Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 06:26

fin.jpgTéléfilm de 70 minutes 

Diffusion : samedi 23 septembre 1972 à 20h30 sur la 1ère chaîne de l'ORTF

Pièce policière de Louis THOMAS et Michel LEBRUN

Réalisation : Paul PAVIOT

Distribution   :

Florence GIORGETTI (Aline)

Jean-François PORON (Michel Varzy)

Claude PIEPLU (Etienne Varzy)

Benoît ALLEMANE (Gilles)

Max VIALLE (l'inspecteur)

Gisèle GRIMM (la secrétaire)

Florence BLOT (la voisine)

Thème : de nos jours, à Paris, un homme d'âge mûr et son neveu dirigent une grosse fabrique de meubles. Si l'un disparaît, l'autre hérite de tout. L'oncle et le neveu qui se haïssent, sont tentés par cette idée, mais comment réussir le meurtre parfait?

Commentaires : cette dramatique policière, diffusée bien après son tournage, n'est pas d'une grande originalité malgré tout le talent de Paul PAVIOT à qui on devait déjà LE CHIEN QUI A VU DIEU. Son principal intérêt est de voir Claude PIEPLU, pour une fois, dans un rôle dramatique assez inattendu où il peut montrer toute l'étendue de son talent. A noter la présence de Florence GIORGETTI, mariée au comédien Pierre ARDITI, jeune comédienne qui multipliait alors les rôles au théâtre et que l'on avait pu applausir notamment dans la pièce JARRY SUR LA BUTTE avec la troupe de Jean-Louis BARRAULT.

Partager cet article

Repost0
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 06:45

 

    miserablesTéléfilm en deux parties de 120 minutes chacune 

Diffusion : les jeudis 21 et 28 septembre 1972 à 20h30 sur la 2ème chaîne de l'ORTF 

Réalisation, adaptation et dialogues de Marcel BLUWAL

Distribution :

Georges GERET (Jean Valjean)

Nicole JAMET (Cosette, jeune fille)

Vanina VINITSKY (Cosette, enfant)

François MARTHOURET (Marius)

Bernard FRESSON (Javert)

Lucien NAT (M. Guillernormand)

Gilles MAIDON (Gavroche)

Alain MOTTET (Thénardier)

Micha BAYARD (la Thénardier)

Hermine KARAGHEUZ (Eponine)

Joëlle QUENTIN (Azelma)

Anne-Marie COFFINET (Fantine)

Georges LEWIS (Pontmercy)

Jean-Luc BOUTTE (Enjolras)

Alain DORVAL (Combeferre) 

Mario PACQUEUR (Coufeyrac)

Jean-Pierre SENTIER (Prouvaire)

Fabrice DAGUE (Feuilly)

Jean-Pierre MELIAU (Bahoral)

Jean LESCOT (Laigle)

Olivier LEBEAU (Joly)

Germaine DELBAT (Toussaint)

Raymond BAILLET (Louis-Philippe)

François VIBERT (Monseigneur Myriel)

Raymond VATTIER (Mlle Guillernormand)

Roland BERTIN (Grantaitre)

Julien VERDIER (Mabeuf)

Jean OBE (Babet) Robert DALBAn (Brugeon)

Dominique ZARDI (Montparnasse)Renée GARDES (La Brugeon) Aude ECHELARD (la postière) Roger LARCEBEAU (Basque)

et

Serge MARTINA

Paul BESSET

Max MOREL

Jacques BOUVIER

Alain MCMOY  

Nicole DESAILLY

Fred PERSONNE

Max DESRAU      

Première partie : La Masure Gorbeau

Deuxième partie : L'Epopée, rue Saint-Denis

Thème : deux jeunes gens, Cosette et Marius, sont au chevet d'un vieil homme mourant, Jean Valjean, qui évoque sa vie... 

Commentaires : Tout à la fois réalisateur, adaptateur et dialoguiste et même récitant (il est la " voix off" qui relie les différents épisodes), Marcel BLUWAL livre ici une vision très personnelle du roman fleuve de Victor HUGO, s'attachant à l'aspect politique de l'oeuvre, sans s'interdire quelques clins d'oril à l'actualité récente, les barricades de juin 1832 qui ont suivi les funérailles du général Lamarque n'étant pas sans évoquer les barricades d'un certain mois de mai. Il s'est aussi intéressé aux rapports ambigus entre Jean Valjean et Cosette dans lesquels il voit une illustration du complexe d'Oedipe et enfin à la conversion de Jean Valjean, sa relation personnelle avec Dieu. Disposant d'un budget confortable de 350 millions, d'une centaine d'acteurs et de figurants, Marcel BLUWAL au eu, pour une fois, les moyens de son ambition. Il livre une oeuvre puissante, digne des grandes heures de l'ORTF.

Partager cet article

Repost0
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 06:31

paix.jpgTéléfilm de 90 minutes

Première diffusion : samedi 2 septembre à 20h30 sur la 1ère chaîne de l'ORTF

D'aptès une pièce de Louis ROGNONI

Réalisation : Guy LESSERTISSEUR

Pierre SANTINI (Michel)

Françoise GIRET (Fabienne)

Catherine ARDITI (Denise)

Michel BEAUNE (Charles)

Henri-Jacques HUET (Laurent)

Jean VALMENCE (Georges)

Florence DUNOYER (Mathilde)

Jacques LALANDE (le gendarme)

Armand MEFFRE (Hobson)

Pierre ARDITI (Juanito)

Albert HARIVEL (le gardien)

Thème : de nos jours, en Normandie, un jeune avocat décide de démontrer l'innocence de son ami accusé de complicité de meurtre. Il va rapidement mettre au jour une abominable machination... 

Commentaires : inspiré d'une pièce policière, ce téléfilm se laisse regarder, grâce essentiellement au talent de ses interprètes. L'ensemble manque cependant de rythme et les rebondissements sont trop prévisibles.  

Partager cet article

Repost0
13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 06:23

nez.jpgTéléfilm de 80 minutes

Première diffusion : samedi 19 août 1972 à 20h30 sur la 1ère chaîne

Adaptation de Pierre CORTI et Jean FERRY

D'après Edmond ABOUT

Réalisation de Pierre BUREAU 

Distribution:Daniel CECCALDI (Me Lambert)

Corinne MARCHAND (Irma)

Angelo BARDI (Roumagnac)

ARMONTEL (le général)

Michel AMPHOUX (le valet du général)

Jacques COUTURIER (Clodomir)

Jacques FERRIERE (Ayvas Bey)

Michel CHARREL (le premier témoin)

Maurice TRAVAIL (le deuxième témoin)

Robert BENOIT (Steinbourg)

Raoul CURET (le docteur du duel)

Jacques GRELLO (le docteur Bernier)

Jean-Pierre RAMBAL (Me tripette)

Bernard SPIEGEL (le clerc Pierre)

Roger TRAPP (le clerc Paul)

Josiane LEVEQUE (la générale)

Marius LAUREY (un cocher)

Max MONTAVON (un cocher)

Nadine NABOKOV (Hortense)

Alexis DUMAY (le valet)

Guy LARRAS (le maître d'hôtel) 

Thème : vers 1860, à Paris etVille-d'Avray, un notaire qui a perdu son nez dans un duel tente de racheter un peu de chair pour refaire son nez à un pauvre diable sans le sou. Mais l'argent peut-il tout acheter?

Commentaires : Edmond ABOUT, à qui on doit L'HOMME A L'OREILLE CASSEE a écrit un roman à la fois burlesque et féroce à qui cette adaptation un peu fade ne rend pas tout-à-fait justice. La mise en scène trop sage de Pierre BUREAU est heureusement compensée par l'abbatage des comédiens dont Daniel CECCALDI, Angelo BARDI et surtout ARMONTEL, l'homme aux 350 rôles au cinéma.  

Partager cet article

Repost0
30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 06:54

pouchkine.jpgTéléfilm de 95 minutes 

Diffusion : samedi 29 juillet 1972 à 20h30 sur la 1ère chaîne de l'ORTF

Adaptation et dialogues de Jacques ARMAND

Réalisation : Jean-Paul ROUX 

D'après Henri TROYAT

Distribution :

Robert ETCHEVERRY (Pouchkine)

Jacques LALANDE (Benkendorf)

René LENOT (Bochniak)

Jeanne HERVIALE (Arina)

Jacques ALRIC (Valsh)

France DOUGNAC (Nathalie)

Jacques HARDEN (Nicolas 1er)

Victor LANOUX (Sobolevski)

Jacques BOUVIER (Ivan le voleur)

Josée DESTOOP (Alexandrine)

Anne SAINT-MOR (Catherine)

Janine CRISPIN (Mme Gondarova)

Gavriel CATTAND (Eeckeren)

Dorian PAQUIN (D'anthéa)

Fulbert JANIN (Joukovski)

Yvon CHENN (le journaliste)

Jacques GELAT (1er étudiant)

Christian FREGNET (2ème étudiant)

Alexis DUMAY (domestique d'Eeckeren) 

Jean-Pierre MOREUX (l'étudiant Zoubov)

Igor DE SAVITCH (le témoin)

Myriam BOYER (Frida)

Jacques ANDRIOT (le cocher)

Bernard GARNIER (Danzas)

Daniel RIGAN (D'Archiac)    

Georges BEAUVILLIERS (le domestique de Pouchkine)

Thème : le destin du grand écrivain russe POUCHKINe, considéré comme le plus français des écrivains russes, homme violent et emporté, mort en duel, mais à qui doit des chefs d'oeuvre immortels tels que BORIS GODOUNOV, LA DAME DE PIQUE ou encore LA FILLE DU CAPITAINE.

Commentaires : cette dramatique de qualité, librement inspirée de la biographie d'Henri TROYAT, a eu la malchance d'être diffusée en plein été, ce qui ne lui a permis de rencontrer un nombreux public. Robert ETCHEVERRY, plein de fougue, est parfait dans le rôle titre, et France DOUGNAC, comme toujours, est charmante dans le rôle de Nathalie. Toutefois l'ensemble reste un peu anecodotique, plus attaché au personnage lui-même qu'à son oeuvre.

Partager cet article

Repost0
8 juillet 2012 7 08 /07 /juillet /2012 19:30

tuile.jpg

Téléfilm de 95 minutes

Première diffusion : samedi 8 juillet 1972 à 20h30 sur la 1ière chaîne de l’ORTF. Intialement prévue le 24 juin, la diffusion de téléfilm avait été finalement reporté à cette date. (le retard aurait été dû à une monteuse qui se serait enrhumée et n'aurait pu terminer le montage à temps).

Réalisation : Jacques ERTAUD

Adaptation et dialogues : Henry GRANGE, d’après le roman de Jean-Marc SOYEZ

Décors : Bernard PAGNIER

Distribution :

Paul LE PERSON (Alix Ravenelle)

Jeanne ALLARD (Thérèse)

Myriam BOYER (Maryse)

Pierre MIRAT (Manassier)

Marie-Hélène DASTE (La Thibaude)

Frédéric WITTA (Philippe)

Claude BEAUTHEAC (Dédé)

Marcelle BARREAU (Germaine)

Claude AUFAURE (Joseph)

Anne-Marie BACQUIE (Mme Fenot)

Charles CHARRAS (Quinton)

Yvon SARRAY (Foyard)

Pierre GUEANT (Tirette)

Gérard DARRIEU (Justin Bélard)

Paulette FRANTZ (Maline)

Paul BISCIGLIA (Muratel)

Louise CHEVALIER (Miette)

Pierre DANNY (le facteur)

Pierre BASTIDE (le chauffeur de car)

Roger TRAPP (Pezou)

Claude RICHARD (Antoine Fenot)

Martin TREVIERES (le curé)

Léonce CORNE (Jacquier)

Alain BOUVETTE (Bertget)

Xavier ANDRIEU (l'écolier)

Et la participation des habitants de Nasbinals (Lozère)

Thème : Dans un petit village du Massif central, bloqué par la neige, l’on recommence à parler de la légende de la tuile aux loups qui lorsqu’elle chantait autrefois annonçait les grands froids et l’arrivée de loups affamés dans le village. Or, cette nuit, la tuile s’est remise à siffler...

 Commentaires : ce téléfilm qui n’est pas sans rappeler, par son atmosphère, les légendes de la Bête du Gévaudan ressuscite avec un certain bonheur l’antique peur du loup. Pour le tournage, des chiens de l’école de dressage de la police furent utilisés, notamment pour les gros plans, mais aussi de vrais loups de l’élevage que le marquis de Villeneuve possédait à Marvejols, capitale du Gévaudan, ce qui donne beaucoup d’authenticité à l’histoire. Il est à noter qu’un de ces loups qui devait être le loup vedette s’enfuit et fut abattu par les gendarmes au terme d’une longue battue. Pour les scènes finales, il remplaça le loup empaillé et très usagé prévu initialement, jouant ainsi son propre rôle jusque dans la mort.

le téléfilm peut être téléchargé ou commandé sur le site de l'INA : www.ina.fr


 

Partager cet article

Repost0
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 06:58

figaro.jpgTéléfilm en deux parties de 90 minutes

Diffusion : vendredi 16 juin 1972 à 20h30 et sanedi 17 juin à 20h30 sur la 1ère chaîne de l'ORTF

Réalisation: Henri BROMBERGER

Scénario et dialogues : FRédéric GRANDEL et Henri BROMBERGER

Musique : Maurice THIRIET, sur des thèmes de ROSSINI

Orchestre sous la direction d'André GIRARD

Première partie : La calomnie

Deuxième partie : Le Nouveau monde

Distribution :

Jean-François PORON (Beaumarchais adulte)

Olivier BIANCARDI (Beaumarchais enfant)

Alexandre RIGNAULT (Caron)

Marie-Thérèse LAMPERT (Mme Caron)

Brigitte PARMENTIER (Julie enfant)

Marie-Christine BARRAULT (Julie adulte)

Dominique TOUSSAINT (Basile)

Gilles TAMISE (Ballangé)

Fernand GUIOT (Lepaute)

Dominique ROZAN (Louis XV)

Colette RIPERT (Mme de Pompadour)

Marie-Lise BOMME (Victoire)

Christine lAURENT (Mme Adélaïde)

Liliane BROMBERGER (Sophie)

Raphaelle DEVINS (Louise)

Roger DUMAS (Louis XVI)

Guy GERBAUD (Figaro)

Victor GARRIVIER (Vergennes)

Jacques DESTOOP (chevalier d'Eon)

Daniel CROHEM (Wilkes)

Edith GARRAUD (Mme de Godeville)

Juan MENA (Deane)

Lionel LABARRERE (Franklin)

Michèle ANDRE (Mme Franquet)

Pierre NEGRE (M. Franquet)

Jacques BERNARD (La Blache)

Véra de REYNAUD (Marie-Thérèse)

Edmond BEAUCHAMP (Paris-Duverney)

Isabelle HUPPERT (Pauline)

Yves RENIER (Gudin)

Frédéric SANTAYA (Charles III)

Patrice CHAPELAIN (Seguirand)

Michèle MORETTI (Mme Goezman)

Hubert de LAPPARENT (Goezman)

Jacques JANSEN (Conti)

André OUMANSKY (Sartines)

Henri-Jacques HUET (le duc de Chaulnes)

Sandrine SHELLEY (Mlle Ménard)

Harriet ARIEL (Thérèse)

Antoine MARIN (Abbé MIgnot)

Reynald LAMPERT (coquelay)

Bernard MUSSON (Suard)

Aline MANTOVANI (Eugénie enfant)

Françoise BURGI (Eugénie)

Michel PAULIN (Manuel)

Béatrice BELTHOISE (Ninon-Amélie)

Pierre HOUDRY (le garde Lebrun)

Pierre FROMONT (Lindet)

Alfred BAILLOU (Couthon)

Jean-Jacques DOUVAINE (barrère)

Antoine BUD (Jean Bon Saint andré)

Paul BISCIGLIA (Maître Ventelet)

et

la garde républicaine de Paris

Thème : la vie de Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais, qui a vécu sous les règnes de Louis XV et de Louis XVI et sous la Révolution, et qui fut tour à tour horloger du Roi, musicien, brasseur d'affaires, agent secret et accessoirement auteur de pièces de théâtre, une vie faite de succès mais aussi de malheurs, où les femmes tiennent une grande place.

Commentaires : ce téléfilm en 2 parties retrace assez fidèlement la vie de Beaumarchais. L'ensemble est un peu languissant. Il aurait fallu un auteur très inspiré pour incarner ce diable bondissant qu'était Beaumarchais. Or Jean-François PORON est un peu fade dans le rôle titre. Cette suite de saynète où l'on a quelques difficultés parfois à s'intéresser à l'intrigue et aux personnages, finit par lasser. Comme le soulignait le critique du FIGARO " Les auteurs de l'émission avaient amoncelé et condensé tellement d'épisodes que le récit devenait parfois incompréhensible". Peut-être un autre format eût été préférable. La vie de Beaumarchais est si riche qu'il y aurait bien eu la matière d'un vrai feuilleton. Toutefois doit être relevé le soin apporté à la photographie, aux décors et aux  costumes. Quant à la musique largement inspirée de ROSSINI, faut-il préciser qu'elle est un vrai ravissement.

A noter le petit rôle de la toute jeune Isabelle HUPPERT.

Partager cet article

Repost0
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 06:38

mare.jpeg

Téléfilm de 90 minutes

 Première diffusion: jeudi 15 juin 1972 à 20h30 sur la 2ème chaîne de l'ORTF

Adaptation : Jean-Louis BORY

D'après le roman de Georges SAND

Réalisation : Pierre CARDINAL

Distribution:

Jacques GRIPEL (Germain)

Béatrice ROMAND (Marie)

Julien VERDIER (le père Maurice)

Andrée TAINSY (la mère Maurice)

Jean-Louis LEGOFF (le père Léonard)

Olivier BLOT (Pierre)

Dominique MARCAS (la mère Guillette)

Claude CARVIN (le fermier des Ormeaux)

Armand BABEL (le bûcheron)

Alexandre RIGNAULT (le métayer)

Jacqueline SERIZIER (la " jardinière")

Serge SPIRA (le jardinier)

et les garçons

Gérard TARDY, Marc HAMON, Olivier CORNEILLe et Eric MENINGAND

Thème: au 19ème siècle, dans la campagne berrichonne, un homme veuf et père de trois jeunes enfants, décide de refaire sa vie. Réussira-t-il vraiment à rencontrer l'amour?

Commentaires : d'une oeuvre passablement ennuyeuse parce que très démonstrative que Georges SAND écrivit en 4 jours, Pierre CARDINAL a tenté de faire un téléfilm intéressant. Pour ce faire, il s'est passionné pour la vie des paysans du Berry dont il a tenté de retraduire la belle simplicité. Il a eu la chance de tourner dans une région où certains paysans labouraient encore leurs champs avec une paire de boeufs et se répondaient d'un champ à l'autre avec leurs " cris de labour" pour guider les animaux. Dans le TELE 7 JOURS du 10 juin 1972 (n° 633), Pierre CARDINAL expliquait ainsi son travail : " Ce film, je l'ai construit comme le livre : c'est l'histoire d'un sillon que l'on trace bien droit, la vision d'un homme debout devant sa charrue du matin jusqu'au soir. Aucun mystère, aucun événement, aucune action. Mais la simplicité, la noblesse de ces gestes quotidiens et paisibles" Le pari n'est pas complètement réussi, même si les images sont très belles et admirablement composées. La faute peut-être à des dialogues trop littéraires que les comédiens, pourtant excellents, avaient parfois quelque difficulté à dire et aussi à l'absence d'intrigue. Sans histoire, il est difficile de faire un bon téléfilm.

Partager cet article

Repost0
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 06:32

revolver.jpgTéléfilm de 85 minutes

Première diffusion : vendredi 2 juin à 20h45 sur la 1ère chaîne de l'ORTF

Réalisation de François CHATEL

D'après la pièce policière de Louis ROGNONI

Distribution :

Micheline PRESLE (Eva)

Jacques FRANCOIS (Max)

Claude TITRE (Martinet)

Roger Van HOOL (Hugues)

Thème : de nos jours, dans une gentilhommière normande isolée, une femme méchante et sans scrupules n'hésite pas à employer les méthodes les plus abjectes pour parvenir à ses fins.

Commentaires : Micheline PRESLE, oubliant pour une fois son rôle des SAINTES CHERIES, détonne dans ce rôle de femme machiavélique. L'histoire rappelle celle du film LE CHAT de Pierre GRANIER-DEFERRE avec Simone SIGNORET et Jean GABIN (le chat étant ici un chien).

Louis ROGNONI est auteur et adapteur de romans policiers, notamment pour des émissions radiophoniques. On lui doit une version pour la radio de la plupart des romans d'espionnage de Jean BRUCE, sous le titre BONS BAISERS DE PARTOUT. Il est à noter que LE REVOLVER SOUS LA PLUIE est sa première pièce vraiment conçue pour être jouée devant un public de théâtre.

Partager cet article

Repost0
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 06:30

sainte-farce.jpgTéléfilm de 90 minutes

Diffusion : samedi 6 mai 1972 à 20h30 sur la 1ère chaîne de l'ORTF

Réalisation de Jean PIGNOL

Scénario et dialogues de Robert SABATIER de l'Acadélie Goncourt, d'après son roman

Musique originale de Francis LEMARQUE

Distribution :

Philippe CLAY (Miguel Argamasilla)

Jean LEFEBVRE (Dupin)

Jean PIGNOL (Victor-Napoléon-Alexandre)

Jean SAGOLS (Touraine)

Maria MERIKO (Moreno)

Christiane LAURENT (Clélis)

René HAVARD (Zefe)

Dominique de KEUCHEL (Rico)

Francis LAX (Gilles)

Dominique VINCENT (Libellule)

Roger TRAPP (la pomme)

Simone DUHART (Emma)

Béatrice COSTANTINI (Nicole)

Christine CAYSAC (la prostituée)

Michèle DALBARD (l'amoureuse)

Jo CHARRIER (le patron du restaurant)

Paul RENARD (le gendarme)

et

l'âne ANTOINE

Thème : de nos jours, dans la banlieue parisienne, en province et à Paris, une compagnie théâtrale se déplace dans un vieil autocar et donne des représentations qui n'attirent qu'un maigre public. Pourtant, parmi ces comédiens un peu ratés, le plaisir de jouer est intact, surtout pour le chef de la troupe, Miguel Argamasilla, dit l'Espagnol, sorte de Don Quichotte des Temps modernes. D'ailleurs Argamasilla n'est-il pas le nom du village natal du Seigneur de la Manche?

Commentaires : prévu à l'origine en feuilleton, LA SAINTE FARCE fut finalement adaptée en téléfilm. Plus resserré, c'est une réussite, grâce surtout aux deux comédiens principaux, Philippe CLAY et Maria MERIKO. Jean LEFEBVRE est également excellent.

Il est à noter que L'Espagnol,  personnage principal de la SAINTE FARCE réapparaît dans un autre roman de Robert SABATIER, TROIS SUCETTES A LA MENTHE.

Partager cet article

Repost0

VOS MADELEINES DE PROUST

TELE 77 - LE LIVRE (NOUVEAUTE)

Retrouvez les feuilletons et émissions de la télévision française de l'année 1977.

Découvrez ou redécouvrez : LA FAMILLE CIGALE, LE TOURNOI DES CINQ NATIONS 1977 et le fameux grand chelem français, LA NUIT DES CESARS 1977, FACHODA, UN JUGE, UN FLIC, LA MAISON DES AUTRES, l'EUROVISION 1977 et la victoire de la France, les nouveaux philosophes à APOSTROPHES, le TOUR DE FRANCE 1977 et la victoire du français B. THEVENET, D'ARTAGNAN AMOUREUX, RICHELIEU, AU PLAISIR DE DIEU, LES BORGIA...

Les émissions et feuilletons retenus sont classés par mois, de janvier à décembre.

En exclusivité, des BREVES pour chaque mois.

Couverture souple – 180 pages - Prix : 12 euros

L'ouvrage peut être commandé sur le site LULU.COM à l'adresse http://www.lulu.com/shop/patrick-ouardes/tele-77/paperback/product-23970235.html et sur le site AMAZON.FR à l’adresse https://www.amazon.fr/gp/product/0244145768?pf_rd_p=3369e5a6-6989-43dc-ad01-b2b5ee1dcd12&pf_rd_r=3AV4H1ACTYJH1P59S825

TELE 76 – LE LIVRE

Retrouvez les feuilletons et émissions de la télévision française de l’année 1976.

Découvrez ou redécouvrez : GRAND-PERE VIKING, L'EPOPEE DES VERTS DE SAINT-ETIENNE, LES JEUX DE 20 HEURES, LA NAISSANCE DU CINEMA DE MINUIT, LA PREMIERE NUIT DES CESARS, SANDOKAN, NICK VERLAINE, LES JO DE MONTREAL, LES JIOURS HEUREUX, LE COMMISSAIRE MOULIN, ANNE JOUR APRES JOUR, LA POUPEE SANGLANTE, LES BRIGADES DU TIGRE, CES BEAUX MESSIEURS DE BOIS-DORE, LA MERE DENIS...

Les émissions et feuilletons retenus sont classés par mois, de janvier à décembre.

En exclusivité, des BREVES pour chaque mois.

Couverture souple – 192 pages - Prix : 12 euros

Disponible sur AMAZON. (taper " Ouardes" dans rechercher). Lien http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss/260-1275290-6211154?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Daps&field-keywords=ouardes+tele+76

L'ouvrage peut être également commandé sur le site LULU.COM.(taper "ouardes" dans recherche).http://www.lulu.com/shop/patrick-ouardes/tele-76/paperback/product-23448509.html

 

Toujours disponible sur AMAZON et LULU.COM l'ouvrage consacré à l'année 1975

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toujours disponible sur AMAZON et LULU.COM l'ouvrage consacré à l'année 1974.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toujours disponible sur AMAZON et LULU.COM l'ouvrage consacré à l'année 1973

Celui consacré à l'année 1972 :

Celui consacré à l'année 1971 :

TELE71.jpg

 

et celui consacré à l'année 1970 :

 320

 

 

Rechercher

AVERTISSEMENT

Le blog TELE 70 est consacré à la télévision française des années 70. Il ne propose à la vente aucun DVD de séries ou d'émissions. Il est totalement indépendant et n'est lié à aucun site à caractère commercial. 

Archives