2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 06:28

 

brigadmalefices.jpgSérie de 6 épisodes de 60 minutes

Coproduction ORTF, films Jacques BAILLON

Première diffusion : à partir du 2 août 1971, le lundi à 20h30 sur la 2ième chaîne de l'ORTF

Réalisation : Claude GUILLEMOT

Scénario et dialogues : Claude GUILLEMOT, Claude NAHON (alias Claude-jean PHILIPPE) et Monique LEFEBVRE

Musique : Jorge MILCHBERG, Armand MIGIANI

Distribution :

Léo CAMPION (inspecteur Guillaume-Martin Paumier)

Marc LAMOLE (Albert)

Jacques FRANCOIS (commissaire principal)

Jean-claude BALARD (commissaire Muselier)

Episodes :

1- « Les Disparus de Rambouillet » - avec Sylvie FENNEC (la fée), Jean-Pierre ANDREANI (Jacques Lancelot), Virginie VIGNON (Musidora), Roger RIFFARD (Garou), Alain LIONEL (M. Damartin), Anne KERYLEN (Mme Damartin), Pierre CORDIER (le garde-chasse), Michel PELLETIER (le policier) : des fées hantent la " Mare aux féées " dans  la forêt de Rambouillet et enlève des hommes, tous jeunes et beaux. Seul le briconnier Garou connaît la vérité mais personne ne le croit, jusqu'à ce que la plus jeune des fées tombe amoureuse d'un photographe de mode.

2- « La Septième chaîne » - avec Pierre BRASSEUR (Diablegris), Annie SINIGALIA (Marie Tourmelon), Jacques SERRE (Antoine Tourmelon), Olivier LEBEAUT (Olivier Larue), Sybille MAAS (Sybille Larue), Jean SAGOLS (Rochemont), Jorge MILCHBERG (l'imprésario), André DAGUENET (le concierge), Nicole CHOLLET (la concierge), Gilbert DAMIEN (le vendeur) : le diabolique Diablegris, ous le nom d'emprunt de Diablevert, vend à ses victimes des téléviseurs très particuliers, qui les poussent au crime par le canal des programmes de la mystérieuse septième chaîne. (Si on avait mauvais esprit, on pourrait y voir une anticipation des programmes culturels d'ARTE)

3- « Voir Vénus et mourir » - avec Philippe CLAY (Adonis Kergeyan), Annie DUPEREY (Vénusine), Gérard LARTIGAU (Jérôme), Jean-Louis LE GOFF (Crostes), BADIN (Chenu) : un escroc vend des vacances sidérales pour Vénus jusqu'à ce que débarque dans le bois de Boulogne une véritable Vénusienne, chargée de mettre un terme à ses activités louches.

4- « La Créature » - avec Pierre BRASSEUR (Diablegris), Claude BRASSEUR (Eugène Laurentin), Catherine JACOBSEN (Marguerite), SIMONO (Alphonse) : après la télévision, Diablegris se sert cette fois d'une créature étrange, la belle et indifférente Marguerite qui provoque les suicides des désespérés qui ne peuvent obtenir ses faveurs et se jettent tous dans le vide du haut des terrasses de la Maison de l'ORTF. Mais toute créature échappe un jour à son créateur et l'amour finira par triompher.

5- « Les dents d'Alexis » - avec Pierre VERNIER (Alexis de Sambleux), Karyn BALME (Thérèse Delorme), Jean-Marie RIVIERE (Pierrot la Valise), Michel THOMAS (Joe Attila), Christian de TILIERE (le concierge), Michel DUSSIN (le policier), Jean LUISI (La Rafale), Chantal ABA (la pharmacienne), Emmanuelle SEVRAN (Caroline), Eric HUSBERG et César TORRES (les gangsters) : des hold-ups sont commis dans des banques de sang pour nourrir Alexis, élégant mais malheureux vampire qui traîne son spleen dans un hôtel particulier de la rue des Petits-Fossés. Pour son bonheur, notre vampire va cependant rencontrer une belle dentiste qui va rogner ses canines acérées.

6- « Le Fantôme des HLM » - avec Gérard SETY (Anatole de Palaiseau), Paul VILLE (le marquis de Palaiseau), Georges AUDOUBERT (M. Ventoux), Jean-Pierre MOREUX (M. Valentin), Nicole GUEDEN (Mme Valentin), André CHAUMEAU (M. Blanquette), Sophie SAM (Mme Blanquette), André NADER (M. Dourgnon), Misha BAYARD (Mme Dourgnon), Roland KOESSLER (Clerval), Roger TRAPP (Gachassin), Gabrielle DOULCET (la vieille dame), Jean-Pierre LITUAC (le psychiatre) : déçu par la vie en HLM où il a dû se réfugier lorsque sa demeure ancestrale a été rasée, notre fantôme en costume Louis XV va être accueilli par une vieille femme. Mais attention au méchant promoteur immobilier qui n'a pas dit son dernier mot.

Thème : cette série nous décrit les enquêtes assez délirantes de l'inspecteur Paumier, chef, à la préfecture de police de Paris, de la brigade des Maléfices. Dès le début de chaque épisode, l'inspecteur nous est présenté comme « le Sherlock de la féerie, Maigret de la sorcellerie moderne, expert en sciences occultes, familier de l'invisible ». Fonçant dans son side-car jaune et rouge, avec son fidèle compagnon Albert, toujours revêtu d'un costume d'aviateur, l'inspecteur Paumier s'attache à démêler les enquêtes les plus inattendues, mêlant les fées qui comme on le sait ont une prédilection particulière pour la forêt de Fontainebleau, les belles extra-terrestres qui préfèrent elles le bois de Boulogne, les vampires qui tombent amoureux de leur dentiste, les fantômes qui, faute de châteaux, errent dans les HLM , quand ce n'est pas le diable lui-même incarné par l'inquiétant Pierre BRASSEUR qui vend des téléviseurs et des appareils électro-ménagers. L'inspecteur a aussi fort à faire avec son rival, l'inspecteur Muselier, technocrate obtus, qui ne voit partout que rationalité, et dont le seul désir est d'envoyer Paumier à l'asile.

Commentaires : pleine de poésie et d'humour, dominée par la verve du chansonnier libertaire et caricaturiste Léo CAMPION, la série a connu un grand succès malgré sa diffusion en plein été. Elle a été plusieurs fois rediffusée en juin-juillet 1974 et août 1976, avant de tomber un peu dans l'oubli, malgré des rediffusions sur la chaîne CINE FX. Un livre est paru en 1971 aux éditions Hachette. On peut aussi se reporter à l'ouvrage « Merveilleux, Fantastique et Science-fiction à la télévision française » de Jacques BAUDOU et Jean-Jacques SCHLERET (Editions Huitième Art, 1995) pour avoir plus de précisions sur cette série présentée comme un « objet télévisuel insolite au charme rare ». A consulter également le TELERAMA n° 1124 où Claude-Jean PHILIPPE, dans un article passionnant, raconte la naissance de cette singulière aventure.

Plusieurs épisodes sont disponibles sur le site de l'INA (www.ina.fr).

Partager cet article

Repost 0
Published by patrick ouardes - dans (LA) BRIGADE DES MALEFICES
commenter cet article

commentaires

LeoLeo 10/12/2011 03:21


Ca y est ! La Brigade des Maléfices est enfin (tout juste) sorti en DVD (les 6 épisodes en une boite chez INA éditions) !!! Attention, les boutiques les proposent au compte-gouttes en rayon et
ils ne resteront sûrement pas longtemps, car pas assez connus et demandés.
C'est signé Claude Guillemot, qui avait tourné en 1968, Les secrets de la Mer Rouge, uen série qui avait également baigné nos jeunes années.
Le côté "policier" est plus que subalterne : l'"inspecteur" Paumier apparait généralement une dizaine de minutes avant la fin. Même si cette Brigade a un petit goût d'ancêtre gaulois d'Xfiles (un
service de police parallèle qui s'occupe des cas étranges), elle n'en a ni les ambitions ni les moyens. Cela m'a rappelé, toute proportion gardée, également des pitch de Chapeau melon et bottes
de cuir, avec le charme et la légèreté british en moins.
Le côté fantastique est plaisant : ils ont eu la bonne idée d'intégrer ces mythologies, tout naturellement et tout simplement dans la vie quotidienne des années 70, sans effets. Une fée qui se
balade ? Normal. Un fantôme dans un HLM ? Banal. On y croise des comédiens qui auront de beaux seconds (et quelques premiers) rôles quelques années plus tard. Léo Campion, l'inspecteur, a l'air
de se fiche éperdument de son passage de quelques minutes dans chaque épisode et les traverse tranquille, quasiment en pantoufles.
Le vrai sujet de la série semble être davantage la modernité et les bouleversements sociologiques (les constructions des premières cités HLM, par exemple) et technologiques qui se produisaient
dans les années 70 que le fantastique ou l'enquête policière. D'ailleurs, profitez-en pour vous rincer l'oeil avec les improbables décors vintage 70ies (ah, les papiers peints !), bien
croquignolets.

Une série insolite, qui sort vraiment de l'ordinaire et qui a un vrai charme désuet et nostalgique. Mais hélas sans rythme (Les 5 Dernières Minutes ou Derrick sont hyperspeed par rapport à la
Brigade), pauvre en décor, en mise en scène, en scénario (en dehors de la bonne idée de départ, pas grand chose). De bons comédiens mais qui ont l'air de s'ennuyer un peu.

J'avais un super souvenir (lointain) des premières diffusions de cette série (diffusée 3 fois, je crois) et j'attendais avec impatience une rediffusion ou une sortie K7 ou DVD. J'avoue avoir été
un peu déçu en la revoyant.

Sinon, le site web de l'INA (www.ina.fr) a mis en ligne certains épisodes. Avant d'acheter le DVD, allez visionner gratos là-bas. Cela vous donnera une première idée.

Muriel 19/02/2010 00:06



Je me souviens très bien de cette série, et pour cause, Albert (Marc Lamole) est mon oncle et l'un de mes frères à joué dans "la marre au fées". J'étais donc très fière de voir mon oncle
dans un rôle un peu plus long que ceux qu'il avait dans de nombreux films de Bellemondo (je dois bien avouer qu'il jouait plutôt bien et qu'il me faisait souvent rire !), et mon frère, bout
de choux, que j'ai revu y'a pas très lontemps dans cette série m'a fait sourire. Je rajouterai que ce fût un bohneur  pour moi d'être présente sur le tournage dans
la forêt de Rambouillet. Le braconnier (je ne me souviens du nom de l'acteur) était un homme adorable qui nous avait fait faire, à ma cousine et moi, du tamdem ! On avait beaucoup rit. Et
c'est vrai que ce genre de série était une innovation et que les américains ont repris le principe bien longtemps après notre pays. De très bons souvenirs ...



PO 19/02/2010 22:39


Merci pour tous ces souvenirs.
PO 


René Wilcot 14/08/2008 10:10

Un immense soulagement ! je regardais cette série quand j'avais 14 ou 15 ans, elle était alors diffusée l'après-midi. On était en 74 ou 75. Depuis, disparition totale des mémoire, personne autour de moi n'ayant le moindre souvenir de cette série  et il aura fallu votre blog pour enfin remettre un nom sur les héros, me rappeler les couleurs du side-car et constater qu'elle avait vraiment existé !!! Il ne me reste plus qu'à retrouver la Fusée Suchard ( une fusée publicitaire qui sillonnait la France vers 1970 ) et j'aurais rattraper deux mythes de mon enfance ( et qui dit rattraper dit aussi...détruit )Merci encore et bonne continuation dans ce beau travail de mémoire.

Serge MATHIEU 13/07/2008 09:40

Quel plaisir de trouver un blog consacré à la (grande) télé des années 70 !Je viens de lire un article consacré à une "mini-série" (à l'époque on disait une "dramatique") : Mycènes, celui qui vient du futur.J'avais adoré, mais mes souvenirs étaient assez vagues, j'en conviens.Grâce à ce site, j'ai pu me rafraîchir la mémoire avec des souvenirs qui ont un arrière gout d'enfance et de bonheur...

Compagnon de la télé 29/05/2008 02:29

Je dispose d'une version numérique de ce feuilleton.

VOS MADELEINES DE PROUST

     

TELE 75 – LE LIVRE

Retrouvez les feuilletons et émissions de la télévision française de l’année 1975.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Découvrez ou redécouvrez : APOSTROPHES, JO GAILLARD, SAMEDI EST A VOUS, LE PETIT RAPPORTEUR, L'HOMME SANS VISAGE, THALASSA, SALVATOR ET LES MOHICANS DE PARIS, LES COMPAGNONS D'ELEUSIS, SPLENDEURS ET MISERES DES COURTISANES,STADE2, MICHEL STROGOFF, et d'autres émissions et séries.

Les émissions et feuilletons retenus sont classés par mois, de janvier à décembre.

En exclusivité, des BREVES pour chaque mois.

Couverture souple – 192 pages - Prix : 12 euros

Disponible sur LULU.COM. (taper " Ouardes" dans rechercher). Lien https://www.lulu.com/shop/search.ep?keyWords=tele+75&sorter=relevance-desc

L'ouvrage peut être également commandé sur le site AMAZON.(taper "ouardes" dans recherche). https://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=ÅMÅŽÕÑ&url=search-alias%3Daps&field-keywords=ouardes+tele+75&rh=i%3Aaps%2Ck%3Aouardes+tele+75

Toujours disponible sur AMAZON et LULU.COM l'ouvrage consacré à l'année 1974.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toujours disponible sur AMAZON et LULU.COM l'ouvrage consacré à l'année 1973

Celui consacré à l'année 1972 :

Celui consacré à l'année 1971 :

TELE71.jpg

 

et celui consacré à l'année 1970 :

 320

 

 

Rechercher

AVERTISSEMENT

Le blog TELE 70 est consacré à la télévision française des années 70. Il ne propose à la vente aucun DVD de séries ou d'émissions. Il est totalement indépendant et n'est lié à aucun site à caractère commercial.