Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 septembre 2013 1 09 /09 /septembre /2013 06:51

Poof.jpeg

Comédie ballet de 60 minutes

Diffsion : samedi 8 septembre 1973 à 22h15 sur la 1ère chaîne de l'ORTF

D'après l'oeuvre d'Armand SALACROU

Réalisation : Lazare IGLESIS

Musique : Gérard CALVI

Chorégraphie : Barbara PEARCE

Distribution :

RUFUS (Poof)

Pascal MAZZOTTI (Monsignore)

Thierry KRUST (le gosse)

P. LEPROUX (le marchand de conserves)

Jean-Jacques STEEN (le marchand d'autos)

Christiane MULLER (la nourrice)

Fred DESCAPS (le cycliste)

Guy PIERRAULT (Bébé Rose)

Catherine JACOBSEN (cycle)

Teddy BILLIS (le monsieur)

Robert LOMBARD (le marchand de savons)

Marco PERRIN (le pharmacien)

Madeleine BARBULEE (la femme)

Lucien HUBERT (l'homme)

Corinne LE POULAIN (Isabelle)

Thème : dans les années 1930, en France, la réussite dun homme qui, par son astuce et son imagination, quitte son travail d'homme-sandwich pouc devenir un roi de la publicité.

Commentaires : cette comédie-ballet, genre plutôt rare à la télévision, est tirée d'une pièce de jeunesse d'Armand SALACROU. Elle est bien servie par RUFUS très l'aise dans ce personnage plein de fantaisie, secondé par de remarquables comédiens Marco PERRIN, Madeleine BARBULEE et surtout Guy PIERRAULT.

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 06:14

inconnue-de-la-seine.jpeg

Téléfilm de 90 minutes

Diffusion : samedi 1er septembre 1973, à 20h50, sur la 1ère chaîne de l'ORTF

Scénario et dialogues de Jacques BRENNER

Réalisation d'Olivier RICARD

Distribution:

Dominique ROZAN (le commissaire Salvat)

Jacques LE CARPENTIER (Jean Vermandat)

Peter SERSEN (Robert Bahl)

Sabine GLASER (Clara Neuville)

Alice RIDEL (Mme Angau, professeur de chant))

Anne-Marie JABRAUD (la concierge de l'avenue de Suffren)

Renée DUCHATEAU (la concierge du quai Voltaire)

Jacques CHARBY (l'inspecteur Lavigne)

Anne-Marie BACQUIE (Mme Brocard)

Michèle PATRE (Martine)

François PERROT (Raymond Maillard)

Jacques SERRE (Georges Werther, le valet de chambre)

Gilles GUILLOT (Jérôme Plantel)

Rita MAIDEN (la patrone de l'hôtel)

Brigitte DEGAIRE (Joëlle Auriac)

Thème : de nos jours, à Paris, une jeune fille est trouvée étranglée sur les berges de la Seine. Le commissaire Salvat décide de fouiller dans son passé pour trouver l'assassin. Il va aller de surprises en surprises...

Commentaires : ce téléfilm policier ne laissa pas un souvenir impérissable dans les mémoires. Si l'intrigue est assez bien ficelé, la réalisation est toutefois un peu plate et l'inerprétation manque singulièrement de relief, à l'exception de François PERROT et Jacques SERRE, malheureusement dans de touts petits rôles.

Il est à noter que le titre du téléfilm est une allusion à la célèbre " Inconnue de la Seine". Il s'agissait d'une jeune femme non identifiée, qui avait été retrouvée morte noyée, dont le masque mortuaire en plâtre était devenu une sorte d'ornement macabre dans les maisons d'artistes à partir de 1900. Elle inspira notamment Rainer Maria RILKE, NABOKOV ("L'Inconnue de la Seine", 1934), Jules SUPERVIELLE ("L'inconnue de la Seine", 1929), Louis ARAGON ("Aurélien")...

Partager cet article
Repost0
26 août 2013 1 26 /08 /août /2013 06:01

ligne-ombre-2.jpeg

Téléfilm de 90 minutes

Diffusion : mercredi 29 août 1973 à 20h35 sur la 2ème chaîne de l'ORTF

Adaptation et dialogues de Louis GUILLOUX et Georges FRANJU

D'après l'oeuvre de Joseph CONRAD

Réalisation de Georges FRANJU

Distribution:

Jean BABILEE (Marlow)

Roger BLIN (Burn)

Kurt GROSSKURTH (Jacobus)

Luis MASSON (Ransome)

Margo LION (la gouvernante)

Jacqueline PARENT (Alice)

Raymond JOURDAN (le dcteur)

Jacques BERNARD (Gabriel)

Jean-Paul TRIBOUT (le lieutenant)

Ham Chau LUONG (le stewart)

Martine CHEVALLIER (Marie)

Sylvie FEIT (Adèle)

Yolande BRECOURT (Ortense)

Jean LEMAITRE (le chirurgien)

Paul PENYALAKSANA (le petit Molais)

Tino CARRARO (le capitane Gilles)

Thème : en juillet 1888, à Singapour et sur l'céan Indien, au terme d'une carrière morne et sans surprise, un officier accepte de prendre le commandement d'un voilier sur lequel s'acharne le mauvais sort. Il découvre réellement la mer et ses sortilèges, et révèle des qualités insoupçonnées. 

Commentaires : une oeuvre de FRANJU réalisée pour la télévision est toujours un évènement. Aidé de Louis GUILLOUX, il adapte à sa façon CONRAD en partant du postulat que LA LIGNE D'OMBRE est le contraire d'un récit d'aventure mais plutôt un roman de l'inaction. Il est vrai que LA LIGNE D'OMBRE est au fond l'histoire d'un vaisseau fantôme qui n'avance pas puisqu'à la faveur d'un vent étrange et capricieux, le voilier, après avoir fait du surplace,  revient à son point de départ. FRANJU tire ainsi la nouvelle vers le réalisme fantastique bien aidé par Jean BARBULEE plutôt sobre, Roger BLIN d'une présence étonnante ainsi que Jacqueline PARENT dans le rôle de la jeune folle.

Partager cet article
Repost0
12 août 2013 1 12 /08 /août /2013 06:56

etangbreure.jpeg

Feuilleton de 30 épisodes de 15 minutes

Diffusion : du lundi au vendredi aux alentours de 20h15 sur la 1ère chaine de l'ORTF,  à partir du lundi 13 août 1973

Adaptation et dialogues de Roger BOUSSINOT, d'après le roman de Jacqueline PELLETIER-DOISY

Réalisation de Claude GRIMBERG

Musique d'Alan JOMY

Distribution :

Mariannick REVILLON (Catherine)

Jean-François CALVE (Clement)

Huguette FAGET (la mère)

Jean-Paul MOULINOT (Le père)

Lucienne LEMARCHAND (Marceline)

Madeleine VIMES (Mathilde)

Angelo BARDI (Giuseppe)

Pierre-Jacques MONCORBIER (Sylvain)

Gabriel CINQUE (M. Valatte)

Fabienne MAI (Mme Valatte)

Marie-France DUHOUX (Lise)

Pierre ARDITI (Gilles)

Pauline LARRIEU (Diane)

Alain PARK (Hubert)

Walter RILLA (M. de L'Epinay)

François DEVIENNE (Arnaud)

Pierre CASTEX (le curé)

Andréa RAU (Laurence)

Marc ARIAN (Lucien)

Maurice BERTON (Germain)

Sandra MAJEROVIEZ (Fernande)

Catherine MITRI (Marguerite)

et

Romain BOUTEILLE

Thème : après avoir vécu 2 ans en Algérie où elle était infirmière dans l'armée de l'air, Catherine revient en 1944 au domaine familial de la Breure qu'elle reprend en main non sans difficultés. Elle va être vite rattrapée par son passé qui a les traits de Bertrand, un amour de jeunesse. 

Commentaires : inspiré d'une histoire vraie de Jacqueline PELLETIER-POISY, qui n'est autre que la fille de Georges PELLETIER-DOISY alias PIVOLO, célèbre aviateur de la Première guerre mondiale, ce feuilleton quotidien est d'un ryhme plutôt lent. Mariannick REVILLON qui avait joué le rôle de la fée dans LANCELOT DU LAC et que l'on avait pu apercevoir dans LES GENS DE MOGADOR trouve ici un premier grand role à la télévision. 

Partager cet article
Repost0
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 23:00

noctambule.jpeg

Téléfilm de 55 minutes

Diffusion : mardi 7 août 1973 à 20h30 sur a 3ème chaîne

Scénario de Frederic CHRISTIAN

Réalisation : Philippe ARNAL

Distribution :

André THORENT (l'inspecteur Galland)

Angelo BARDI (Manu)

Roger DUMAS (Le Bello)

Catherine LAFFONT (la jeune fille)

MIchel DELAYE (Lacombe)

Pierre ARDITI (Snervalin)

Raymond BUSSERES (le gardien)

Maria MERIKO (Mm Lacombe)

Xavier GELIN (Gray)

Pierre DUCAN (le brigadier)

Henri LASSIAT (le clochard)

Thème : à Paris, une enquête policière met aux prises un inspecteur avec un personnage étrange qui travaille le jour dans un centre de transfusion sanguine et le soir semble habiter dans un cimetère. S'agit-il d'un vampire moderne?

Commentaires : ce téléfilm policier qui flirte avec le fantastique se laisse regarder surtout grâce à sa dstribution qui réunit un certain nombre de grands seconds rôles du cinéma (Roger DUMAS, Raymond BUSSIERES, Maria MERIKO...) ainsi que le tout jeune Pierre ARDITI de mieux en mieux connu des téléspectateurs et qui, au fil des dramatiques et des pièces de théâtre, continue son apprentissage.

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2013 2 30 /07 /juillet /2013 19:35


karata.jpeg

Série de 7 épisodes de 90 minutes

Première diffusion : le lundi à 20h35 sur la 1ère chaîne de l'ORTF, à partir du lundi 30 juillet 1973

Réalisation : Edmond TYBOROWSKY

Scénario et dialogues : Henri VIARD et José RUBERY

Combats et cascades réglés par Claude CARLIEZ

Musique de José RUBERY

Distribution :

Jean MARAIS (L'Empereur)

Anna GAEL (Diana)

Bernard ROUSSELET (Georges)

Iska KHAN (Iska)

Jean-Pierre MARRY (Filotin)


1er épisode, La couronne d'Attila (30/07), avec Brune OPPE, Daniel VERITE, PIC, Nicole KAREN, Georges DE CAUNES, Malka RIBOWSKA, Gamil RATIB, Ginette BARBIER, Nicole PESCHEUX et Lucien PRIVAT; 

2ème épisode, Le club de l'eau plate (06/08), avec Paul RIEGER, Paul BESSET, Michel CHARREL, Fernand BERCHET, Jean COSTE, Jean GANEVAL, Jean-Yves GAUTHIER, Odile ASTIER, Max DESRAU, Dominique MARCAS et Raoul CURET; 

3ème épisode, Mozart passe la mesure (13/08), avec Guy DELORME, Max AMYL, Orestis GANAKIS, Bernadette STERN, Alain NOBIS et Jean-Louis TRISTAN; 

4ème épisode, La Nuit des Parfaits (20/08), avec Nicolas VOGEL, Edith PERRET, Yvon SARRAY, Robert BERRI, Blanche ARIEL, Serge BERRY, Paul PAVEL, Aude LORING, Vernon DOBTCHEFF, Pierre MIRAT et DOUKING; 

5ème épisode, Deux millions de fusils (27/08), avec Gérard LORIN, Patrick VERDE, Yves GABRIELLI, Jacques HILLING, Gilles KATZ, Marina FALKMANN, Jacques BERARD, Michel BERREUR, Daniel BRETON, Brune OPPE et Marius BALMINOT; 

6ème épisode, Quelque part en Méditerranée (03/09), avec Jacqueline SEYRAT, Christian LAURENT, Joseph WARFIELD, Michelle GABRIELLI, André DUMAS, Pierre PLESSIS, Malka RIBOWSKA et Georges LEWIS;

7ème épisode (non diffusé); 


Thème : Jean MARAIS incarne, dans cette série d'action et de suspense, un ex-agent secret, passionné d'arts martiaux, devenu conservateur en chef du musée Guimet. Appelé pour une mission délicate sur un site archéologique, il retrouve son ennemi de toujours et, pour l'affronter, il reconstitue son ancienne équipe, les KARATEKAS et notament la belle Diana. Par la suite, les KARATEKAS seront chargés d'élucider diverses enquêtes criminelles ou d'espionnage.

Commentaires : Véritable ovni télévisuel, cette série de l'été 1973 due à Henri VIARD et à José RUBERY, haut-fonctionnaire et ceinture noire de Karaté, n'a pas rencontré un grand succès public ni critique. TELE 7 JOURS voulait lui décerner « le navet d'or de l'été » (n° 695 – Semaine du 18 au 24 août 1973). Les plus indulgents y ont vu pourtant une sorte de CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR à la française (l'Empereur étant John STEED et la belle Diana reprenant le personnage de Mme Peel) avec aussi un côté MISSION IMPOSSIBLE, mais il est vrai qu'à 60 ans, Jean MARAIS qui venait de tourner pour la télévision JOSEPH BALSAMO, n'avait peut-être pas l'âge et le physique du rôle, même s'il s'était astreint à une préparation physique très poussée. Malgré des décors superbes, la série manquait cruellement de moyens. Surtout les Méchants qui font toujours le charme de ce genre d'histoires n'avaient pas assez de relief (à l'exception du regretté Guy DELORME).

La série, à notre connaissance, n'est jamais sortie en VHS ou DVD. A cause de son côté kitch, elle mériterait peut-être d'être (re)découverte.

Il est à noter que le 7ème et dernier épisode n'a pas été diffusé.


Un extrait (avec Georges de Caunes) est disponible sur le site de l'INA (www.ina.fr).

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 06:10

eloignement.jpeg

Feuilleton de 30 épisodes de 15 minutes

Diffusion : du lundi au vendredi à 19h45 sur la 2ème chaîne, à partir du vendredi 19 juillet 1973

Adaptation de Victor HARTER

D'après une histoire vraie de Jean GERARD

Réalisation de Jean-Pierre DESAGNAT

Dialogues de Bernard MILLET

Musique de Paul BERNEUIL

Distribution:

Catherine SOLA (Agnès)

Henri PIEGAY (Louis)

Eva PFLUG (Diane)

Germain DELBAT (Mme Chevalier)

Viviane ROMANCE (Rina)

Anne LAURIAUX (Georgette)

Jean-Pierre SENTIER (Gilbert)

Henri VILBERT (M. Chevalier)

Odette DUC (la commère)

Catherine RICH (France)

Jean AMADOU (Jacquemin)

Jean FONTAINE (l'expert)

Annette PAVY (Annette)

Jeanne HARDEYN (une commère)

Bernard GIRAUDEAU (Jacquot)

Jean DALMAIN (Kuss)

Hélène DIEUDONNE (Alice)

Nicole DESSAILLY (la secrétaire de marie)

Max AMYL (un client furieux)

Gabriel GASCON (Schroeter)

Alain RIMOUX (le chef de service)

Jean-Paul TRIBOUT (Tim)

Jean ZAHND (Hardt)

Pierre BRICE (Guy)

Claudia COLLING (Lucie)

Jean BERGER (Schutz)

et

Bernard BLOCH, Pierre NEGRE, André CASSAN, Louis DARILHO, Jacques LE GLOU, Francis SEGUY, Jean FRANVAL

et

le chien BOULE

Thème : mariés depuis huit ans et sans enfants Agnès et Louis Chevalier vivent dans une modeste maison avec les parents de Louis. Mais ce dernier est attiré par Diane une ancienne comédienne qui tient une auberge à Coignières. Louis va quitter sa femme et s'installer chez elle. 

Commentaires : ce feuilleton quotidien inspiré d'une histoire vraie tient à la fois du roman-photo dans sa description quasi-clinique d'un couple qui se déchire et du docu-fiction à travers la description d'un milieu ouvrier en banlieue parisienne.

Un des intérêts du feuilleton réside dans les personnages secondaires. Tirent ainsi leur épingle du jeu Germaine DELBAT, Catherine RICH, Viviane ROMANCE dont c'est en quelque sorte le grand retour et Bernard GIRAUDEAU que les téléspectateurs avaient déjà pu apprécier dans LA PORTEUSE DE PAIN.

Partager cet article
Repost0
22 juillet 2013 1 22 /07 /juillet /2013 06:01

 

un-homme--une-ville.jpeg

Feuilleton de 25 épisodes de 15 minutes

Diffusion quotidienne, du lundi au vendredi à 20h20 sur la 1ère chaîne de l'ORTF à partir du lundi 9 juillet 1973

Réalisation de Joseph DRIMAL

Scénario et dialogues de Jacques ARMAND

Dialogues de Pierre NIVOLLET

Musique de Francis LEMARQUE

Distribution:

Corinne MARCHAND (Marthe Junié)

Marion GAME (Edith Ladrac)

Christian BARBIER (Maurice Junié)

François DARBON (Didier Brou)

Claude BROSSET (Eugène Beaulu)

Paul BONIFAS (M. Beaulu)

Germaine DELBAT (Mme Beaulu)

Thierry BOURDON (Michel Junié)

Michel BEAUNE (Dr Chabrier)

Catherine HUBEAU (Nénette)

Léo PELTIER (Gaston junié)

Alice REICHEN (Marie Junié)

Brigitte ARIEL (Josyane)

Teddy BILIS (le boulager)

Pierre LECOMTE (docteur Maugrad)

Mouis ARBESSIER (l'archiprêtre)

Guy PARIGOT (Vidal)

Paul TEMPS (M. Landrac)

et

Marcel CHICOT

Pierre LE BERRE

Dominique NIEL

Gérard VICTOR

Thème : dans une petite ville de l'Ouest de la France, Marthe, la femme du vétérinaire s'ennuie entre son fils rebelle et son mari passionné de football. Comme Madame Bovary, elle va bientôt avoir une liaison avec le séduisant docteur Chabrier et elle va quitter son mari. Mais, à la différence de Charles Bovary, le mari de Marthe va réagir de manière énergique. Elu au conseil municipal, il tente de réveiller cette petite ville endormie qu'il rend responsable de l'infidélité de sa femme. Grâce à ses efforts, il parviendra à la reconquérir. 

Commentaires : Jacques ARMAND à qui on doit notamment LE CHEVALER DE MAISON-ROUGE et LES COMPAGNNS DE JEHU, peut-être un peu fatigué des feuilletons historiques, signe ici un feuilleton contemporain qui ne manque pas d'intérêt surtout grâce au talent des comédiens, notamment Corinne MARCHAND, Marion GAME et surtout Christian BARBIER dans un rôle à la Gabin.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2013 1 15 /07 /juillet /2013 06:00

amourdumetier.jpeg

Feuilleton en 4 épisodes de 55 minutes

Diffusion : le lundi aux alentours de 20h30 sur la 1ère chaîne de l'ORTF, à partir du lundi 2 juillet 1973

Scénario, adaptation et dialogues d'Yves LAUMET

Réalisaion de Daniel HUMBERT

Distribution:

Jacques DENIS (Georges Mayeux)

Maia SMON (Michéle)

Fernand SARDOU (Pillaud)

André FALCON (Ménétier)

Tsilla CHELTON (Mlle Parrot)

Serge KOVACS (l'apprent)

Marcl AZZOLA (l'accordéoniste)

Jacques DYNAM (Sicard)

Dominique ROZAN (Mandt)

Michel PILORGE (Riffet)

Jacques PROVINS (Frémeux)

Jacques GALLAND (Taillac)

Jacques SERRE (André)

Marc CHPILL (Philippe)

Fernand GUIOT (le dessinater)

Brigitte ARIEL (Denise)

Jean BELAY (Jean)

Manuel FERNANDEZ (Manuel)

Joseph GIOLITO (Jojo)

Michel MALHERBE (Tintin)

Gilles PAJON (Gilles)

Joseph SOHIER (le Breton)

STEPHANE (Stéphane)

Maurice RISCH (Silver)

Fernand BERSET (Dutheil)

Oscar WALLACH (Bertheau)

Thème : brillant mais trop indiscipliné, l'ngénieur Georges Mayeux se fait renvoyer de l'entreprise de radiologie, la SOFRAD, où il travaillait. A la recherche d'un emploi, il rencontre Michèle, une jeune femme séduisante et mystérieuse. Puis il décide de venir en aide à son ami Pillad qui dirige une petite entreprise et lui permet de remporter un contrat sur la société qui l'avait licencé. Il créée même un prototype révolutionnaire qui suscite bien des convoitises...

Commentaires : ce feuilleton qui rappelle parfois LA BELLE OUVRAGE, s'intéresse au monde de l'entreprise, et notamment aux problèmes d'échéances, aux rivalités entre cadres et à la question du chômage. Il a été assez curieusement programmé pendant les vacances d'été, ce qui était sans doute la meilleure façon pour qu'il passe inaerçu, comme si les questions sociales faisaient toujours un peu peur à la télévision. Yves LAUMET a su pourtant trouver le ton juste pour restituer cette histoire qui fait triompher la petite entreprise à taille humaine sur la multinationale froide et déshumanisée. Evidemment on est dans le monde de la fiction...

A noter outre la présence de certains ouvriers qui jouent leur propre rôle, la présence assez étonnante en chef d'entreprise de Fernand SARDOU, plutôt rare dans un feuilleton télévisé et de l'accordéoniste Marcel AZZOLA.

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 06:00

malheursdelacomtesse.jpeg

Téléfilm de 60 minutes

Diffusion: samedi 7 juillet à 20h45 sur la 1ère chaîne

Scénario original d'Henri VIARD et Noël HOWARD

Réalsation de Bernard DEFLANDRE

Distribution :

Alice SAPRITCH (la comtesse)

Marion GAME (Philo)

Robert VIDALIN (Cavallo)

Carlo NELL (Bostello)

Pierre MIRAT (Lavezzi)

Jean-Paul TRIBOUT (Xavier)

Jean-Paul FRANKEUR (Jacques)

Daniel LALOUX (Louis)

José LUCCIONI (Robert)

Louis BARTHOLOME (Moutard)

Bernard MUSSON (Firmin)

Macha BERANGER (Zina a tigresse)

Edith PERRET (Petit Merlu)

Denise PETITDIDIER (la secrétaire)

Edouard ROUSSEAU (Dupont de Nemours)

Colin DRAKE (le consul de Trinidad)

Percival RUSSEL (l'industriel américain)

Pierre RAFFO (un Russe)

Maurice GOTTESMAN (un Russe)

Van DUONG (un Japonais)

Van DAT (un Japonais)

Antony RODEL (le général allemand)

Daniel CROHEM (le colonel allemand)

Maurice BOURDON (un directeur de prison)

Pierre VERNET (un directeur de prison)

Pierre LONDISCHE (le président du tribunal)

Jean-Pierre GIRARD (le commissaire)

Maurice VALLIER, André BADIN, Marius BALBINOT, Antoine MARIN, Jean-Pierre MOUTIER, Michel CHASSEING, Kenzo EMOTO, Pauk BORNET, Jacques ANDRIOT, Louis BOZON, Jean GHIS

et

MIMI PINSON

Thème: à Montargis et aux environs, une femme escroc, dte La Comtesse, à l'imagination débordante, aidée de ses neveux, vend la Tour Eiffel à des Américains et le château de Fontainebleau à des Allemands. Mais elle est persécutée par un homme d'affaires véreux qui profite de ses escroqueries et empoche à chaque fois la mise. 

Commentaires : ce téléfilm sympathique, à la limite du spectacle de patronage, repose tout entier sur les épaules d'Alice SAPRITCH, très à l'aise dans ce personnage de comtesse farfelue. Evidemment faire du burlesque à la télévision n'est pas chose facile et la tentative n'est pas tout-à-fait réussie à cause d'une réalisation un peu terne et de gags trop rares. Certains critiques ont trouvé la distribution très inégale et souligné que La SAPRITCH n'avait trouvé dans ce téléfilm qu'un interprète à sa mesure aux dons comiques irrésistibles... le perroquet.

Partager cet article
Repost0

VOS MADELEINES DE PROUST

TELE 77 - LE LIVRE (NOUVEAUTE)

Retrouvez les feuilletons et émissions de la télévision française de l'année 1977.

Découvrez ou redécouvrez : LA FAMILLE CIGALE, LE TOURNOI DES CINQ NATIONS 1977 et le fameux grand chelem français, LA NUIT DES CESARS 1977, FACHODA, UN JUGE, UN FLIC, LA MAISON DES AUTRES, l'EUROVISION 1977 et la victoire de la France, les nouveaux philosophes à APOSTROPHES, le TOUR DE FRANCE 1977 et la victoire du français B. THEVENET, D'ARTAGNAN AMOUREUX, RICHELIEU, AU PLAISIR DE DIEU, LES BORGIA...

Les émissions et feuilletons retenus sont classés par mois, de janvier à décembre.

En exclusivité, des BREVES pour chaque mois.

Couverture souple – 180 pages - Prix : 12 euros

L'ouvrage peut être commandé sur le site LULU.COM à l'adresse http://www.lulu.com/shop/patrick-ouardes/tele-77/paperback/product-23970235.html et sur le site AMAZON.FR à l’adresse https://www.amazon.fr/gp/product/0244145768?pf_rd_p=3369e5a6-6989-43dc-ad01-b2b5ee1dcd12&pf_rd_r=3AV4H1ACTYJH1P59S825

TELE 76 – LE LIVRE

Retrouvez les feuilletons et émissions de la télévision française de l’année 1976.

Découvrez ou redécouvrez : GRAND-PERE VIKING, L'EPOPEE DES VERTS DE SAINT-ETIENNE, LES JEUX DE 20 HEURES, LA NAISSANCE DU CINEMA DE MINUIT, LA PREMIERE NUIT DES CESARS, SANDOKAN, NICK VERLAINE, LES JO DE MONTREAL, LES JIOURS HEUREUX, LE COMMISSAIRE MOULIN, ANNE JOUR APRES JOUR, LA POUPEE SANGLANTE, LES BRIGADES DU TIGRE, CES BEAUX MESSIEURS DE BOIS-DORE, LA MERE DENIS...

Les émissions et feuilletons retenus sont classés par mois, de janvier à décembre.

En exclusivité, des BREVES pour chaque mois.

Couverture souple – 192 pages - Prix : 12 euros

Disponible sur AMAZON. (taper " Ouardes" dans rechercher). Lien http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss/260-1275290-6211154?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Daps&field-keywords=ouardes+tele+76

L'ouvrage peut être également commandé sur le site LULU.COM.(taper "ouardes" dans recherche).http://www.lulu.com/shop/patrick-ouardes/tele-76/paperback/product-23448509.html

 

Toujours disponible sur AMAZON et LULU.COM l'ouvrage consacré à l'année 1975

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toujours disponible sur AMAZON et LULU.COM l'ouvrage consacré à l'année 1974.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toujours disponible sur AMAZON et LULU.COM l'ouvrage consacré à l'année 1973

Celui consacré à l'année 1972 :

Celui consacré à l'année 1971 :

TELE71.jpg

 

et celui consacré à l'année 1970 :

 320

 

 

Rechercher

AVERTISSEMENT

Le blog TELE 70 est consacré à la télévision française des années 70. Il ne propose à la vente aucun DVD de séries ou d'émissions. Il est totalement indépendant et n'est lié à aucun site à caractère commercial. 

Archives