois la mise. 

Commentaires : ce téléfilm sympathique, à la limite du spectacle de patronage, repose tout entier sur les épaules d'Alice SAPRITCH, très à l'aise dans ce personnage de comtesse farfelue. Evidemment faire du burlesque à la télévision n'est pas chose facile et la tentative n'est pas tout-à-fait réussie à cause d'une réalisation un peu terne et de gags trop rares. Certains critiques ont trouvé la distribution très inégale et souligné que La SAPRITCH n'avait trouvé dans ce téléfilm qu'un interprète à sa mesure aux dons comiques irrésistibles... le perroquet.

Partager cet article

Repost0
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 06:17

crime-de-Janet-Preston.jpeg

Téléfilm de 95 minutes

Diffusion: samedi 28 avril à 20h30 sur la 1ère chaîne de l'ORTF

Comédie policière de Leslie SANDS

Adaptation de Frédéric VALMAIN

Réalisation de Jean PIGNOL

Distribution:

Malka RIBOWSKA (Janet Preston)

Philippe LEMAIRE (Georges BATES)

Valentine PRATS (Chris)

Jean-Pierre ANDREANI (Larry)

Robert VATTIER (Anderson)

Madeleine DAMIEN (Mme Butting)

Thème : dans le Yorkshire, en Angleterre, une criminelle à l'esrit mahiavélique se trouve evant un dilmene intextricable. Saura-t-elle s'en sortir?

Commntaires : cette petite comédie policière du samedi soir n'a pas laissé un grand souvenir malgré la présence de Malka RBOWSKA parfaite dans ce rôle de romancière diabolique, sorte de Phèdre égarée chez James HARDLEY CHASE" (TELE 7 JOURS n° 680 du 5 mai 1973) tandis que Philippe LEMAIRE retrouvait un rôle habituel de petite canaille sans envergure. Toutefois l'ensemble manquait singulièrement de suspence, ce qui était assez déroutant pour le portrait d'une prétendue reine du crime. 

Partager cet article

Repost0

VOS MADELEINES DE PROUST

TELE 77 - LE LIVRE (NOUVEAUTE)

Retrouvez les feuilletons et émissions de la télévision française de l'année 1977.

Découvrez ou redécouvrez : LA FAMILLE CIGALE, LE TOURNOI DES CINQ NATIONS 1977 et le fameux grand chelem français, LA NUIT DES CESARS 1977, FACHODA, UN JUGE, UN FLIC, LA MAISON DES AUTRES, l'EUROVISION 1977 et la victoire de la France, les nouveaux philosophes à APOSTROPHES, le TOUR DE FRANCE 1977 et la victoire du français B. THEVENET, D'ARTAGNAN AMOUREUX, RICHELIEU, AU PLAISIR DE DIEU, LES BORGIA...

Les émissions et feuilletons retenus sont classés par mois, de janvier à décembre.

En exclusivité, des BREVES pour chaque mois.

Couverture souple – 180 pages - Prix : 12 euros

L'ouvrage peut être commandé sur le site LULU.COM à l'adresse http://www.lulu.com/shop/patrick-ouardes/tele-77/paperback/product-23970235.html et sur le site AMAZON.FR à l’adresse https://www.amazon.fr/gp/product/0244145768?pf_rd_p=3369e5a6-6989-43dc-ad01-b2b5ee1dcd12&pf_rd_r=3AV4H1ACTYJH1P59S825

TELE 76 – LE LIVRE

Retrouvez les feuilletons et émissions de la télévision française de l’année 1976.

Découvrez ou redécouvrez : GRAND-PERE VIKING, L'EPOPEE DES VERTS DE SAINT-ETIENNE, LES JEUX DE 20 HEURES, LA NAISSANCE DU CINEMA DE MINUIT, LA PREMIERE NUIT DES CESARS, SANDOKAN, NICK VERLAINE, LES JO DE MONTREAL, LES JIOURS HEUREUX, LE COMMISSAIRE MOULIN, ANNE JOUR APRES JOUR, LA POUPEE SANGLANTE, LES BRIGADES DU TIGRE, CES BEAUX MESSIEURS DE BOIS-DORE, LA MERE DENIS...

Les émissions et feuilletons retenus sont classés par mois, de janvier à décembre.

En exclusivité, des BREVES pour chaque mois.

Couverture souple – 192 pages - Prix : 12 euros

Disponible sur AMAZON. (taper " Ouardes" dans rechercher). Lien http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss/260-1275290-6211154?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Daps&field-keywords=ouardes+tele+76

L'ouvrage peut être également commandé sur le site LULU.COM.(taper "ouardes" dans recherche).http://www.lulu.com/shop/patrick-ouardes/tele-76/paperback/product-23448509.html

 

Toujours disponible sur AMAZON et LULU.COM l'ouvrage consacré à l'année 1975

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toujours disponible sur AMAZON et LULU.COM l'ouvrage consacré à l'année 1974.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toujours disponible sur AMAZON et LULU.COM l'ouvrage consacré à l'année 1973

Celui consacré à l'année 1972 :

Celui consacré à l'année 1971 :

TELE71.jpg

 

et celui consacré à l'année 1970 :

 320

 

 

Rechercher

AVERTISSEMENT

Le blog TELE 70 est consacré à la télévision française des années 70. Il ne propose à la vente aucun DVD de séries ou d'émissions. Il est totalement indépendant et n'est lié à aucun site à caractère commercial. 

Archives